Abonnements Découvrez nos formules print et numérique Accès abonnés Voir nos offres
Menu

ÉNERGIE
POLLUTEC 2018
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Eolien en mer : les parcs des Iles d’Yeu-Noirmoutier et de Dieppe-Le-Tréport sont autorisés

Partager :
Eolien en mer : les parcs des Iles d’Yeu-Noirmoutier et de Dieppe-Le-Tréport sont autorisés
Par E.G, le 6 novembre 2018
Découvrez notre newsletter gratuite Énergie
Ce mardi 6 novembre, le gouvernement a donné son feu vert à l’exploitation des parcs éoliens en mer situés au large des Iles d’Yeu et de Noirmoutier (Vendée), ainsi que de Dieppe-Le-Tréport (Seine-Maritime).

Deux arrêtés parus ce mardi 6 novembre au Journal officiel autorisent l’exploitation de deux parcs éoliens en mer : celui des Iles d’Yeu et Noirmoutier, ainsi que celui de Dieppe-Le-Tréport. Les sociétés « Eoliennes en mer Iles d’Yeu et de Noirmoutier » (EMYN) et « Eoliennes en mer de Dieppe-Le-Trépot » (EMDT) sont donc autorisées « à exploiter une installation éolienne de production d’électricité en mer, d’une capacité de production de 496 MW », précisent les arrêtés.

Cependant, si les installations ne sont pas mises en service « dans leur intégralité » au 1er juillet 2024, l’autorisation publiée ce 6 novembre cessera de « produire effet », peut-on lire.

Le parc éolien en mer situé au large des Iles d’Yeu et de Noirmoutier devrait produire 1.900 GWh par an. Celui situé au large de Dieppe-Le-Tréport devrait quant à lui produire en moyenne 2.000 GWh par an. Tous deux seront composés de 62 éoliennes.

Des projets contestés

A noter que fin août dernier, l’Autorité environnementale (Ae) a rendu un avis sur le projet de parc éolien en mer de Dieppe-Le-Tréport. Celui-ci invitait alors l’État à reconsidérer le choix d’emplacement du projet, situé en partie au sein d’un parc naturel marin. L’Ae faisait notamment remarquer que « les études d’impact sont trop cloisonnées, la démarche appliquée à chaque dossier reposant principalement sur certaines mesures d’évitement, de réduction et de suivi importantes sans s’inscrire néanmoins dans une démarche "éviter, réduire, compenser" globale », ou encore que « les analyses et documents qui ont vocation à tirer des conclusions d’ensemble sous-estiment systématiquement l’addition et l’interaction des effets entre eux et les cumuls d’impact, l’option la plus favorable étant retenue en cas d’incertitude ».

Par ailleurs, l’enquête publique (avril-mai 2018) sur le parc situé au large des Iles d’Yeu et de Noirmoutier a révélé que 76 % des personnes ayant participé étaient opposées au projet.
Wikimedia Commons / DR
Tous nos articles à partir de 8,99 €
JE M'ABONNE
S'identifier
S'inscrire
S'abonner
S'abonner
S'abonner
S'abonner
Du camion vert chez Volvo Trucks
Voir toutes nos interviews POLLUTEC 2018
En partenariat avec
À lire également
Refroidir grâce au... soleil
Refroidir grâce au... soleil
La société Solar Cool a mis au point un collecteur de climatisation à assistance solaire « unique et breveté » permettant de réduire de 40 % les besoins en énergie.
La Suisse pourrait produire de l'énergie solaire grâce à la neige
La Suisse pourrait produire de l'énergie solaire grâce à la neige
Alors que la Suisse a décidé de sortir du nucléaire, une étude scientifique indique que la Confédération helvétique pourrait mettre à profit ses reliefs montagneux pour y implanter des installations photovoltaïques.
Orygeen acquiert le belge 3J Consult
Le 19 décembre dernier, la société de conseil et services en performance énergétique, Orygeen, a annoncé l'acquisition du spécialiste de la thermique industrielle 3J Consult.
Air Liquide se donne de nouvelles ambitions climatiques
Le 30 novembre dernier, la société Air Liquide a annoncé son objectif de réduction de 30 % « l’intensité carbone » de ses activités.
Tiru devient Dalkia Wastenergy
Tiru devient Dalkia Wastenergy
Ce mercredi 28 novembre, dans le cadre du salon Pollutec, Tiru, la filiale de Dalkia spécialisée dans la valorisation énergétique des déchets, a présenté son nouveau nom : Dalkia Wastenergy.
Francesco La Camera est nommé directeur général de l'Irena
Francesco La Camera est nommé directeur général de l'Irena
L'Agence internationale de l'énergie renouvelable (Irena) a un nouveau directeur général : l'Italien Francesco La Camera remplacera dès avril prochain, le Kenyan Adnan Amin qui dirigeait l'organisation depuis sa création en 2011.
Tous les articles ÉNERGIE
Événements
Assises Transition Energétique
22 Janvier 2019
Assises Transition Energétique
Le Carrefour de l’Eau
30 Janvier 2019
Le Carrefour de l’Eau
Biogaz / Bois Energie / Regen 2019
30 Janvier 2019
Biogaz / Bois Energie / Regen 2019
+ D'ÉVÉNEMENTS
Rubriques
Eau
Recyclage
Énergie
Territoires
Cleantech
Politiques
Pollutions
Biodiversité
Mobilité
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Magazines
BTP Magazine
BTP Rail
Environnement Magazine
Hydroplus
Mat Environnement
Planète B
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Services
Pages d'aide (FAQ)
Newsletters
Agenda
Abonnés
RGPD 2018
CGV (digital)
CGV (magazines)
CGV (pub)
Nous contacter
L’équipe
Mentions légales
constructioncayola.com est un site du Groupe Cayola.