Découvrez nos magazines
Formules print et numériques (à partir de 8,90 €)
Accès abonnés ✒ Nos offres magazines Voir nos offres
Menu

ÉNERGIE
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ
VIDÉOS

Suez inaugure à Marseille sa plus grande unité nationale de production de biométhane

Partager :
Suez inaugure à Marseille sa plus grande unité nationale de production de biométhane
Par Agnès Breton, le 4 avril 2019
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Énergie
Ce mardi 2 avril, Suez, via sa filiale locale Seramm, a inauguré à Marseille, en présence des partenaires du projet – la Métropole Aix-Marseille-Provence, l’agence de l’eau Rhône-Méditerranée-Corse, la Région Sud-Provence-Alpes-Côte d’Azur et l’Ademe – l’unité de production de biométhane à partir des boues issues du traitement des eaux usées.
 
L’équivalent de la consommation de 2 500 foyers, soit 290 Nm3/h. C’est le volume de biométhane que produit et livre à Engie l’unité de production que Suez, via sa filiale locale Seramm, a inauguré ce mardi 2 avril, sur le site de la carrière du Sormiou, à Marseille. Ce gaz vert provient de l’épuration du biogaz recueilli lors de la digestion des boues, elles-mêmes produites à l’occasion de l’épuration des eaux usées de l’agglomération marseillaise.

Cette nouvelle unité, grâce à laquelle « la métropole Aix-Marseille-Provence montre qu’elle partage la même ambition et volonté que notre groupe : celle d’agir concrètement et sans plus attendre pour l’économie circulaire », explique Jean-Louis Chaussade, directeur général de Suez, a nécessité un investissement de 9,2 millions d’euros. Seramm, la filiale de Suez délégataire du système d’assainissement de l’agglomération marseillaise et de quatre communes de la métropole, a apporté 2,4 millions d’euros, la métropole Aix-Marseille-Provence 2,5 millions, l’agence de l’eau Rhône-Méditerranée-Corse 2,5 millions auxquels se sont ajoutées les participations de la Région Sud-Provence-Alpes-Côte d’Azur (800 000 euros) et de l’Ademe (800 000 euros).

Produire + 50 % de biogaz d’ici à 2020
 
Au terme du contrat de délégation (dix ans restants), Suez remettra les clés de l’installation à la collectivité. L’industriel estime que, d’ici là, la vente du gaz à Engie lui aura permis de rentabiliser son investissement. « Suez a apporté son savoir-faire et son expérience pour le design de l’installation, sa mise en route et la définition de l’équation économique », indique Yves Fagherazzi, directeur de Seramm. Le chiffre d’affaires que va recueillir Suez pour la vente du biométhane sera pour partie redistribué à la métropole Aix-Marseille-Provence. Au final, l’investissement de la collectivité « n’aura pas de conséquence financière pour les administrés », se réjouit Roland Giberti, huitième vice-président de la métropole Aix-Marseille-Provence délégué à l’eau et à l’assainissement.
 
Actuellement, Suez compte 18 sites d’injection du biométhane dans le réseau en France, dont huit sont en fonctionnement et représentent, à elles seules, 73 % du biométhane issu de la méthanisation des boues de station d’épuration (Step) injecté dans le réseau national. « Suez souhaite augmenter sa production de biogaz de 50 % d’ici à 2020, avance Jean-Louis Chaussade. Nous sommes au démarrage de la filière. Notre objectif est de produire 10 % du gaz vert hexagonal. » L’unité du Sormiou, d’une capacité de production de 15 millions de kilowattheures (22,8 millions au terme de sa future expansion), se positionne déjà comme la plus importante de France dans le secteur des eaux usées. Le groupe produira, lorsque toutes ses installations auront démarré, 3,5 millions de mètres cubes de gaz.

Une purification sur membranes
 
L’ensemble du projet a été conduit entre 2017 et 2018 : « Une année pour imaginer la solution technique et la contractualiser et une autre pour la construire », précise Yves Fagherazzi. La production a démarré fin janvier comme prévu initialement. « Ces délais courts ont fait parti des critères d’attribution de l’agence de l’eau », ajoute Laurent Roy, directeur de l’agence de l’eau Rhône-Méditerranée-Corse. Les travaux, toujours en cours, consistent à compléter la filière de traitement des boues du site, et sont conduits à l’occasion des travaux de rénovation des digesteurs. L’unité de purification du gaz repose sur la technologie membranaire de Prodeval, une PME basée à Valence dont Suez détient 22 % du capital.
 
Concrètement, une fois sorti des digesteurs, le biogaz destiné à l’injection doit d’abord être purifié. Après une désulfuration à la soude, il est refroidi à 5 °C pour condenser l’eau qu’il contient. Un passage sur du charbon actif adsorbe le reste de l’hydrogène sulfuré ainsi que les COV. Sa pression est ensuite poussée entre 10 et 15 bar pour permettre son passage dans les membranes se chargeant d’isoler le biométhane, qui en ressort pur à environ 98 %. Ce gaz peut alors rejoindre le skid de GRDF, où une douzaine de paramètres sont analysés, avant odorisation et injection dans le réseau.
 
Prochainement, des échangeurs de chaleur seront testés, pour un démarrage à l’automne, afin de récupérer la chaleur du gaz en sortie de digesteurs et améliorer encore le rendement de production du site en réduisant la quantité de biogaz nécessaire au chauffage des parois des digesteurs. « La production de biométhane livré à Engie pourrait alors grimper à 400 Nm3/h », avance Marc du Rostu, directeur des travaux de Seramm.
 
© AB / EM
Retrouvez toute l'information "Énergie" dans Environnement Magazine.
Environnement Magazine, l'information de référence pour tous les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l'environnement.
Consulter le magazine
Offre digitale
à partir de
8,90 €

Je découvre
S'identifier
S'inscrire
Rechercher dans nos articles
  [Vidéo] Ça m'énerve : la pollution visuelle

Dans ce second numéro d’Environnement TV, Agnès Breton s’attaque à la pollution visuelle.
+ de vidéos Environnement TV
À lire également
[Tribune] Loi « Énergie Climat » : vers une rénovation énergétique à deux vitesses ?
[Tribune] Loi « Énergie Climat » : vers une rénovation énergétique à deux vitesses ?
Cette semaine, Raphaël Eulry, directeur marketing et communication chez AC Environnement, fait le point sur la loi énergie climat et sur les enjeux de rénovation énergétique qu'elle implique. Il se demande "quelle sera la valeur dans 10 ans des biens achetés récemment avec des crédits par des foyers modestes qui n'ont pas forcément de quoi mener, en sus de leur acquisition, de nouveaux travaux d'amélioration de la performance énergétique et climatique de leur appartement ou maison ?"
Rénovation énergétique : les Français manquent de moyens et d’informations
Rénovation énergétique : les Français manquent de moyens et d’informations
D’après le baromètre 2019 de Monexpert-renovation-energie, 14 % des Français déclarent vivre dans une passoire thermique. Ils sont globalement mal informés sur les aides existantes et déclarent ne pas avoir les moyens d’effectuer des travaux.
Laurent Carme devient directeur général de McPhy
Laurent Carme devient directeur général de McPhy
La société spécialisée dans les équipements de production, stockage et distribution d'hydrogène, McPhy, vient de nommer Laurent Carme au poste de directeur général.
Trois projets français parmi les lauréats des Green Solutions Awards 2019
Trois projets français parmi les lauréats des Green Solutions Awards 2019
Ce lundi 4 novembre, à l'occasion de l'ouverture du salon Batimat à Villepinte, Construction21 a remis les prix internationaux des Green Solutions Awards 2019.
L'EDHEC Business School et Butagaz en partenariat pour la création d'un nouveau master
L'EDHEC Business School et Butagaz en partenariat pour la création d'un nouveau master
L'école de commerce EDHEC Business School lance cette année un Master of science in global and sustainable business, en partenariat avec Butagaz.
Vers des piles à combustible sans platine
Des chercheurs du CNRS et de l’INRS, de son équivalent canadien, se sont intéressés au remplacement des métaux du groupe du platine dans les piles à combustible par des catalyseurs plus abordables.
Greenflex et l'Ademe créent un programme pour l'efficacité énergétique industrielle
Greenflex et l'Ademe créent un programme pour l'efficacité énergétique industrielle
Greenflex et l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe) viennent de lancer le programme Inveest, pour accompagner les acteurs de l'industrie dans le financement de l'efficacité énergétique.
Tous les articles ÉNERGIE
En partenariat avec
Accès au kiosque
Événements
Le Salon des Professionnels de l’Amiante 2019
13 Novembre 2019
Le Salon des Professionnels de l’Amiante 2019
Solutrans
19 Novembre 2019
Solutrans
Transrail
26 Novembre 2019
Transrail
+ d'événements
Emploi
- RESPONSABLE DE DEPOT h/f
- STAGE INGÉNIEUR RECHERCHE QUALITÉ/ENVIRONNEMENT F/H
- Chef d'équipe paysagiste
- Ingénieur Méthodes Logistique F/H
+ d’offres
Rubriques
Eau
Recyclage
Énergie
Territoires
Cleantech
Politiques
Pollutions
Biodiversité
Mobilité
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Magazines
BTP Magazine
BTP Rail
Environnement Magazine
Hydroplus
Mat Environnement
Planète B
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Services
Pages d'aide (FAQ)
Emploi
Newsletters
Agenda
Abonnés
RGPD
CGV (digital)
CGV (magazines)
CGV (pub)
Nous contacter
L’équipe
Mentions légales
constructioncayola.com est un site du Groupe Cayola.