EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ
VIDÉOS
À la uneÉNERGIE

Lancement de la Feuille de route pour des biocarburants aéronautiques durables

Par A.B.. Publié le 27 janvier 2020.
Lancement de la Feuille de route pour des biocarburants aéronautiques durables
NEWSLETTERS
Archiver cet article
Ce lundi 27 janvier, Elisabeth Borne, ministre de la Transition écologique et solidaire, et Jean-Baptiste Djebbari, secrétaire d’Etat chargé des Transports, annoncent le lancement de la feuille de route pour des biocarburants aéronautiques durables dans le transport aérien français.
 
« Un levier stratégique pour la réduction à court et moyen terme des émissions nettes [de carbone] du secteur. » C’est ce que représente les biocarburants aéronautiques durables pour le ministère de la Transition écologique et solidaire. À la base de la réflexion, l’Engagement pour la croissance verte (ECV) signé en décembre 2017 et associant l’État et cinq groupes industriels : Air France, Airbus, Safran, Total et Suez Environnement. Il a servi aux ministères de la Transition écologique et solidaire, de l’Économie et de l’Agriculture à définir la feuille de route nationale « qui précise l’ambition et la stratégie que la France pourrait développer en matière de biocarburants aéronautiques durables dès 2025 », précise le ministère de la Transition écologique et solidaire.
 
La Feuille de route prévoit la substitution des carburants fossiles (kérosène) par des biocarburants durables de 2 % en 2025 et 5 % en 2030. Une trajectoire qui « s’inscrit en cohérence avec la Stratégie nationale bas carbone qui fixe un objectif de long terme de 50 % en 2050 », planifie le ministère.

Et de préciser que ce déploiement constitue « une priorité du gouvernement, qui va continuer d’œuvrer en ce sens, en lien étroit avec l’ensemble des acteurs industriels concernés ». Ces industriels ont immédiatement saluer dans un communiqué « les avancées en faveur de l’émergence d’une filière de biocarburants durables pour l’aviation en France ».

Lancement d’un AMI
 
« Tout l’enjeu aujourd’hui porte sur la massification de la production », indique Jean-Baptiste Djebbari, secrétaire d’État chargé des Transports. Aussi, afin de rendre opérationnelle cette feuille de route nationale, les ministères de la Transition écologique et solidaire, de l’Économie et de l’Agriculture lancent, ce jour, un appel à manifestation d’intérêt (AMI) sur la production de biocarburants aéronautiques durables.

L’objectif est d’identifier les projets d’investissement dans des unités de production de biocarburants de deuxième génération, en particulier celles à destination de l’aéronautique, mais aussi, insistent les industriels signataires de l’ECV, « des mesures d’accompagnement et d’incitations permettant de favoriser ces investissements ». Selon eux, « la mise en place d’une filière économiquement viable et pérenne est indispensable à l’accélération de l’utilisation des biocarburants durables dans l’aviation ». À la clé, la garantie et la préservation de la compétitivité des acteurs dans un environnement très concurrentiel.
 
De g. à dr. : Guillaume Faury, président-directeur général, Airbus; Elisabeth Borne, ministre de la Transition écologique et solidaire; Ville Arhippainen, directeur commercial Europe de l'Ouest, Airbus; Jean-Baptiste Djebbari, secrétaire d'État chargé des Transports; Stéphane Cueille, directeur groupe recherche et innovation, Safran; Anne Rigail, directrice générale, Air France; Fabrice Rossignol, directeur général délégué, Suez Recyclage et Valorisation France; Paul Mannes, directeur aviation, Total. © Airbus 2020 - P. Masclet / Master Films
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
S'identifier
S'inscrire
Rejoignez-nous sur : LinkedIn, Youtube, Facebook et Twitter.
À lire également
19 janvier 2023
Solar Brother rayonne dans le marché des équipements à énergie solaire thermique La startup parisienne Solar Brother sécurise 1,3 million d’euros pour devenir le leader des produits solaires à destination des particuliers en Europe.
Solar Brother rayonne dans le marché des équipements à énergie solaire thermique
13 octobre 2022
Orion Énergies recourt au crowdfunding pour le développement de centrales solaires Après le succès de la première phase de financement participatif, Orion Énergies annonce l’ouverture d'une deuxième opération via Lendosphere, pour un portefeuille de 119 toitures solaires.
Orion Énergies recourt au crowdfunding pour le développement de centrales solaires
14 octobre 2022
Daniel Zavala-Araiza : « Les opérateurs doivent mener une inspection régulière des infrastructures gazières » Fin septembre, un flot de gaz s’écoule du gazoduc Nord Stream 2 reliant la Russie à l’Allemagne dans la mer Baltique. Si le gaz a cessé de s’échapper, une importante quantité de méthane a néanmoins été relâchée dans l’atmosphère. Quelles conséquences pour le climat ? Comment éviter ces incidents à l’avenir ? Réponses avec Daniel Zavala-Araiza, Senior scientist pour l’ONG Environmental Defense Fund Europe.
Daniel Zavala-Araiza : « Les opérateurs doivent mener une inspection régulière des infrastructures gazières »
Tous les articles ÉNERGIE
VIDÉO
Quel avenir pour nos déchets nucléaires ?
Toutes les vidéos
Dernier numéro
Hydroplus
Le magazine des professionnels de l’eau et de l’assainissement. (supplément d’EM)
Actu réglementaire
Le coup d'oeil
+
Newsletters gratuites
- Gratuites
- Différents thèmes au choix
- Spécialisées dans votre secteur

Nous contacter
✎ Proposer des sujets, communiquer sur nos supports ou besoin d'aide ?
Nous contacter
En partenariat avec
Événements
+ d'événements
Emploi
- Responsable de contrat déchets sur site client H/F
- Opérateur Gestion des Réseaux H/F
- Chargé / Chargée de mission développement durable et RSE
- Chef de projet qualité F/H
+ d’offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola