Offre Silver (à partir de 20 € / mois)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines
Menu
Pollutec 2021
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Otmane Hajji, président de GreenYellow

Otmane Hajji, président de GreenYellow
Par Otmane Hajji, président de GreenYellow, le 11 mai 2020.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Ce lundi 11 mai, la France commence son déconfinement progressif. Environnement-magazine.fr continue de proposer aux professionnels de raconter leur confinement et leur vision de l’après-crise. Aujourd’hui, nous donnons la parole à Otmane Hajji, président de GreenYellow.


Quelle est votre journée type en confinement ?
 
Les journées sont très intenses pendant cette période de confinement et rythmées par les nombreuses visioconférences avec nos collaborateurs et nos clients.
 
Depuis le début du confinement, ma priorité est de maintenir le lien avec nos équipes. Dès les premières annonces du Gouvernement, nous avons placé nos 450 collaborateurs en télétravail, y compris ceux qui opèrent en Amérique latine (Brésil, Colombie), dans l’Océan Indien, en Asie ou en Afrique. Nous sommes d’ailleurs parfois allés au-delà des recommandations gouvernementales locales, pour sécuriser au maximum nos collaborateurs.
 
Pour maintenir le lien, les outils de visioconférence sont devenus mes outils de travail principaux. J’organise chaque jour une réunion avec mon comité exécutif, ainsi qu’avec l’ensemble des directeurs de pays. Nous échangeons également quotidiennement avec nos clients, entreprises ou collectivités territoriales, pour réfléchir ensemble à leur sortie de crise et à la manière dont GreenYellow pourra les accompagner en tant qu’allié énergétique.  
 
Comment avez-vous adapté votre activité professionnelle à cette situation inédite ?​
 
Notre agilité est une force dans la période inédite que nous vivons.
Grâce à notre organisation et aux outils innovants que nous avons mis en place pour nos clients, nous pouvons assurer au quotidien et à distance l’exploitation de l’ensemble de nos sites, sur nos deux cœurs de métier que sont l’efficacité énergétique et le solaire photovoltaïque.  

Sur notre activité photovoltaïque, nous continuons ainsi de superviser à distance nos 114 centrales en France d’une puissance de plus de 100 MWc. En cas de nécessité, l’énergie faisant partie des secteurs stratégiques autorisés par le Gouvernement à poursuivre leur activité, nous avons la possibilité d’intervenir sur nos sites, sur la base de règles de sécurité renforcées.

En matière d’efficacité énergétique, nos outils nous permettent aussi d’assurer la continuité de nos activités à distance pour nos clients. Notre accompagnement dans les économies d’énergie prend d’autant plus son sens dans la période actuelle. Nos systèmes de suivi s’adaptent aux différentes situations vécues par nos clients. Pour certains, comme les distributeurs, il s’agit d’optimiser une facture énergétique en augmentation du fait d’amplitudes horaires plus importantes. 
 
Le confinement nous a bien sûr amenés à ralentir ou reporter certains de nos projets, mais nous mettons tout en place pour être prêts à redémarrer une fois que les conditions le permettront. C’est par exemple le cas en Tunisie, où nous avons remporté il y a quelques semaines notre premier contrat avec un projet de 1,2 MWc en ombrières. L’équipe met tout en œuvre pour démarrer le chantier à l’été et respecter nos engagements. 
 
Quels seront, selon vous, les impacts de la pandémie sur votre entreprise ?​
 
La crise nous conduit à accélérer notre digitalisation, à la fois en termes d’outils, mais aussi de modes de fonctionnement interne. Nous étions déjà acculturés au télétravail, que nous avions mis en place chez GreenYellow. Peut-être le faciliterons-nous encore davantage, même s’il est aujourd’hui trop tôt pour le dire.
 
Sur le plan humain, cette crise contribue paradoxalement à conforter notre collectif et nos valeurs. Je suis très fier de la forte mobilisation des équipes, dans des circonstances pourtant difficiles et ce, malgré la distance. 
 
Enfin, cette crise nous renforce dans notre raison d’être, celle de faire de la transition énergétique un levier économique. Plus que jamais, dans cette sortie de crise, nous aurons besoin d’allier responsabilité environnementale et efficacité économique. Pour nous, GreenYellow, c’est une perspective enthousiasmante, qui contribue à donner encore davantage de sens à notre mission et à notre travail au quotidien.  
 
Quelle est la première chose que vous ferez en déconfinement ?
 
A titre personnel, j’attends avec beaucoup d’impatience de pouvoir revoir mes proches, famille, amis, dont j’ai été séparé pendant cette période.
A titre professionnel, la première chose que je ferai sera de remercier, en personne et de vive voix, l’ensemble de mes équipes en France – en attendant de pouvoir retrouver, dès que la situation le permettra, nos équipes à l’étranger
 
Selon vous, à quoi ressemblera l’après Covid 19 ?
 
Il ne pourra y avoir d’après Covid-19 sans transition vers un nouveau modèle sociétal et économique, plus respectueux pour notre environnement.  
 
La transition énergétique peut et doit jouer un rôle central. Elle devra être au cœur des priorités des pouvoirs publics et des entreprises, car transition énergétique et développement économique ne doivent plus être opposés, bien au contraire !
 
La transition énergétique a montré au cours des dernières années à quel point elle est un levier pour le développement économique et l’emploi sur le territoire, en mobilisant l’ensemble des filières : les énergies renouvelables, mais aussi le secteur du bâtiment et de la construction…  Et, nous le mesurons tous les jours par nos activités, la transition énergétique, c’est aussi une source d’économies et de réduction de coûts pour les particuliers, les entreprises et les collectivités, car l’électricité la moins chère, c’est toujours l’électricité qui n’est pas consommée.
 
Chez GreenYellow, nous souhaitons prendre toute notre part, aux côtés des pouvoirs publics, des entreprises, des collectivités et des citoyens, pour avancer dans cette direction et construire un véritable « après ».
Otmane Hajji, président de GreenYellow
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
Contenu de marque
  Dis ENGIE, ça se recycle les éoliennes ?
Contenu de marque
  Allison Transmission expose sur le salon Pollutec
Dernier numéro
Actu réglementaire
À lire également
Evergaz et l'Oise Energies Renouvelables lancent la société Mobilités Vertes de l’Oise 
Evergaz et l'Oise Energies Renouvelables lancent la société Mobilités Vertes de l’Oise 
Evergaz, acteur du biogaz, et la société d’économie mixte (SEM) Oise Énergies Renouvelables coopèrent et créent la société « Mobilités Vertes de l’Oise ». Celle-ci a pour ambition de développer, construire et exploiter des stations GNV/BioGNV publiques dans les Hauts-de-France.
NextStage AM investit dans le groupe Solstyce
NextStage AM investit dans le groupe Solstyce
La société de gestion NextStage AM réalise son quatrième investissement dans Solstyce, expert de la transition énergétique, de l'autoconsommation et de l'innovation environnementale en France.
[Tribune] Autoconsommation : quand est-ce-qu'on y va ?
[Tribune] Autoconsommation : quand est-ce-qu'on y va ?
Si les Français ont pris conscience de l’urgence de passer à des énergies plus vertes, il ne faut pas oublier une partie de l’équation : leur propre consommation domestique. Et si l’essor, ces dernières années, de l’autoconsommation, montrait l’inversion de cette tendance ? C’est ce qu’estime Bruno Capdordy, VP Home et Distribution France à Schneider Electric.
Celtic Interconnector, la première liaison électrique sous-marine entre la France et l’Irlande
Celtic Interconnector, la première liaison électrique sous-marine entre la France et l’Irlande
Une liaison électrique longue d’environ 575 km reliera la côte nord de la Bretagne et la côte sud de l’Irlande à partir de 2026. Cette interconnexion contribuera à la transition énergétique et la solidarité électrique au sein de l'Union européenne.  
Le salon Expobiogaz a rencontré un vif succès à Metz
Le salon Expobiogaz a rencontré un vif succès à Metz
La 10e édition du salon Expobiogaz organisée les 1er et 2 septembre à Metz a tenu ses promesses. 20 partenaires institutionnels et 221 exposants ont été au rendez-vous pour présenter leurs solutions dédiées à la production et la valorisation du gaz renouvelable.
Vensolair déploie la nouvelle génération d’éoliennes dans les Hauts-de-France
Vensolair déploie la nouvelle génération d’éoliennes dans les Hauts-de-France
Une double réussite pour Vensolair. Le spécialiste des centrales éoliennes et solaires a développé, financé et construit deux projets dans les Hauts-de-France : la centrale éolienne de Falvieux et le poste haute tension (HTB) de Cressy.
Les stockages de gaz naturel français atteignent plus de 80 %
Les stockages de gaz naturel français atteignent plus de 80 %
Il est nécessaire de stocker du gaz pour assurer l’approvisionnement du réseau sur tout le territoire. Cette année, la situation en France offre de bonnes garanties pour l’hiver prochain avec un taux de remplissage de 80 %.
Tous les articles ÉNERGIE
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.