Offre Silver (à partir de 20 € / mois)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines
Menu
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Albert Codinach, CEO de Planète OUI

Albert Codinach, CEO de Planète OUI
Par Albert Codinach, CEO de Planète OUI, le 12 mai 2020.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Alors que la France commence son déconfinement progressif cette semaine, Environnement-magazine.fr continue de proposer aux professionnels de raconter leur confinement et leur vision de l’après-crise. Aujourd’hui, nous donnons la parole à Albert Codinach, CEO de Planète OUI.

Quelle était votre journée type en confinement ?


Confiné ou pas confiné, la journée commence de la même manière avec le réveil d’un des enfants. J’essaie de respecter un maximum mes horaires de bureaux pour garder le rythme. Nous sommes tous passés en télétravail et nos échanges se font désormais par visioconférence, en interne comme en externe. Le casque et l’ordinateur portable sont devenus mes plus fidèles compagnons !

Comment avez-vous adapté votre activité professionnelle à cette situation inédite ?

Il y a différents éléments qui ont impacté notre activité et qui nous ont obligés à adapter notre activité professionnelle :

1) Nous devons assurer notre service client. Toute l’équipe est en télétravail et continue d’accompagner nos clients actuels et futurs ;
2) Nous restons très attentifs à la forte volatilité des prix sur les marchés de gros. Notre activité de gestion d’énergie nous oblige à être très vigilants afin de diminuer au maximum tout risque financier lié à une mauvaise gestion de portefeuille ;
3) Nous sommes malheureusement tributaires du temps en confinement, le développement de nos centrales de production photovoltaïques prend ainsi du retard ;
4) La baisse de consommation liée au ralentissement de l’activité des clients professionnels ainsi que le volume d’acquisition de nouveau client sont certes ralentis, mais nous continuons d’agir en apportant notre effort de solidarité et notre soutien à nos clients par des actions concrètes.

Quels seront, selon vous, les impacts de l’épidémie sur votre entreprise ?

Se posera sans doute une problématique de trésorerie. Le chiffre d’affaires est impacté par la baisse de l’activité et nous devons prévoir des retards de paiements, notamment chez les professionnels. Néanmoins, cela sera résolu avec le PGE (Prêt Garanti par l’Etat).

Pour la suite, nous ne voyons pas d’impact majeur au niveau business, l’énergie reste un bien de première nécessité, notre mission est de continuer à la verdir.

Quelle est la première chose que vous ferez en déconfinement ?

Retrouver les amis et les collègues qui m’ont manqué pendant cette période. Et pourquoi pas fêter la fin du confinement… avec modération !!

Selon vous, à quoi ressemblera l’après Covid-19 ?

Il y aura plusieurs étapes, tout d’abord une première étape de confusion, de retour progressif à la normale. Ensuite il y aura une grosse prise de conscience par rapport à la réalité économique, nous allons nous rendre compte que la machine est en panne et qu’elle ne redémarre pas tout de suite. Il y aura des moments difficiles qui ne seront pas vécus par tous de la même manière, et qui toucheront, malheureusement, particulièrement les personnes les plus défavorisées.

Finalement, je pense qu’à la suite de cette crise viendra la vraie question de fond : comment allons-nous nous reconstruire ? Quelle société voulons-nous devenir ? J’espère que nous allons suivre la tendance pré-crise qui montrait une forte volonté de développement durable avec une économie de proximité de plus en plus marquée et une prise de conscience de nos vrais besoins en tant que consommateurs. Par exemple, est-ce que nous attendons la fin de ce confinement pour retrouver nos proches ou plutôt pour acheter les dernières chaussures à la mode ? C’est avec une réponse sincère à cette question que nous trouverons une réponse à l’après Covid-19.

Le secteur de l’énergie jouera un rôle central, non seulement en ce qui concerne la production, mais aussi dans la manière de la consommer. Et Planète OUI sera là pour dessiner ce monde de demain.
Albert Codinach, CEO de Planète OUI
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
[Vidéo] Ça m'énerve : nos caniveaux ne sont pas des poubelles !
Dernier numéro
Actu réglementaire
À lire également
Hauts-de-France : un projet de rétrofit de flotte fluviale est à l'étude
Hauts-de-France : un projet de rétrofit de flotte fluviale est à l'étude
L'association Norlink Fluvial, Voies navigables de France (VNF), Dunkerque-Port, Ports de Lille et GRDF s'associent pour la réalisation de diagnostics énergétiques en vue de la conversion d’un ensemble de bateaux, situés sur le bassin du Nord de la France, vers une motorisation décarbonée.
Le diagnostic de performance énergétique fait peau neuve
Le diagnostic de performance énergétique fait peau neuve
La refonte du diagnostic de performance énergétique (DPE) entre en vigueur ce jeudi 1er juillet 2021. La nouvelle méthode de calcul, permettra de rendre le DPE opposable au même titre que les autres diagnostics du bâtiment. L’occasion de dresser un état des lieux de ce dispositif en France.
Le plus grand parc éolien offshore du monde entre en phase de construction
Le plus grand parc éolien offshore du monde entre en phase de construction
Le producteur d’électricité suédois Vattenfall et le groupe chimique allemand BASF ont commencé la construction du parc éolien en mer de 1,5 GW Hollandse Kust Zuid. Il sera le premier parc éolien en mer au monde à être construit sans subventions et sera opérationnel à l’horizon 2023.
[Tribune] Vers une suppression du soutien public aux « anciens » contrats d’achat photovoltaïques : coup dur pour le secteur EnR
[Tribune] Vers une suppression du soutien public aux « anciens » contrats d’achat photovoltaïques : coup dur pour le secteur EnR
Le gouvernement prévoit d’imposer aux producteurs d’électricité solaire une baisse des tarifs d’achat de leurs électrons jugés « trop excessifs ». Selon la filière, cette réforme repose sur des évaluations économiques erronées et entraînerait de multiples conséquences économiques graves pour les exploitants. Jean-Pierre Delvigne, associé et Maxime Dupuis, collaborateur à Bryan Cave Leighton Paisner, évoquent les éléments soumis à la consultation publique et leurs conséquences.
Bernard Aulagne : « L’exclusion du gaz ne permet pas de se doter de toutes les armes pour réussir la transition énergétique »
Bernard Aulagne : « L’exclusion du gaz ne permet pas de se doter de toutes les armes pour réussir la transition énergétique »
Réglementation environnementale, 5ème période du dispositif des Certificats d’économies d’énergie (CEE), Loi Climat et résilience… Les mesures s’accumulent pour réussir la transition énergétique dans le bâtiment en France, mais sont-elles réellement suffisantes ? Rencontre avec Bernard Aulagne, président de l’association Coénove, qui revient sur l’ensemble des dispositifs et leur évolution.
Une cartographie inédite pour explorer les réseaux de transport et de distribution d'énergie sur son territoire
Une cartographie inédite pour explorer les réseaux de transport et de distribution d'énergie sur son territoire
L’Agence ORE propose la première carte de France interactive qui indique aux utilisateurs l’emplacement sur le territoire national des réseaux de distribution et de transport d’électricité et gaz.
Armor solar power films installe une gouvernance franco-allemande
Armor solar power films installe une gouvernance franco-allemande
Le leader mondial du photovoltaïque organique Armor solar power films, annonce la constitution d’une nouvelle gouvernance franco-allemande dirigée par le directeur général Ralph Paetzold.
Tous les articles ÉNERGIE
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.