Découvrez nos newsletters
Gratuites et spécialisées dans votre secteur
Accès abonnés ✉ Nos newsletters gratuites Je m'abonne
Menu

ÉNERGIE
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Catherine Cousinard, directeur général adjoint Engie Solutions

Partager :
Catherine Cousinard, directeur général adjoint Engie Solutions
Par Catherine Cousinard, directeur général adjoint Engie Solutions, le 18 mai 2020
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Énergie
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
La reprise s’organise depuis une semaine partout en France. Environnement-magazine.fr propose aux professionnels de partager leur organisation, des réflexions sur l’impact du confinement et leur vision de l’après-crise. Aujourd’hui, nous donnons la parole à Catherine Cousinard, directeur général adjoint Engie Solutions.

Comment le déconfinement s’organise-t-il dans votre entreprise ?

 
La santé et la sécurité de nos collaborateurs sont notre priorité absolue. Pour tous les salariés pour lesquels l’activité sur nos sites, chez nos clients ou sur chantiers est possible, le déconfinement est progressif et suit les recommandations du gouvernement et des fédérations professionnelles. De plus, le télétravail reste la règle pour toutes les activités compatibles, le retour au bureau est encore à ce jour l’exception.

Bien sûr, une part de nos sites sont restés actifs ces deux derniers mois et ont assuré la continuité de service, notamment pour les activités essentielles à la nation ;  les règles sanitaires en termes d’hygiène et de distanciation sociale y ont déjà été mises en place pendant la crise. Ainsi nous avons très vite sécurisé l’approvisionnement de nos masques et aujourd’hui plus de 500.000 masques FFP2 et FFP3 nécessaires à l’activité sont à disposition. Nous y ajoutons des « kits COVID » avec gel, lingettes, livret du collaborateur etc…. Des masques chirurgicaux sont en cours de distribution à tout le personnel du bureau qui a été informé au préalable par des mesures prises sur les sites : condamnation de postes de travail, mise en place de référents COVID, limitation du nombre de personnes par ascenseur, marquages au sol… .

Notre Groupe a imposé le port systématique d’un masque à l’ensemble de ses collaborateurs. Pour garantir la santé et la sécurité de chacun et de tous, il est demandé à chacun de nos collaborateurs d’adopter une approche responsable et civique. Nous savons compter sur eux car ils ont fait preuve jusqu’à maintenant d’une incroyable solidarité et d’un très fort engagement.

Quelles leçons pouvez-vous tirer du confinement concernant l’organisation du travail et de l’entreprise ?
 
Cette période de confinement a confirmé que le service au client et la maîtrise des gestes techniques étaient l’ADN d’Engie Solutions. En adaptant au fil de l’eau notre organisation opérationnelle et fonctionnelle à la crise, nous avons assuré la continuité de service, notamment sur les sites sensibles, dont les activités sont essentielles à la vie de la nation.  Pendant ces quelques semaines, dans le respect des consignes sanitaires, nos équipes se sont ainsi mobilisées aux côtés des soignants dans les hôpitaux et les EHPAD, mais aussi dans les data centers, indispensables pour télétravailler et maintenir le lien avec nos proches, ou encore dans les usines agroalimentaires pour assurer l’approvisionnement de nos commerces. L’ensemble de nos équipes, sur le terrain ou en télétravail, a fait preuve d’une agilité et d’une exemplarité épatantes.
 
Au-delà de ce plan de continuité de service opérationnel pour nos clients, nous nous sommes également adaptés très rapidement au télétravail alors que c’était vraiment nouveau à cette échelle de plusieurs milliers de personnes et de manière aussi ferme. Les initiatives efficaces que nous avons eu et qui ont été plébiscitées par nos managers et nos collaborateurs ont été la mise en place de visites des équipes en Régions sous un format « webmeeting », des sessions d’échanges avec les collaborateurs de terrain ou même des cafés virtuels pour maintenir un lien de proximité entre nous, brainstormer « comme à la machine à café » et préparer la reprise de nos activités. En télétravail, il faut par contre être sur des timings de réunion plus courts, avec des agendas plus centrés sur l’objectif et des discussions nécessairement très interactives mais régulées.
 
Prendre en compte la multiplicité des configurations de travail sur le terrain, adapter nos modes opératoires, garantir l’approvisionnement et la mise à disposition des différents matériels de protection pour assurer la santé et la sécurité de tous nos collaborateurs, s’adapter à un monde qui n’a plus la même physionomie est désormais notre priorité. Nous sommes désormais passés dans l’ère de l’agilité entrepreneuriale et cela nous va bien au regard du professionnalisme reconnu de nos équipes !
 
Quels seront, selon vous, les impacts de la pandémie sur votre entreprise ?
 
Cette crise sanitaire dont nous ne connaissons pas encore la durée totale et le risque de reproductibilité changera indéniablement la manière dont nous exerçons nos activités que ce soit sur les chantiers et les sites clients ou dans nos propres locaux. C’est une réflexion compliquée pour le monde des services dans lequel nous travaillons. Nous entrons dans un mode différent de gestion de nos collaborateurs et de nos propres modalités de travail alors que nos métiers sont intimement liés à des interactions sociales.

Nous allons donc capitaliser sur les bonnes pratiques de ces dernières semaines en termes de relations téléphoniques et web à nos clients, de gestion du télétravail, d’e-visites des installations et de visites managériales virtuelles en territoires. L’objectif est de passer à un mode industrialisé de ce cadre général.

Avec un peu plus de recul, je pense que cette crise nous aidera à renforcer la prise de conscience que la lutte contre le changement climatique et la prévention des crises sanitaires sont un même combat. Chez Engie Solutions, notre credo est de garantir le confort des bâtiments, c’est-à-dire la sobriété énergétique, la performance des usages des m2 et la mise en place de nouveaux lieux de vie et de travail plus résilients, générateurs d’externalités positives sur la communauté locale. Indéniablement nous comptons accélérer encore notre leadership dans cette transition écologique !
 
Quelle est la première chose que vous ferez une fois le confinement terminé ?
 
La première chose que je ferai sera de retrouver les gens que j’aime : à la fois, ma famille et mes amis, mais également mes collègues de travail et mes équipes. Avoir quelques moments de partage et de convivialité tout en respectant les gestes barrières, me semble une priorité. L’engagement citoyen de tous a été extraordinaire dans cette situation inédite. J’admire autant ma mère de 73 ans, qui n’est plus du tout autonome mais qui est restée seule chez elle avec un service journalier de 2 infirmières depuis plus d’un mois, que nos équipes qui se sont mobilisées tous les jours pour que les activités de nos clients continuent dans le respect des consignes sanitaires validées par le gouvernement et les fédérations professionnelles.

Je serai contente également de retrouver l’équipe de management de notre groupe Engie, qui nous a apporté un très grand soutien, des dispositions adaptées à nos problématiques de terrain et a maintenu un dialogue permanent avec les business unit quelque soit leur positionnement géographique et leurs activités.
 
5 / Selon vous, à quoi ressemblera l’après Covid-19 ?
 
L’après Covid ressemblera selon moi à un monde où nous nous sentirons tous collectivement responsables de l’avenir que nous choisissons pour notre planète et pour nos familles. Le lien entre nos responsabilités professionnelles, sociétales et familiales s’en trouvera renforce. Je trouve personnellement que la crise du Covid-19 est un coup de semonce par rapport à notre responsabilité commune et globale dans le comportement des sociétés industrialisées et dans la protection du bien commun qu’est la planète.

Engie Solutions agissait déjà très activement pour une transition vers un monde bas carbone. Je pense donc que notre attractivité auprès des nouvelles générations va encore se renforcer car elles vont pouvoir y trouver le sens de leur engagement. Nous comptons sur nos collaborateurs pour construire avec nous les nouvelles offres qui vont répondre à ces enjeux permanents de sécurité physique et sanitaire, de sobriété écologique, de transformation du parc immobilier vers de nouveaux usages, de rationalisation des surfaces foncières, de lieux de vie et de travail plus harmonieux, mieux combinés.
Bref je suis convaincue que nous sortirons grandis de cette crise, focalisés sur les priorités, plus performants en évitant le superflu.
Catherine Cousinard, directeur général adjoint Engie Solutions / DR
  [Vidéo] L'après-coronavirus sera-t-il écologique ?
+ de vidéos Environnement TV
Actu réglementaire
Arrêté du 21 juillet 2020 portant nomination du président et des membres du Conseil d'orientation pour la prévention des risques naturels majeurs Lire
Arrêté du 10 juillet 2020 fixant les taux de promotion dans certains corps spécifiques relevant de la direction générale de l'aviation civile du ministère de la transition écologique pour l'année 2020 Lire
Décision du 17 juillet 2020 portant délégation de signature (centre ministériel de valorisation des ressources humaines [CMVRH]) Lire
Les plus lus
À lire également
Photovoltaïque : l'Allemand Opvius devient Amor solar power films
Photovoltaïque : l'Allemand Opvius devient Amor solar power films
L'allemand Opvius GmbH, spécialiste du photovoltaÏque organique, devient Armor solar power films GmbH, suite à son rachat fin 2019 par l'industriel français Armor.
Futur parc éolien en mer en Bretagne : le débat public est ouvert
Futur parc éolien en mer en Bretagne : le débat public est ouvert
La Commission nationale du débat public a ouvert ce lundi 20 juillet, un débat public sur les futurs projets d'éoliennes en mer installées au sud de la Bretagne. Ce débat public sera ouvert jusqu'au 30 novembre prochain.
Marianne Laigneau est la nouvelle présidente de Think Smartgrids
Marianne Laigneau est la nouvelle présidente de Think Smartgrids
Marianne Laigneau est élue présidente de l'association Think Smartgrids et succède donc à Olivier Grabette.
RE2020, label BBC, DPE : 18 organisations écrivent une lettre ouverte à Edouard Philippe
RE2020, label BBC, DPE : 18 organisations écrivent une lettre ouverte à Edouard Philippe
Dix-huit organisations ont écrit une lettre ouverte au Premier ministre, Edouard Philippe, lui demandant de réévaluer les objectifs et revoir les réformes en cours concernant l'énergie dans le bâtiment.
Urbasolar clôture un financement de 124 millions d'euros
Urbasolar clôture un financement de 124 millions d'euros
Urbasolar a clôturé un financement de 124 millions d'euros et vient de connecter les 10 premiers MW de 37 centrales photovoltaïques réparties sur 16 départements français.
Le Pexe et les Instituts Carnot mettent les nouveaux systèmes énergétiques à l’honneur
Le 15 décembre prochain, le réseau des éco-entreprises de France (Pexe) et les Instituts Carnot organisent une rencontre nationale, à Paris, consacrée à l’innovation dans le secteur des nouveaux systèmes énergétiques.
Chauffage urbain : clap de fin pour le charbon à Cergy-Pontoise
Chauffage urbain : clap de fin pour le charbon à Cergy-Pontoise
Alimenté depuis près d’un demi-siècle par des énergies fossiles, le réseau de chauffage urbain de Cergy-Pontoise sera doté d’une chaudière biomasse d’ici 2021, portant la part des sources d’énergie renouvelable à 70 % du mix énergétique du réseau.
Tous les articles ÉNERGIE
Nos magazines
Accéder au kiosque
En partenariat avec
Événements
Solar PV World Expo 2020
16 Août 2020
EXPOBIOGAZ
2 Septembre 2020
20e Congrès international du recyclage automobile (IARC)
2 Septembre 2020
+ d'événements
Emploi
- Ordonnanceur(se) Soirée H/F
- Responsable Ressources Humaines H/F
- Ouvrier / Ouvrière d'entretien des espaces verts
- Responsable d’Unité Administrative F/H
+ d’offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.