Découvrez nos newsletters
Gratuites et spécialisées dans votre secteur
Accès abonnés ✉ Nos newsletters gratuites Je m'abonne
Menu

ÉNERGIE
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Catherine Cousinard, directeur général adjoint Engie Solutions

Partager :
Catherine Cousinard, directeur général adjoint Engie Solutions
Par Catherine Cousinard, directeur général adjoint Engie Solutions, le 18 mai 2020
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Énergie
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
La reprise s’organise depuis une semaine partout en France. Environnement-magazine.fr propose aux professionnels de partager leur organisation, des réflexions sur l’impact du confinement et leur vision de l’après-crise. Aujourd’hui, nous donnons la parole à Catherine Cousinard, directeur général adjoint Engie Solutions.

Comment le déconfinement s’organise-t-il dans votre entreprise ?


La santé et la sécurité de nos collaborateurs sont notre priorité absolue. Pour tous les salariés pour lesquels l’activité sur nos sites, chez nos clients ou sur chantiers est possible, le déconfinement est progressif et suit les recommandations du gouvernement et des fédérations professionnelles. De plus, le télétravail reste la règle pour toutes les activités compatibles, le retour au bureau est encore à ce jour l’exception.

-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Bien sûr, une part de nos sites sont restés actifs ces deux derniers mois et ont assuré la continuité de service, notamment pour les activités essentielles à la nation ;  les règles sanitaires en termes d’hygiène et de distanciation sociale y ont déjà été mises en place pendant la crise. Ainsi nous avons très vite sécurisé l’approvisionnement de nos masques et aujourd’hui plus de 500.000 masques FFP2 et FFP3 nécessaires à l’activité sont à disposition. Nous y ajoutons des « kits COVID » avec gel, lingettes, livret du collaborateur etc…. Des masques chirurgicaux sont en cours de distribution à tout le personnel du bureau qui a été informé au préalable par des mesures prises sur les sites : condamnation de postes de travail, mise en place de référents COVID, limitation du nombre de personnes par ascenseur, marquages au sol… .

Notre Groupe a imposé le port systématique d’un masque à l’ensemble de ses collaborateurs. Pour garantir la santé et la sécurité de chacun et de tous, il est demandé à chacun de nos collaborateurs d’adopter une approche responsable et civique. Nous savons compter sur eux car ils ont fait preuve jusqu’à maintenant d’une incroyable solidarité et d’un très fort engagement.

Quelles leçons pouvez-vous tirer du confinement concernant l’organisation du travail et de l’entreprise ?

Cette période de confinement a confirmé que le service au client et la maîtrise des gestes techniques étaient l’ADN d’Engie Solutions. En adaptant au fil de l’eau notre organisation opérationnelle et fonctionnelle à la crise, nous avons assuré la continuité de service, notamment sur les sites sensibles, dont les activités sont essentielles à la vie de la nation.  Pendant ces quelques semaines, dans le respect des consignes sanitaires, nos équipes se sont ainsi mobilisées aux côtés des soignants dans les hôpitaux et les EHPAD, mais aussi dans les data centers, indispensables pour télétravailler et maintenir le lien avec nos proches, ou encore dans les usines agroalimentaires pour assurer l’approvisionnement de nos commerces. L’ensemble de nos équipes, sur le terrain ou en télétravail, a fait preuve d’une agilité et d’une exemplarité épatantes.

Au-delà de ce plan de continuité de service opérationnel pour nos clients, nous nous sommes également adaptés très rapidement au télétravail alors que c’était vraiment nouveau à cette échelle de plusieurs milliers de personnes et de manière aussi ferme. Les initiatives efficaces que nous avons eu et qui ont été plébiscitées par nos managers et nos collaborateurs ont été la mise en place de visites des équipes en Régions sous un format « webmeeting », des sessions d’échanges avec les collaborateurs de terrain ou même des cafés virtuels pour maintenir un lien de proximité entre nous, brainstormer « comme à la machine à café » et préparer la reprise de nos activités. En télétravail, il faut par contre être sur des timings de réunion plus courts, avec des agendas plus centrés sur l’objectif et des discussions nécessairement très interactives mais régulées.

Prendre en compte la multiplicité des configurations de travail sur le terrain, adapter nos modes opératoires, garantir l’approvisionnement et la mise à disposition des différents matériels de protection pour assurer la santé et la sécurité de tous nos collaborateurs, s’adapter à un monde qui n’a plus la même physionomie est désormais notre priorité. Nous sommes désormais passés dans l’ère de l’agilité entrepreneuriale et cela nous va bien au regard du professionnalisme reconnu de nos équipes !

Quels seront, selon vous, les impacts de la pandémie sur votre entreprise ?

Cette crise sanitaire dont nous ne connaissons pas encore la durée totale et le risque de reproductibilité changera indéniablement la manière dont nous exerçons nos activités que ce soit sur les chantiers et les sites clients ou dans nos propres locaux. C’est une réflexion compliquée pour le monde des services dans lequel nous travaillons. Nous entrons dans un mode différent de gestion de nos collaborateurs et de nos propres modalités de travail alors que nos métiers sont intimement liés à des interactions sociales.

Nous allons donc capitaliser sur les bonnes pratiques de ces dernières semaines en termes de relations téléphoniques et web à nos clients, de gestion du télétravail, d’e-visites des installations et de visites managériales virtuelles en territoires. L’objectif est de passer à un mode industrialisé de ce cadre général.

Avec un peu plus de recul, je pense que cette crise nous aidera à renforcer la prise de conscience que la lutte contre le changement climatique et la prévention des crises sanitaires sont un même combat. Chez Engie Solutions, notre credo est de garantir le confort des bâtiments, c’est-à-dire la sobriété énergétique, la performance des usages des m2 et la mise en place de nouveaux lieux de vie et de travail plus résilients, générateurs d’externalités positives sur la communauté locale. Indéniablement nous comptons accélérer encore notre leadership dans cette transition écologique !

Quelle est la première chose que vous ferez une fois le confinement terminé ?

La première chose que je ferai sera de retrouver les gens que j’aime : à la fois, ma famille et mes amis, mais également mes collègues de travail et mes équipes. Avoir quelques moments de partage et de convivialité tout en respectant les gestes barrières, me semble une priorité. L’engagement citoyen de tous a été extraordinaire dans cette situation inédite. J’admire autant ma mère de 73 ans, qui n’est plus du tout autonome mais qui est restée seule chez elle avec un service journalier de 2 infirmières depuis plus d’un mois, que nos équipes qui se sont mobilisées tous les jours pour que les activités de nos clients continuent dans le respect des consignes sanitaires validées par le gouvernement et les fédérations professionnelles.

Je serai contente également de retrouver l’équipe de management de notre groupe Engie, qui nous a apporté un très grand soutien, des dispositions adaptées à nos problématiques de terrain et a maintenu un dialogue permanent avec les business unit quelque soit leur positionnement géographique et leurs activités.

5 / Selon vous, à quoi ressemblera l’après Covid-19 ?

L’après Covid ressemblera selon moi à un monde où nous nous sentirons tous collectivement responsables de l’avenir que nous choisissons pour notre planète et pour nos familles. Le lien entre nos responsabilités professionnelles, sociétales et familiales s’en trouvera renforce. Je trouve personnellement que la crise du Covid-19 est un coup de semonce par rapport à notre responsabilité commune et globale dans le comportement des sociétés industrialisées et dans la protection du bien commun qu’est la planète.

Engie Solutions agissait déjà très activement pour une transition vers un monde bas carbone. Je pense donc que notre attractivité auprès des nouvelles générations va encore se renforcer car elles vont pouvoir y trouver le sens de leur engagement. Nous comptons sur nos collaborateurs pour construire avec nous les nouvelles offres qui vont répondre à ces enjeux permanents de sécurité physique et sanitaire, de sobriété écologique, de transformation du parc immobilier vers de nouveaux usages, de rationalisation des surfaces foncières, de lieux de vie et de travail plus harmonieux, mieux combinés.
Bref je suis convaincue que nous sortirons grandis de cette crise, focalisés sur les priorités, plus performants en évitant le superflu.

Catherine Cousinard, directeur général adjoint Engie Solutions / DR
Offre en ligne à partir de 8,90 €
Dans ce contexte particulier, le premier mois d'abonnement est offert.
Je m'abonne
Retrouvez toute l'information de cette rubrique dans le magazine Environnement Magazine.
Environnement Magazine, l'information de référence pour tous les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l'environnement.
Consulter le magazine
S'identifier
S'inscrire
  [Vidéo] La faune regagne la ville
Cette troisième semaine de confinement a permis aux animaux de reprendre du terrain en ville. C'est le cas dans de nombreuses métropoles mondiales où la population est confinée. Mais les professionnels des services essentiels - gestion de l'eau et des déchets par exemple - continuent d'assurer leurs missions.
+ de vidéos Environnement TV
UN POINT SUR LA REPRISE AVEC...
Caroline Flaissier, directrice générale d’Engie Entreprises & Collectivités
Depuis le 11 mai, la reprise s’organise progressivement partout en France. Environnement-magazine.fr propose aux professionnels de partager leur organisation, des réflexions sur l’impact du confinement et leur vision de l’après-crise. Aujourd’hui, nous donnons la parole à Caroline Flaissier, directrice générale d’Engie Entreprises & Collectivités.
Toutes les interviews
Actu réglementaire
Décret du 27 mai 2020 portant nomination du président du conseil d'administration d'IFP Energies nouvelles - M. CHEVET (Pierre-Franck) Lire
Décret du 27 mai 2020 portant nomination du directeur des affaires financières - M. MOREAU (Vincent) Lire
Arrêté du 21 avril 2020 portant admission à la retraite (ingénieurs des ponts, des eaux et des forêts) Lire
Pour plus d'informations cliquez ici
À lire également
Albert Codinach, CEO de Planète OUI
Albert Codinach, CEO de Planète OUI
Alors que la France commence son déconfinement progressif cette semaine, Environnement-magazine.fr continue de proposer aux professionnels de raconter leur confinement et leur vision de l’après-crise. Aujourd’hui, nous donnons la parole à Albert Codinach, CEO de Planète OUI.
Trois questions à : Julien Tchernia, président et cofondateur d'ekWateur
Trois questions à : Julien Tchernia, président et cofondateur d'ekWateur
Le fournisseur alternatif ekWateur a annoncé le 31 mars dernier, une nouvelle levée de fonds collaborative de 1,5 million d'euros. A cette occasion, nous nous sommes entretenus avec le président et cofondateur, Julien Tchernia.
[Tout savoir sur] Les modifications des conditions du complément de rémunération éolien 2017
[Tout savoir sur] Les modifications des conditions du complément de rémunération éolien 2017
L'avocat Adrien Fourmon revient pour nous sur l'arrêté du 30 mars 2020 modifiant l'arrêté du 6 mai 2017 fixant les conditions du complément de rémunération de l'électricité produite par les installations de production d'électricité utilisant l'énergie mécanique du vent, de six aérogénérateurs au maximum.
Brahim Ammar, président de Jeumont Electric
Brahim Ammar, président de Jeumont Electric
Pendant la crise sanitaire du Covid-19 et le confinement qu'elle impose, Environnement-magazine.fr propose aux professionnels de partager leur organisation. Journée type ? Quelle organisation au travail ? Comment entrevoir l'après crise ? Brahim Ammar, président de Jeumont Electric, nous explique son quotidien. 
Antoine Nogier, président et fondateur de Sun'Agri
Antoine Nogier, président et fondateur de Sun'Agri
Pendant la crise sanitaire du Covid-19 et le confinement qu’elle impose, Environnement-magazine.fr propose aux professionnels de partager leur organisation. Journée type ? Quelle organisation au travail ? Comment entrevoir l’après crise ? Antoine Nogier, président et fondateur de Sun'Agri, nous explique son quotidien.
Benjamin Fremaux, directeur général du groupe Idex
Benjamin Fremaux, directeur général du groupe Idex
Pendant la crise sanitaire du Covid-19 et le confinement qu’elle impose, Environnement-magazine.fr propose aux professionnels de partager leur organisation. Journée type ? Quelle organisation au travail ? Comment entrevoir l’après-crise ? Benjamin Fremaux, directeur général du groupe Idex, nous explique son quotidien.
Ghislain Eschasseriaux, délégué général de la Fedene
Ghislain Eschasseriaux, délégué général de la Fedene
Pendant la crise sanitaire du Covid-19 et le confinement qu’elle impose, Environnement-magazine.fr propose aux professionnels de partager leur organisation. Journée type ? Quelle organisation au travail ? Comment entrevoir l’après-crise ? Ghislain Eschasseriaux, délégué général de la Fedene, nous explique son quotidien.
Tous les articles ÉNERGIE
En partenariat avec
Nos magazines
Accéder au kiosque
Événements
bauma CTT RUSSIA
26 Mai 2020
bauma CTT RUSSIA
Confs'Amiante Bâti
28 Mai 2020
Confs'Amiante Bâti
Confs'Amiante Hors-série Ferroviaire
4 Juin 2020
Confs'Amiante Hors-série Ferroviaire
+ d'événements
Emploi
- Alternant Maintenance Industrielle H/F
- Chargé(e) de Missions Qualité Environnement en Alternance H/F
- Ouvrier / Ouvrière d'entretien des espaces verts
- Ingénieur(e) ordonnancement - Aéronautique F/H
+ d’offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.