Offre Silver (à partir de 20 € / mois)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines

ÉNERGIE
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

[Tribune] Flambée des prix de l’électricité : la concurrence accusée à tort

[Tribune] Flambée des prix de l’électricité : la concurrence accusée à tort
Sylvain Le Falher, co-fondateur et directeur général de Hello Watt. Crédits : Hello Watt
Par Sylvain Le Falher, le 8 juillet 2021.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Au 1er février dernier, les tarifs réglementés de l’électricité ont augmenté de 1,6 %. Une nouvelle hausse qui s’inscrit dans une tendance de long terme. Sylvain Le Falher, co-fondateur et directeur général de Hello Watt, évoque les principales raisons de cette augmentation continue des prix.
 
Les tarifs l’électricité ont crû de plus de 60 % depuis 2006. L’ouverture à la concurrence du marché de l’électricité datant de 2007, des médias, associations et responsables politiques n’ont pas hésité à faire un rapprochement entre ces deux phénomènes, accusant ainsi la libéralisation du marché d’être la cause de cette hausse vertigineuse des prix.

L’ouverture à la concurrence de l’électricité n’est cependant pas responsable de cette hausse continue des prix et a même plutôt contribué à la modérer. Les raisons sont plutôt à chercher du côté de la hausse des taxes, pour financer le développement des renouvelables notamment, et de choix politiques visant à augmenter les recettes d’EDF, à la fois très endetté et et dans l’obligation de financer des investissements nécessaires sur un parc nucléaire vieillissant.
 
Comment sont calculés les tarifs réglementés de l’électricité ?
 
S’il est si facile d’accuser la concurrence, c’est aussi parce que le mode de calcul du prix de l’électricité est mal connu et relativement complexe. La facture d’énergie se décompose en trois composantes approximativement équivalentes : le prix de fourniture, le prix d’utilisation des réseaux (reversé à Enedis et RTE) et les taxes (principalement la TVA et la CSPE, qui finance le développement des énergies renouvelables).
 
Le prix de la fourniture est composé du coût de l’énergie, approvisionnée en partie en électricité nucléaire à un prix régulé grâce à l’ARENH (Accès Régulé au Nucléaire Historique) et sur le marché pour l’autre partie, ainsi que des coûts de commercialisation du fournisseur (marketing, SI, SAV, …), et d’une marge.
 
C’est en optimisant ce prix de fourniture que les fournisseurs alternatifs à EDF parviennent à proposer des tarifs plus compétitifs.
 
Des choix politiques qui pèsent lourd
 
Or, ces trois facteurs (fourniture, réseau et taxes) qui déterminent le prix de l’électricité jouent tous en faveur d’une forte hausse. La valeur de l’électricité sur le marché de gros est notamment en hausse du fait de l’augmentation du prix des quotas de CO2. Le dispositif ARENH, s’il permet aux fournisseurs d’avoir accès à une électricité à moindre coût est toutefois plafonné arbitrairement par l’Etat à 100 TWh/an tandis que la demande de la part des fournisseurs s’est élevée en 2020 à 147 TWh et n’a donc pas pu être satisfaite. Cela entraîne mécaniquement une hausse du tarif réglementé d’EDF et des coûts d’approvisionnement des autres fournisseurs, qui s’approvisionnent davantage sur le marché, plus cher que le prix régulé du parc nucléaire dont les investissements initiaux ont été déjà amortis.

Enfin la mise en place du marché de capacité, mis en place pour passer la pointe hivernale et dont les recettes bénéficient principalement à EDF, contribue également à la hausse du prix de l’électricité.  Les taxes quant à elles ont connu une véritable flambée : selon l’INSEE, leur part dans le prix de l’électricité est ainsi passé de 26% à 35% entre 2010 et 2016, notamment en raison des coûts liés au développement des énergies renouvelables.
 
Ces décisions politiques répondent à la nécessité d’augmenter les recettes d’EDF afin de pouvoir financer les investissements de maintenance sur le parc nucléaire vieillissant. Pour l’avenir il faut d’ailleurs s’attendre à de nouvelles hausses : le projet Hercule d’EDF, récemment mis en pause, visait à séparer l’entreprise en plusieurs entreprises distinctes, la contrepartie obtenue auprès de la commission européenne étant une hausse à venir du prix régulé de l’électricité nucléaire, ce qui entraînerait une hausse des tarifs de l’électricité.
 
Des prix inférieurs pour les consommateurs qui font marcher la concurrence
 
Accuser l’ouverture à la concurrence d’être à l’origine de cette hausse est d’autant plus inexacte qu’elle permet au contraire à de nombreux consommateurs d’avoir accès à une électricité bon marché. De plus en plus de particuliers se tournent d’ailleurs vers les autres fournisseurs d’énergie, pour des offres plus compétitives ou vertes. 27,5% des français font désormais appel à des fournisseurs alternatifs, contre 19% il y a seulement deux ans.

Si les 23 millions de foyers encore dépendants des tarifs réglementés pratiqués par EDF choisissaient une offre d’énergie compétitive, ils pourraient économiser jusqu’à 3,7 milliards d’euros par an.
 
Vers un nouveau système énergétique
 
L’ouverture à la concurrence constitue également, associée au déploiement des compteurs communicants Linky et Gazpar, une formidable source d’innovation favorisant les économies d’énergie. C’est un moyen unique pour nous permettre de mieux comprendre et maîtriser notre consommation d’énergie.

Loin de constituer un problème, la concurrence peut permettre de développer de nouvelles solutions plus performantes et fondées sur la donnée pour accompagner les particuliers dans la transition énergétique de leur logement. Elle est un outil indispensable à la construction d’un système énergétique plus efficient, autonome et résilient.
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
Pollutec : Trois questions à Alexis de Gérard
Dernier numéro
N° 1793
Sommaire
Découvrir
S'abonner
Les numéros
Actu réglementaire
Décret du 21 janvier 2022 accordant la prolongation de la concession de mines d'hydrocarbures liquides ou gazeux, dite « Concession de Tamaris » (Gironde), aux sociétés IPC Petroleum Gascogne SNC et Vermilion REP SAS, conjointes et solidaires Lire
Décret n° 2022-45 du 21 janvier 2022 modifiant le décret n° 90-75 du 17 janvier 1990 relatif à la prime d'enseignement supérieur attribuée à certains personnels enseignants ou exerçant des fonctions d'enseignement dans l'enseignement supérieur relevant du ministre chargé de l'agriculture Lire
Ordonnance n° 2022-43 du 20 janvier 2022 relative à l'organisation du réseau des chambres d'agriculture à l'échelle régionale Lire
Rapport au Président de la République relatif à l'ordonnance n° 2022-43 du 20 janvier 2022 relative à l'organisation du réseau des chambres d'agriculture à l'échelle régionale Lire
Décret du 17 janvier 2022 portant classement, parmi les sites du département des Alpes-de-Haute-Provence, du site de l'éperon de Lurs (commune de Lurs) Lire
Arrêté du 14 janvier 2022 modifiant l'arrêté du 26 décembre 2016 fixant les modalités d'application du complément de la part liée aux fonctions en application de l'article 7 du décret n° 2016-1869 du 26 décembre 2016 fixant le régime indemnitaire applicable aux corps techniques de la direction générale de l'aviation civile Lire
Décret n° 2022-33 du 14 janvier 2022 modifiant le décret n° 2016-1869 du 26 décembre 2016 fixant le régime indemnitaire applicable aux corps techniques de la direction générale de l'aviation civile Lire
Arrêté du 13 janvier 2022 modifiant l'arrêté du 10 décembre 2021 fixant un contingent exprimé en puissance et en jauge pour la réservation de capacités aux fins de délivrance de permis de mise en exploitation de navires de pêche au mois de décembre 2021 Lire
Arrêté du 10 janvier 2022 relatif à l'appel aux services d'élèves des écoles vétérinaires françaises remplissant les conditions prévues à l'article L. 241-6 pour lutter contre l'influenza aviaire hautement pathogène Lire
Décision du 6 janvier 2022 portant délégation de signature (direction générale des infrastructures, des transports et de la mer) Lire
Décision du 6 janvier 2022 portant délégation de signature Lire
Décret n° 2022-8 du 5 janvier 2022 relatif au résultat minimal de performance environnementale concernant l'installation d'un équipement de chauffage ou de production d'eau chaude sanitaire dans un bâtiment Lire
Décret n° 2022-2 du 4 janvier 2022 relatif aux situations permettant de déroger à l'interdiction d'acquisition par l'Etat de produits en plastique à usage unique Lire
Décret n° 2022-1 du 3 janvier 2022 fixant, en application du cinquième alinéa de l'article L. 130-9 du code de la route, la procédure d'expérimentation de la constatation des niveaux d'émissions sonores des véhicules en mouvement par des appareils de contrôle automatique fixes et mobiles et modifiant le code de la route Lire
Décret n° 2021-1942 du 31 décembre 2021 modifiant le décret n° 2013-611 du 10 juillet 2013 relatif à la réglementation applicable aux îles artificielles, aux installations, aux ouvrages et à leurs installations connexes sur le plateau continental et dans la zone économique exclusive et la zone de protection écologique ainsi qu'au tracé des câbles et pipelines sous-marins Lire
Décret n° 2021-1941 du 31 décembre 2021 relatif à la responsabilité élargie des producteurs pour les produits et les matériaux de construction du secteur du bâtiment Lire
Décret n° 2021-1906 du 30 décembre 2021 modifiant le décret n° 2020-1651 du 22 décembre 2020 relatif au label national « anti-gaspillage alimentaire » en application de l'article L. 541-15-6-1-1 du code de l'environnement Lire
Décret n° 2021-1905 du 30 décembre 2021 pris en application de l'ordonnance n° 2021-1325 du 13 octobre 2021 réformant l'évaluation des biotechnologies et simplifiant la procédure applicable aux utilisations confinées d'organismes génétiquement modifiés présentant un risque nul ou négligeable Lire
Décret n° 2021-1904 du 30 décembre 2021 portant diverses dispositions d'adaptation relatives à la responsabilité élargie des producteurs Lire
Décret n° 2021-1903 du 30 décembre 2021 pris pour l'application de l'ordonnance n° 2021-235 du 3 mars 2021 relative à la durabilité des bioénergies Lire
À lire également
Reconversion d’un centre de stockage des déchets ultimes en parc solaire à Audenge
Reconversion d’un centre de stockage des déchets ultimes en parc solaire à Audenge
Les partenaires EVEO Développements et Générale du Solaire ont signé un bail emphytéotique administratif en vue de la réalisation et de l’exploitation d’une centrale solaire photovoltaïque sur l’ancien centre de stockage des déchets ultimes (CDSU) située sur la commune d’Audenge (Nouvelle-Aquitaine).
Biogaz : Evergaz, Transition Evergreen et Eiffel Gaz Vert mettent la main sur le Groupe C4
Biogaz : Evergaz, Transition Evergreen et Eiffel Gaz Vert mettent la main sur le Groupe C4
L’acquisition du groupe allemand C4 est réalisée par 3 E BIOGAS, société détenue conjointement par le fonds d’investissement Transition Evergreen, le fonds d'infrastructure d'Eiffel Investment Group et Evergaz.
Loiret : une centrale photovoltaïque sur un terrain autoroutier inexploité
Loiret : une centrale photovoltaïque sur un terrain autoroutier inexploité
VINCI Autoroutes installera, en partenariat avec l’expert en énergies renouvelables Tryba Energy, une centrale photovoltaïque aux abords de l’autoroute A19, sur la commune de Chantecoq dans le Loiret.
La ville de Paris retient l’offre de Plüm énergie pour s’approvisionner en électricité verte et locale
La ville de Paris retient l’offre de Plüm énergie pour s’approvisionner en électricité verte et locale
Le fournisseur Plüm énergie a remporté, pour la troisième fois consécutive, un appel d’offres lancé par la mairie de Paris. Un approvisionnement en électricité 100 % verte et locale va se poursuivre jusqu’à la fin de l’année 2024.
RES publie un guide sur le renouvellement de parcs éoliens
RES publie un guide sur le renouvellement de parcs éoliens
RES, quatrième entreprise indépendante d'énergies renouvelables en France, publie son « Guide du Repowering ». Un mode d'emploi pour tous les acteurs de l’éolien, incluant les démarches à suivre, les processus de chaque type de repowering, et les tarifs de rachat. 
RES se concentre sur sa croissance mondiale avec la nomination de deux nouveaux PDG
RES se concentre sur sa croissance mondiale avec la nomination de deux nouveaux PDG
RES, société indépendante d'énergie renouvelable, a nommé deux dirigeants : Rachel Ruffle au poste de PDG développement & construction de RES Europe, Moyen-Orient et Australie (EMEA) et Marco Perona, PDG des activités de services de RES.
CVE lève 30 millions d'euros pour sa nouvelle filiale CVE Biogaz
CVE lève 30 millions d'euros pour sa nouvelle filiale CVE Biogaz
CVE, producteur français indépendant d’énergies renouvelables, annonce une levée de fonds de 30 millions d’euros auprès du gestionnaire d’actifs français SWEN Capital Partners. Ce financement est essentiellement destiné au développement de la nouvelle filiale CVE Biogaz.
Tous les articles ÉNERGIE
En partenariat avec
Événements
RailTech Europe 2022
8 Mars 2022
Talents For The Planet
11 Mars 2022
AUTONOMY PARIS
16 Mars 2022
+ d'événements
Emploi
- Chef de projet développement photovoltaïque H/F
- Alternance - Technicien Supérieur de Maintenance des Systèmes de Production H/F
- Agent(e) aménagement des circuits pédestres, équestres, VTT
- Conducteur de Travaux F/H
+ d’offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.