Offre Silver (à partir de 20 € / mois)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines

ÉNERGIE
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

[Tribune] « Faire de l’efficacité énergétique une priorité »

[Tribune] « Faire de l’efficacité énergétique une priorité »
Gilles David, PDG d'Enertime, spécialisée dans la conception et la fabrication de machines thermodynamiques de puissance pour la valorisation d’énergie renouvelable et de récupération. Crédit : Enertime
Par Gilles David, PDG d'Enertime., le 9 mai 2022.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Beaucoup d’experts le disent. Si rien n’est fait, nous allons manquer d’électricité d’ici quinze ans. Dans un contexte géopolitique instable, et au-delà des choix qui semblent s’imposer en matière de mix énergétique, il est urgent que se pose la question de l’efficacité énergétique électrique, estime Gilles David, PDG d’Enertime.

L’actualité et la guerre en Ukraine nous rappellent un peu plus chaque jour combien nos sociétés et nos économies sont dépendantes de nos capacités d’approvisionnement et de production d’énergie, et d’électricité en particulier pour ce qui concerne la France. Sans le gaz et le pétrole russe, certains de nos voisins européens se demandent comment ils pourront se chauffer et continuer à faire tourner leurs usines et leurs économies. Un enjeu de souveraineté comme de prospérité pour nous tous.

Si en France nous sommes moins exposés, il n’en reste pas moins que la question de l’énergie doit faire son aggiornamento. Et notamment parce que notre pays a fait le choix du « tout électrique ». Comme les autres, la France va devoir faire face à une croissance sensible de la demande d’électricité d’ici 2050[1]. Une croissance qui ne manquera pas, si rien n’est fait, de générer un risque de pénurie en électricité.

Dans ce contexte, et au-delà des choix qui semblent s’imposer en matière de mix énergétique, il est urgent que se pose la question de l’efficacité énergétique électrique.

Une pénurie inévitable ?

Si le choix du « tout électrique » ne date pas d’hier en France, il est aujourd’hui présenté, au nom de la nécessaire décarbonation de notre économie, comme l’alpha et l’oméga de la production d’énergie. Dernier fief des énergies fossiles, le marché de l’automobile fait aussi sa révolution électrique. Rien qu’en 2021, 10 % des véhicules vendus étaient électriques et 17 % des véhicules hybrides[2]. Un changement qui devrait d’ailleurs s’accélérer dans les prochaines années puisque certaines grandes villes s’apprêtent à interdire à court terme les véhicules diesels.

Et ce phénomène peut aussi être observé dans l’industrie, notamment avec un recours de plus en plus systématique à l’électrification des procédés industriels. Les hauts-fourneaux se transforment en fours à arc ; les fonderies passent du gaz à l’induction électrique. La réduction du minerai de fer se fera désormais avec de l’hydrogène souvent produite localement avec de l’électricité… Et ce processus de transformation ne manquera pas de faire croître les besoins en électricité. Comme ces pompes à chaleur air-air amenées à remplacer le chauffage domestique au fuel mais dont le faible rendement, en cas de grand froid, imposera une production accrue d’électricité.

Pourtant, nos capacités de production et nos infrastructures ne semblent pas en mesure de faire face à la croissance de la demande qui s’annonce. Ainsi, alors que le nucléaire est souvent présenté comme la clé de voûte du système, le parc nucléaire français montre ses limites. Sur 56 réacteurs, 12 étaient à l’arrêt fin février. D’ailleurs, la production en 2022 et 2023 ne devrait pas excéder 90 % de ce qu’elle était dans les années 90. Si l’on ajoute à cela qu’une partie substantielle de notre parc va devoir être remise à niveau pour prolonger sa durée de vie, que les nouvelles tranches annoncées ne devraient être opérationnelles que d’ici 15 ans, on mesure bien la criticité de la situation.

Et même les énergies renouvelables, présentées par certains comme LA solution à tous nos maux, restent plombées par des carences difficiles à compenser : limitations inhérentes à une énergie qui reste intermittente et liée à des conditions climatiques souvent partagées sur un large territoire et par la rareté et le coût des énergies alternatives, tel le gaz, prévues pour les suppléer.

Faire de l’efficacité énergétique une priorité

Alors que tout semble nous y inviter, très peu d’efforts sont faits pour réduire notre consommation d’électricité. Alors que la crise pétrolière de 1973 nous avait conduit à promouvoir une économie généralisée de l’énergie, la prise de conscience et de décision semble aujourd’hui beaucoup plus difficile et tardive.

Ainsi, dans l’industrie, l’électricité reste souvent traitée comme ayant la même valeur que la chaleur. Une idée reçue qui conduit très souvent à favoriser la dégradation de l’exergie[3] d’une source haute température disponible toute l’année dans les fumées d’une usine en une source à basse température et utilisable seulement quatre mois dans l’année. Ne serait-il pas plus judicieux de transformer cette chaleur en une électricité avec laquelle on est en mesure de faire bien plus, toute l’année ?

Car, contrairement à ce que les tenants d’une certaine décroissance prétendent, il est possible de faire plus avec moins. Bien loin de cet effet rebond qui voudrait que tout gain d’efficacité entraîne invariablement un surplus de consommation. Une loi qui se vérifie, parfois, à prix et disponibilité d’énergie constante mais qui est inopérante en situation de pénurie, quand économiser signifie limiter les pertes.

Il est donc temps de considérer et d’appréhender l’efficacité énergétique électrique comme un moyen stratégique de créer de la capacité de production additionnelle. Et, pour ce faire, il conviendrait, pour commencer, de donner aux projets d’efficacité une rémunération équivalente en mégawatts à celle produite par l’EPR de Flamanville, augmentée du prix du transport (TURPE[4]). À ce tarif-là, d’importantes économies pourraient être réalisées et des capacités ainsi dégagées.

Il est temps d’agir dans ce sens. Notre prospérité et notre avenir sont en jeu.
 
1 https://www.connaissancedesenergies.org/quelle-consommation-delectricite-en-france-en-2050-la-bataille-des-chiffres-220218
2 https://www.20minutes.fr/economie/3208347-20211231-automobile-marche-francais-plus-bas-2021-vehicules-electriques-plus-haut
3 https://energieplanete.fr/exergie/
4 https://fr.wikipedia.org/wiki/Tarif_d%27utilisation_du_réseau_public_d%27électricité
Rejoignez-nous sur LinkedIn, Facebook et Twitter
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
[Vidéo] Sartrouville abrite la plus grande ferme bioponique de France
Dernier numéro
Hydroplus
Le magazine des professionnels de l’eau et de l’assainissement. (supplément d’EM)
Avril 2022
Sommaire
Découvrir
S'abonner
Les numéros
Actu réglementaire
Décret n° 2022-809 du 14 mai 2022 relatif à l'aide à l'acquisition ou à la location de taxis peu polluants accessibles en fauteuil roulant Lire
Arrêté du 12 mai 2022 portant création de comités sociaux d'administration et de formations spécialisées à la direction générale de l'aviation civile et à l'Ecole nationale de l'aviation civile Lire
Arrêté du 11 avril 2022 portant approbation du plan de gestion des risques d'inondation du bassin Artois-Picardie Lire
Arrêté du 11 mai 2022 portant création d'une commission administrative paritaire compétente à l'égard des agents exerçant des fonctions d'encadrement supérieur et de direction au ministère chargé de la transition écologique, au ministère chargé de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales et au ministère chargé de la mer Lire
Arrêté du 10 mai 2022 portant agrément du laboratoire de l'usine de Parentis-en-Born de la Société CHEMVIRON pour effectuer le classement du charbon actif (N° ONU 1362) en vue de leur transport maritime en colis Lire
Décret n° 2022-795 du 9 mai 2022 relatif à la prise en charge bonifiée par le tarif d'utilisation des réseaux publics d'électricité des coûts de raccordement associés à l'ajout de certains équipements électriques d'utilisateurs raccordés en basse tension Lire
Décret n° 2022-794 du 5 mai 2022 mettant fin à l'inscription de sites inscrits au titre de l'article L. 341-1 du code de l'environnement, en raison de leur état de dégradation irréversible ou de leur couverture par une autre mesure de protection de niveau au moins équivalent, en application de l'article L. 341-1-2 du même code Lire
Arrêté du 5 mai 2022 portant nomination d'un directeur régional adjoint de l'environnement, de l'aménagement et du logement (région Nouvelle-Aquitaine) Lire
Arrêté du 3 mai 2022 modifiant l'arrêté du 24 octobre 2012 relatif à l'exploitation de services de transport aérien par la société Air France Lire
Décret n° 2022-780 du 4 mai 2022 relatif à l'audit énergétique mentionné à l'article L. 126-28-1 du code de la construction et de l'habitation Lire
Arrêté du 30 avril 2022 accordant la prolongation du permis exclusif de recherches de mines d'hydrocarbures conventionnels liquides ou gazeux, dit « permis de Leudon-en-Brie » (Marne et Seine-et-Marne), à la société Vermilion Moraine SAS Lire
Arrêté du 29 avril 2022 autorisant au titre de l'année 2022 l'ouverture d'un recrutement sans concours d'adjoints techniques des administrations de l'Etat au ministère de la transition écologique Lire
Décret n° 2022-750 du 29 avril 2022 établissant la liste des communes dont l'action en matière d'urbanisme et la politique d'aménagement doivent être adaptées aux phénomènes hydrosédimentaires entraînant l'érosion du littoral Lire
Décret n° 2022-749 du 29 avril 2022 modifiant le décret n° 2021-153 du 12 février 2021 instaurant une aide en faveur des investissements relatifs aux installations de recharge rapide pour véhicules électriques sur les grands axes routiers Lire
Décret n° 2022-748 du 29 avril 2022 relatif à l'information du consommateur sur les qualités et caractéristiques environnementales des produits générateurs de déchets Lire
Décret n° 2022-661 du 25 avril 2022 relatif à la mise en place d'une aide sous forme de subvention à destination des entreprises à l'aval des exploitations agricoles touchées par les épisodes de gel survenus du 4 au 14 avril 2021 Lire
Décret n° 2022-642 du 25 avril 2022 modifiant le décret n° 93-1442 du 27 décembre 1993 approuvant les statuts de la Société anonyme de gestion de stocks de sécurité et précisant ses relations avec l'Etat Lire
Décret n° 2022-641 du 25 avril 2022 relatif à la prise en compte du risque de déforestation importée dans les achats de l'Etat Lire
Décret n° 2022-640 du 25 avril 2022 relatif au dispositif de certificats de production de biogaz Lire
Décret n° 2022-616 du 22 avril 2022 relatif à la procédure de déclaration sur une plateforme numérique par les importateurs, distributeurs ou autres metteurs sur le marché des biens et services soumis à certaines obligations d'affichage environnemental dont les dépenses publicitaires nettes annuelles sont supérieures ou égales à 100 000 euros Lire
À lire également
CEA et GRDF s'associent pour optimiser la production de gaz renouvelable
CEA et GRDF s'associent pour optimiser la production de gaz renouvelable
Le Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) et le distributeur de gaz GRDF entendent développer mutuellement des solutions destinées à l'optimisation de la production de gaz renouvelable issu de la biomasse.
La plus grande centrale de stockage d’énergie d’Europe s'installe en Belgique
La plus grande centrale de stockage d’énergie d’Europe s'installe en Belgique
Corsica Sole, producteur français d’énergie solaire, construit en Belgique la plus grande centrale de stockage d’énergie d’Europe. Avec une mise en service prévue pour l’été 2022, cette installation permettra de stocker 100 MWh.
Un nouvel administrateur et un directeur d’activité rejoignent Sun’R 
Un nouvel administrateur et un directeur d’activité rejoignent Sun’R 
Sun’R, spécialiste du photovoltaïque, renforce son comité stratégique avec l’arrivée de Régis Dubourg en tant qu’administrateur indépendant. Le groupe annonce également la nomination d’Olivier Mercou au poste de Directeur d’activité de Sun’R Power. 
Vattenfall combine éolien, solaire et stockage d'énergie aux Pays-Bas
Vattenfall combine éolien, solaire et stockage d'énergie aux Pays-Bas
Le producteur et fournisseur d'énergie suédois Vattenfall inaugure aux Pays-Bas sa première centrale hybride combinant les technologies éoliennes et solaires couplées à des batteries de stockage d'énergie. Le parc dispose d'une capacité de production annuelle de 140 GWh, l’équivalent de la consommation de 40.000 foyers hollandais.
Ardian lance un fonds evergreen au profit des énergies renouvelables  
Ardian lance un fonds evergreen au profit des énergies renouvelables  
Ardian, société d’investissement privé, ouvre le fonds Ardian Clean Energy Evergreen Fund (ACEEF). Celui-ci vise à lever 1 milliard d’euros pour son premier cycle d’investissement, une somme qui sera consacrée aux énergies renouvelables.  
Une future unité de biométhanisation sur le port de Gennevilliers
Une future unité de biométhanisation sur le port de Gennevilliers
Le Syctom (syndicat spécialisé dans le traitement et la valorisation des déchets ménager en Île-de-France) et le Sigeif (syndicat d’énergie) sélectionnent Paprec pour la conception et l’exploitation de la future unité de méthanisation des biodéchets des ménages franciliens. D’une capacité de 50.000 tonnes, l’usine installée sur le port de Gennevilliers (Hauts-de-Seine) générera à partir de 2025 du biogaz injecté dans le réseau francilien et du fertilisant agricole.
[Tribune] « Le bâtiment industriel de demain sera à la fois énergétiquement rentable et performant ou ne sera pas ! »
[Tribune] « Le bâtiment industriel de demain sera à la fois énergétiquement rentable et performant ou ne sera pas ! »
Alors que les enjeux énergétiques sont au cœur des préoccupations du moment de nombreuses parties prenantes, certains industriels souhaitent véritablement faire bouger les lignes concernant les installations énergétiques au sein des bâtiments industriels et tertiaires. Comment allier green concept et rentabilité grâce à des équipements énergétiques simples et performants ? Conception, végétalisation et qualité de l’air intérieur...Marco Zambolin, président et fondateur de Sintra, concepteur de systèmes innovants pour le traitement de l’air dans les bâtiments, revient sur les installations nécessaires pour un bâtiment industriel plus durable.
Tous les articles ÉNERGIE
En partenariat avec
Événements
IAF 2022
28 Mai 2022
IFAT
30 Mai 2022
Assises Européennes de la Transition Energétique
31 Mai 2022
+ d'événements
Emploi
- Agent d'exploitation maintenance station locale (sar 100)
- Technicien Réparation de fuites H/F
- Ouvrier / Ouvrière paysagiste
- Ingénieur Qualité F/H
+ d’offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.