EMPLOI
Construction Cayola
CONTACTS
INFORMATIONS IMPORTANTES
S'ABONNER
SE CONNECTER
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ
EMPLOI-FORMATION
À la une \ ÉNERGIE

L'Union européenne, principal importateur de combustibles fossiles russes en 2022

Par Abdessamad Attigui. Publié le 6 septembre 2022.
L'Union européenne, principal importateur de combustibles fossiles russes en 2022
Le gazoduc Nord Stream II, reliant la Russie à l'Allemagne, en construction à Lubmin a été suspendu. Crédit : fotowunsch/Adobe Stock
NEWSLETTERS
Archiver cet article
PUBLICITÉ
Depuis le déclenchement de la guerre en Ukraine, les exportations d’énergies fossiles ont rapporté à la Russie 158 milliards d’euros. Selon le CREA (Center for Research on Clean Air), 54 % étaient destinées à l’Union européenne pour une valeur d’environ 85 milliards d’euros.

La crise énergétique semble avoir profité à la Russie. Au cours des six premiers mois de la guerre en Ukraine qui a été déclenchée le 24 février, le pays a pu exporter 158 milliards d’euros d’énergies fossiles. D’après le nouveau rapport du CREA, le principal demandeur a été l’Union européenne à hauteur de 54 % du total des exportations, soit 85,1 milliards d’euros. Au cours de cette période, la France a importé 5,5 milliards d’euros de combustibles fossiles russes.

Au-delà de l’Union européenne, la Russie a pu vendre son gaz et pétrole à différentes nations parmi lesquelles : la Chine (34,9 milliards d’euros), la Turquie (10,7 milliards d’euros), l’Inde (6,6 milliards d’euros), le Japon (2,5 milliards d’euros), l’Égypte (2,3 milliards d’euros) et la Corée du Sud (2 milliards d’euros).

Côté UE, les données nous apprennent que l’Allemagne (19 milliards euros), les Pays-Bas (11,1 milliards d’euros), et l’Italie (8,6 milliards d’euros) occupent le top 3 des pays membres les plus importateurs. Ces derniers sont suivis de la Pologne (7,4 milliards d’euros), la France (5,5 milliards d’euros), la Bulgarie (5,2 milliards d’euros), la Belgique (4,5 milliards d’euros) et l’Espagne (3,3 milliards d’euros).

Autre enseignement dévoilé dans le rapport : en juillet 62 % des exportations fossiles russes ont été transportées sur des navires appartenant à des entreprises de l’Union européenne. Ces navires sont majoritairement assurés au Royaume-Uni (51 %) et en Norvège (22 %).

Perte de 170 millions d’euros par jour

Le 10 août a marqué l’entrée en vigueur de l’embargo sur le charbon russe au sein de l’UE. Cette action s’est rapidement traduite par la baisse des volumes d’exportation de charbon de la Russie qui sont tombés à leur plus bas niveau depuis le début de l’invasion. Selon le CREA, « la Russie n’a pas réussi à trouver d’autres acheteurs pour compenser la baisse de la demande de l’UE, bien que l’interdiction ait été connue depuis des mois ».

On apprend également que les exportations de combustibles fossiles de la Russie ont baissé de 18 % par rapport au niveau record atteint au début de la guerre (février-mars). Cette baisse est due à la réduction des exportations de gaz, de produits pétroliers et de charbon. « Seules les exportations de pétrole brut ont augmenté par rapport à la période précédant l’invasion », peut-on lire. Cette diminution des importations aurait coûté au pays près de 170 millions d’euros par jour en pertes de revenus en juillet et août. « La baisse globale des volumes d’exportation est due à une baisse des exportations vers l’UE de 35 % », ajoute le CREA.

Economie d’énergie 

Par ailleurs, pour ne pas subir la baisse des importations de plein fouet, le Center for Research on Clean Air recommande aux pays européens d’accélérer les mesures d’économie d’énergie, en réduisant en particulier la consommation de pétrole et de gaz.

Le CREA les invite également à mettre en place des politiques en faveur du déploiement de l’énergie propre et renouvelable, des pompes à chaleur, et des véhicules électriques afin de substituer les combustibles fossiles russes.
Rejoignez-nous sur : LinkedIn, Youtube, Facebook et X.
À lire également
29 novembre 2023
Hydrogène : le projet H2med ajouté à la liste de Projets d’intérêt commun par la Commission européenne La Commission européenne a ajouté le projet de corridor européen d'hydrogène, H2med, à la liste de Projets d’intérêt commun (PIC). Celle-ci doit maintenant être approuvée par le Conseil et le Parlement européens, début 2024.
Hydrogène : le projet H2med ajouté à la liste de Projets d’intérêt commun par la Commission européenne
29 janvier 2024
Plug met en service la plus grande usine de production d’hydrogène vert liquide des États-Unis Plug a mis en service le 23 janvier la plus grande usine de production d’hydrogène vert des États-Unis, à Woodbine, en Géorgie.
Plug met en service la plus grande usine de production d’hydrogène vert liquide des États-Unis
15 février 2024
IFP School lance un programme master dédié à l’hydrogène IFP School, école d’ingénieurs de spécialisation dans les domaines de l’énergie et de la mobilité durable, a annoncé fin janvier le lancement de son nouveau programme de formation « Hydrogen Project & Engineering » (HyPE). Les diplômés pourront occuper des postes de chefs de projets comme business developer H2, chargé d’affaires H2 ou responsable de bureau d’études dans la filière de l'hydrogène.
IFP School lance un programme master dédié à l’hydrogène
Tous les articles ÉNERGIE
Microlino : l'essai de la puce électrique
VIDÉO
Microlino : l'essai de la puce électrique
Toutes les vidéos
Dernier numéro
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Actu réglementaire
Le coup d'oeil
Newsletters gratuites
- Gratuites
- Différents thèmes au choix
- Spécialisées dans votre secteur

Nous contacter
✎ Proposer des sujets, communiquer sur nos supports ou besoin d'aide ?
Nous contacter
En partenariat avec
Événements
+ d'événements
Emploi
- PREVENTEUR HSE SITES INDUSTRIELS F/H
- Ouvrier / Ouvrière d'entretien des espaces verts
- CHEF DE PROJET SÉCURITÉ & ERGONOMIE F/H
- Ingénieur Système d’Information H/F
+ d'offres
Information importante ▶
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola