Abonnements Découvrez nos formules print et numérique Accès abonnés Voir nos offres
Menu

Mobilité

[Tribune] Le financement d'actifs : une force motrice pour les parcs d'autobus électriques français

Partager :
     
[Tribune] Le financement d'actifs : une force motrice pour les parcs d'autobus électriques français
Par Thierry Fautré, président de Siemens Financial Services France., le 10 septembre 2018
Découvrez notre newsletter gratuite Mobilité
Cette semaine, le président de Siemens Financial Services France, Thierry Fautré, revient sur la nécessité de développer la mobilité propre dans les milieux urbains afin de lutter contre la pollution atmosphérique. Mais selon lui, "les villes doivent avoir accès à un mélange de financements public et privé pour accélérer leurs initiatives intelligentes dans les meilleurs délais et bénéficier des économies, de l’efficacité, de la qualité et des services aux citoyens qui en résultent". 

Plusieurs villes françaises cherchent à mettre en œuvre des projets et des développements intelligents pour améliorer l’efficacité des services locaux, améliorer la durabilité et développer leur compétitivité. La mise en place d’une série de bus hybrides et électriques est une initiative conçue pour améliorer la «qualité de vie» d’une ville, en aidant à attirer des entreprises et des talents pour soutenir la croissance économique et commerciale.

À mesure que nos villes se développent et que la pression sur les réseaux de transport augmente, la demande de solutions à faibles émissions s’intensifie. Une nouvelle technologie écoénergétique pour les autobus pourrait contribuer de façon importante à atteindre les objectifs d’amélioration de la qualité de l’air. Selon la Commission européenne, le trafic routier est responsable d’environ 40% des émissions d’oxydes d’azote dans l’UE. En outre, environ quatre cinquièmes des oxydes d’azote provenant de la circulation émanent de véhicules à moteur diesel.

Une lutte pour améliorer la qualité de l’air

À Paris, par exemple, alors que la part de la voiture dans les déplacements des Parisiens est faible comparée aux autres capitales européennes, seulement 15,8%, il reste beaucoup à faire pour améliorer la qualité de l’air de la ville. Les Parisiens sont exposés à des valeurs annuelles qui dépassent largement les recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) pour le dioxyde d’azote, NO2, (40µg/m3) et pour les particules fines, PM2,5, (10µg/m3). Actuellement, selon la législation européenne, les citoyens ne devraient pas être exposés à des niveaux élevés de NO2 plus de 18 fois dans une année.

Les véhicules électriques ne produisent aucun polluant et jusqu’à 40% moins d’émissions de CO2 par rapport aux véhicules essence ou diesel de taille similaire. La mise à niveau des parcs d’autobus peut donc avoir une grande incidence sur la qualité de l’air d’une ville. Investir dans une telle technologie nécessite toutefois des ressources financières qui peuvent être hors de portée des budgets publics, qui doivent faire face à des réductions de 6,7% des subventions de l’Etat entre 2016 et 2020, ce qui s’ajoute à une réduction globale de 30% entre 2010 et 2015.

Un mélange de financements public et privé

Les autorités locales cherchent donc d’autres formes de financement pour investir dans de nouveaux équipements, notamment la technologie pour permettre la mise en œuvre des bus à faibles émissions. En réalité, les villes doivent avoir accès à un mélange de financements public et privé pour accélérer leurs initiatives intelligentes dans les meilleurs délais et bénéficier des économies, de l’efficacité, de la qualité et des services aux citoyens qui en résultent.

Un rapport de Siemens Financial Services (SFS), SmartStart, identifie un certain nombre d’initiatives potentielles de villes intelligentes - comprenant les parcs d’autobus hybrides et électriques - qui peuvent être financés en utilisant des fonds du secteur privé et générer des économies qui paient efficacement l’investissement. Le rapport estime à 6,59 milliards d’euros le financement du secteur privé en France pour ces initiatives à petite échelle. Un grand nombre de ces projets permettent effectivement aux villes de disposer de plus de ressources financières auprès de financeurs qui comprennent parfaitement le fonctionnement de ces applications technologiques et les avantages qu’elles produisent.

Solutions de financement personnalisées

Des solutions de financement sur-mesure sont généralement proposées par des financiers spécialisés car ils ont une connaissance approfondie de la technologie et de ses applications. Ces financiers spécialisés comprennent l’importance de la mise en œuvre de nouveaux équipements et de nouvelles technologies pour générer des revenus et réduire les dépenses opérationnelles. Ils peuvent ainsi proposer des solutions de financement personnalisées permettant de réaliser des économies d’énergie et de réduire les dépenses. Cela contraste avec les conditions de financement standard généralement disponibles auprès des financiers généralistes.

Développer des flottes de bus hybrides et électriques et mettre en place d’autres solutions intelligentes, dans les petites villes, peuvent aider à réduire les émissions de carbone, à atteindre les objectifs de qualité de l’air et à améliorer la santé des populations. Le budget doit toutefois être disponible et, à mesure que les financements publics continuent à être réduits, de nombreux élus reconnaissent le rôle important que le financement privé spécialisé peut jouer pour les aider à réaliser leurs ambitions «intelligentes».
Thierry Fautré, président de Siemens Financial Services France / DR
Tous nos articles à partir de 8,99 €
JE M'ABONNE
S'identifier
S'inscrire
En partenariat avec
À lire également
GNV et bioGNV : dix-neuf lauréats pour l'appel à projets de l'Ademe
GNV et bioGNV : dix-neuf lauréats pour l'appel à projets de l'Ademe
Début octobre au Mondial de l'Auto, l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe), a annoncé les résultats de son appel à projets GNV et bioGNV, lancé dans le cadre de son fonds air et mobilité, afin de favoriser le développement des stations GNV et bioGNV, notamment dans les « zones blanches ».
GNV/bioGNV : GRDF et le CNPA en partenariat
GNV/bioGNV : GRDF et le CNPA en partenariat
Le 9 octobre dernier, le Conseil national des professions de l'automobile et GRDF ont signé une convention de partenariat pour le développement du GNV en France.
Oleo 100 : le premier carburant 100% issu du colza
Oleo 100 : le premier carburant 100% issu du colza
Le groupe Avril, spécialisé dans l’alimentation humaine, la nutrition, les énergies et la chimie renouvelables, est parvenu à développer la première énergie 100% végétale, renouvelable et tracée, issue de l’agriculture française.
L’Observatoire Enedis recueille l’opinion des Français sur la mobilité électrique
L’Observatoire Enedis recueille l’opinion des Français sur la mobilité électrique
Le 3 octobre, l’Observatoire Enedis a publié les résultats d’une enquête menée par Harris interactive, concernant le regard des Français sur la mobilité électrique.
Lancement du challenge « éco-conduite interentreprises »
Lancement du challenge « éco-conduite interentreprises »
Du 5 au 19 novembre, IFP Energies nouvelles (IFPEN) et l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe), lancent le premier challenge national « éco-conduite interentreprises ».
Bemobi et Rool’in vont expérimenter un vélo électrique solaire
La marque d’écomobilité de La Poste, Bemobi, vient d’annoncer son association avec la jeune pousse Rool’in, pour l’expérimentation d’un vélo électrique solaire.
En 2017, une hausse des émissions de CO2 malgré la baisse des ventes de véhicules Diesel
En 2017, une hausse des émissions de CO2 malgré la baisse des ventes de véhicules Diesel
Ce jeudi 4 octobre, l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe), publie l'édition 2018 de son étude « Evolution du marché, caractéristiques environnementales et techniques véhicules particuliers neufs vendus en France ».
Tous les articles Mobilité
ACCÈS AU KIOSQUE
Événements
Salon des maires et des collectivités locales
20 Novembre 2018
Salon des maires et des collectivités locales
Salon Amiante
27 Novembre 2018
Salon Amiante
40 ans du salon Pollutec
27 Novembre 2018
40 ans du salon Pollutec
+ D'ÉVÉNEMENTS
Rubriques
Eau
Déchets et Recyclage
Énergie
Territoires
Cleantech
Politiques
Pollutions
Biodiversité
Mobilité
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Magazines
BTP Magazine
BTP Rail
Environnement Magazine
Hydroplus
Mat Environnement
Planète B
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Services
Pages d'aide (FAQ)
Newsletters
Agenda
Abonnés
RGPD 2018
CGV (digital)
CGV (magazines)
CGV (pub)
Nous contacter
L’équipe
Mentions légales
constructioncayola.com est un site du Groupe Cayola.