EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ
VIDÉOS
À la uneMOBILITÉ

Le contrôle technique des deux-roues motorisés rentre de nouveau en vigueur

Par Abdessamad Attigui. Publié le 2 novembre 2022.
Le contrôle technique des deux-roues motorisés rentre de nouveau en vigueur
Le Conseil d'Etat annule le décret du 25 juillet 2022. Crédit : Adobe Stock
Newsletters gratuites
Archiver cet article
Le gouvernement est à nouveau censuré par le Conseil d’Etat qui juge le décret abrogeant le contrôle technique des deux-roues motorisés illégal. Le décret initial qui a instauré le contrôle technique rentre ainsi en vigueur. 

« Victoire pour l’écologie et la santé publique ! », se félicitent les associations requérantes Respire, Ras le Scoot et Paris Sans Voiture à l’issue de la décision du Conseil d’Etat. La plus haute juridiction administrative a jugé que la décision gouvernementale, du 25 juillet dernier, de revenir sur l’application du contrôle technique aux deux-roues est illégale. De ce fait, le décret initial d’août 2021 rente en vigueur pour appliquer le contrôle technique.  

Pour mémoire, la directive 2014/45/UE du Parlement européen et du Conseil du 03 avril 2014 prévoit la mise en œuvre du contrôle technique à compter du 1er janvier 2022 pour les véhicules à deux ou trois roues. En France, le décret du 9 août 2021 fixe au 1er janvier 2023 l’entrée en vigueur de cette obligation pour les véhicules immatriculés avant le 1er janvier 2016, et entre 2024 et 2026 pour les véhicules immatriculés à une date ultérieure.  

Toutefois, la Première ministre a abrogé le décret d’août 2021 d’application du contrôle technique des deux-roues motorisés, par un nouveau décret du 25 juillet 2022.  

Deux motifs d’illégalité  

Une décision annulée par le Conseil d’État qui retient deux motifs d’illégalité : absence de consultation du public ; les mesures alternatives proposées par le gouvernement sont insuffisantes.  

Conformément aux dispositions de la loi prises en application de la Charte de l’environnement intégrée à la Constitution, la suppression de l’obligation de contrôle technique périodique des deux-roues motorisés « aurait dû être précédée d’une participation du public », compte tenu de son incidence directe et significative sur l’environnement, note le Conseil d’Etat.  

Le Conseil d’État « censure en outre une illégalité de fond ». Selon l’institution, les mesures alternatives proposées par le gouvernement ne sont pas suffisamment efficaces, au regard des exigences de la directive européenne, pour améliorer la sécurité routière des motards. « En effet, certaines des mesures mises en avant poursuivent des objectifs légitimes, mais qui ne sont pas ceux prévus par les dispositions de la directive régissant la faculté de déroger au contrôle technique, par exemple la réduction des nuisances sonores ou des émissions de polluants. D’autres mesures ne peuvent être utilement prises en compte, car elles sont encore à l’état de projets ou constituent de simples réflexions. Enfin, les mesures concernant spécifiquement la sécurité routière sont en nombre restreint et ne peuvent être regardées comme suffisamment efficaces au regard des exigences de la directive, qui poursuit un objectif de réduction de la mortalité liée à l’utilisation des deux-roues motorisés », argumente le Conseil d’Etat dans sa décision.  

Application immédiate  

Pour ces raisons, le Conseil d’État décide d’annuler, le 31 octobre, pour excès de pouvoir le décret du 25 juillet 2022 qui abrogeait le décret du 09 août 2021. « Le contrôle technique entre donc en vigueur immédiatement, car le Conseil d’Etat avait annulé en juillet le report du contrôle technique en 2023. Le retard pris par le gouvernement est terriblement coûteux en vies humaines, lorsque l’on sait que la mortalité des conducteurs de deux-roues est en France deux fois plus élevée que dans le reste de l’Europe », précise Camille Mialot, l’avocat des associations Respire, Ras le Scoot et Paris sans voiture. 
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
S'identifier
S'inscrire
Rejoignez-nous sur : LinkedIn, Youtube, Facebook et Twitter.
À lire également
Tribune | « La mobilité, pierre d’angle du développement durable »
7 octobre 2022
Tribune | « La mobilité, pierre d’angle du développement durable » Depuis près d’une vingtaine d’années et à l’initiative de la France, l’Europe se mobilise à l’occasion de la semaine du développement durable. La situation internationale et ses conséquences sur le marché de l’énergie nous placent collectivement au pied du mur. Ghislain Lestienne, cofondateur de Pink Mobility, mise sur la mobilité électrique en deux roues pour relever le défi de la décarbonation de notre modèle économique. 
Décryptage | Aménagements vélo : pressions pour un nouveau cycle d’investissement
22 juin 2022
Décryptage | Aménagements vélo : pressions pour un nouveau cycle d’investissement Le coût croissant des carburants roule pour le vélo : l’argument financier peut aider cette mobilité décarbonée à faire le plein de son potentiel théorique, élevé pour les parcours de moins de 30 minutes. En particulier sur les trajets domicile-travail, qui structurent les déplacements du quotidien. A condition que les infrastructures suivent.
Tribune | « La connectivité au service de la transition des transports publics »
21 juillet 2022
Tribune | « La connectivité au service de la transition des transports publics » Changement climatique, pandémies mondiales, sécurité, attentes croissantes des passagers ou demande accrue de données en temps réel : les services numériques sont les éléments clés de la transition vers une mobilité plus intelligente. Paul Barnes, directeur marketing d'Icomera, évoque le lien entre la transition numérique et écologique.
Tous les articles MOBILITÉ
[Vidéo] 3 questions à Stéphanie Gay, directrice du Salon des maires et des collectivités locales
Dernier numéro
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Actu réglementaire
Le coup d'oeil
+
Newsletters gratuites
- Gratuites
- Différents thèmes au choix
- Spécialisées dans votre secteur

Nous contacter
✎ Proposer des sujets, communiquer sur nos supports ou besoin d'aide ?
Nous contacter
En partenariat avec
Événements
+ d'événements
Emploi
- Ouvrier viticole tractoriste H/F
- Responsable de Territoire H/F
- Technicien / Technicienne en environnement industriel
- Consultant junior en analyse financière, sociale et économique - Lyon F/H
+ d’offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola