Certaines fonctionnalités de ce site reposent sur l’usage de cookies.
Les services de mesure d'audience sont nécessaires au fonctionnement du site en permettant sa bonne administration. Vous avez cependant la possibilité de vous opposer à leur usage.
REFUSER
ACCEPTER
CONNEXION
Valider
Mot de passe oublié ?
Accueil > Actualités > Mobilité > Une flotte 100% vélique achemine les marchandises entre l’Europe et les États-Unis
MOBILITÉ

Une flotte 100% vélique achemine les marchandises entre l’Europe et les États-Unis

PUBLIÉ LE 25 JANVIER 2023
ABDESSAMAD ATTIGUI
Archiver cet article
Une flotte 100% vélique achemine les marchandises entre l’Europe et les États-Unis
Lancée par 5 entrepreneurs, Vela annonce l’ouverture d’une ligne maritime décarbonée entre l’Europe et les États-Unis.
Vela, jeune pousse française basée à Bayonne, veut révolutionner le transport maritime en proposant une alternative décarbonée et responsable au fret conventionnel entre l’Europe et les États-Unis.

Le transport de marchandises est responsable de 3 % des émissions de gaz à effet de serre mondiales et de 13,5 % en Europe. Cinq ingénieurs et entrepreneurs ont décidé de contribuer à la décarbonation du secteur en créant Vela, une startup basée à Bayonne, qui vient d’annoncer l’ouverture d’une ligne maritime décarbonée entre l’Europe et les États-Unis en utilisant la force du vent.

Créée par François Gabart, Pierre-Arnaud Vallon, Thibault Charles, Michaël Fernandez Ferri et Pascal Galacteros, la société Vela vise à concevoir des voiliers-cargos pour « faire de la mer le lieu où le transport de marchandises est le plus respectueux de la planète ». Après avoir réalisé fin 2022 un premier test en acheminant des palettes en partance de la France pour New-York à bord d’un voilier-cargo déjà existant, Vela a sélectionné MerConcept, reconnu pour le savoir-faire, la performance et l’esthétisme de ses bateaux, pour étudier et concevoir les futurs voiliers-cargos. Les partenaires prévoient de débuter la construction de leur flotte de bateaux dès le second semestre 2023 pour transporter dans un premier temps sur l’axe transatlantique Europe – États-Unis, les produits issus du savoir-faire et de l’art de vivre français et étranger.

Outre la réduction de l’impact environnemental, Vela s’engage à déployer des bateaux agiles et performants, capables de transiter en moins de 15 jours (plus rapide que les cargos conventionnels entre la France et les Etats-Unis sur le délai total du chargement au déchargement), et « à des prix figés sur plusieurs années non soumis aux fluctuations du prix du baril (BAF) car n’utilisant pas de ressources pétrolières », font savoir les partenaires. Avec ces promesses et engagements, l’équipe Vela entend convaincre de nouveaux investisseurs soucieux d’accompagner l’entreprise dans sa mission de transformation du transport maritime.
PARTAGEZ
À LIRE ÉGALEMENT
2 milliards d’euros pour des transports durables dans les Hauts-de-France
2 milliards d’euros pour des transports durables dans les Hauts-de-France
Lancement d’un centre de formation RATP Dev sur l’hydrogène à La Roche-sur-Yon
Lancement d’un centre de formation RATP Dev sur l’hydrogène à La Roche-sur-Yon
Grand Est : 2,1 milliards d’euros consacrés aux transports durables
Grand Est : 2,1 milliards d’euros consacrés aux transports durables
Izivia accélère avec McDonald's
Izivia accélère avec McDonald's
Tous les articles Mobilité
L'essentiel de l'actualité de l'environnement
Ne manquez rien de l'actualité de l'environnement !
Inscrivez-vous ou abonnez-vous pour recevoir les newsletters de votre choix dans votre boîte mail
CHOISIR MES NEWSLETTERS