EMPLOI
Construction Cayola
CONTACTS
INFORMATIONS IMPORTANTES
S'ABONNER
SE CONNECTER
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ
EMPLOI-FORMATION
À la une \ POLITIQUES

Produits phytopharmaceutiques : la concertation sur le projet de feuille de route gouvernementale est lancée

Par Eva Gomez. Publié le 19 janvier 2018.
Produits phytopharmaceutiques : la concertation sur le projet de feuille de route gouvernementale est lancée
NEWSLETTERS
Archiver cet article
PUBLICITÉ
La concertation sur le projet de feuille de route gouvernementale sur les produits phytopharmaceutiques a été lancée ce vendredi 19 janvier.

Le ministère de la transition écologique et solidaire précise que quatre priorités ont été identifiées pour l’élaboration de cette feuille de route : « Diminuer rapidement l’utilisation des substances les plus préoccupantes pour la santé et l’environnement », « structurer et renforcer la recherche sur les impacts des produits phytopharmaceutiques sur la santé en soutien du renforcement de la protection des populations », « accompagner la recherche d’alternatives et la mise en œuvre de ces solutions par les agriculteurs », et « renforcer le plan Ecophyto 2, améliorer sa gouvernance et son fonctionnement ».

Réglementation européenne et prévention sanitaire

Le rapport publié ce vendredi par le ministère « fait le point sur les enjeux sanitaires et environnementaux de l’utilisation de ces produits, sur la stratégie de retrait progressif mise en œuvre au niveau européen et national, sur les mesures de réduction des risques liés à l’utilisation de ces produits et sur les freins au développement des alternatives et à leur utilisation ». Ainsi, le gouvernement s’engage à s’opposer au renouvellement ou à la prolongation des substances « les plus préoccupantes en Europe », ou encore à appuyer au niveau européen, la mise en place ou le retrait de mesures concernant les produits phytopharmaceutiques. Notamment, « la fin de l’approbation des substances classées cancérogènes de catégorie 1, ou toxines pour la reproduction de catégorie 1, ou perturbateurs endocriniens », ou bien « prendre en compte les effets cocktail et cumulatifs des pesticides dans le cadre de l’évaluation des risques pour la santé et l’environnement, notamment dans la détermination des limites maximales de résidus », est-il indiqué sur le site du ministère.

De nombreuses actions sont proposées pour « associer les filières dans la transition des systèmes agricoles », « séparer les activités de distribution et de conseil », « revoir la redevance pour pollutions diffuses pour inciter à réduire les consommations et contribuer au financement des transition », ou encore structurer et renforcer la recherche sur les impacts des produits phytopharmaceutiques sur la santé, et soutenir le développement du biocontrôle. Des mesures d’information et prévention des populations sont également proposées. Il s’agirait par exemple d’« élaborer avec l’appui de la Haute Autorité de santé des recommandations sanitaires à destination des professionnels de santé pour accompagner les populations dans un objectif de prévention et de diagnostic de pathologies environnementales ».

Renforcement du financement du MAEC et du plan Ecophyto 2

Afin d’accompagner les agriculteurs dans une transition et pour réduire les quantités de produits phytopharmaceutiques utilisés, le ministère propose notamment de « cibler une partie des aides publiques pour accompagner l’acquisition de matériels de substitution aux produits phytopharmaceutique », de « mobiliser une partie de la ressource générée par la redevance pollutions diffuses afin de renforcer le financement de Mesures Agro-environnementales et Climatiques (MAEC) avec des engagements de réduction de phytosanitaires ou d’aides à la conversion en agriculture biologique », ou encore d’« améliorer les outils de soutien afin de diminuer la prise de risque liée au changement de pratiques et de mieux coordonner investissements matériels et immatériels ». Enfin, le gouvernement entend renforcer le plan Ecophyto 2, pour une meilleure « cohérence avec l’ensemble du projet agro-écologique ». Le ministère propose notamment de « Associer au plan national des ’contrats d’engagements’ des parties prenantes (instituts techniques et de recherche, acteurs du développement, collectivités, acteurs économiques, etc.). Les financements au titre d’Ecophyto tiendront compte du respect de ces engagements ».

La feuille de route gouvernementale devrait paraître d’ici la fin du premier trimestre 2018.
Pxhere
Rejoignez-nous sur : LinkedIn, Youtube, Facebook et X.
À lire également
14 mars 2024
Geneviève Férone-Creuzet, en route pour la post-croissance Une entreprise doit-elle chercher la croissance à tout prix ? Le 6 février, le cabinet de conseil Prophil, a mis en scène l’« AG du futur » d’une entreprise fictive, Mirliton, qui souhaite s’engager vers la post-croissance. Le public, dans le rôle des actionnaires, était chargé de voter la nouvelle stratégie de la société. L’objectif ? Questionner le rôle des entreprises dans la transition écologique. Entretien avec Geneviève Férone-Creuzet, co-fondatrice de Prophil et présidente de Mirliton.
Geneviève Férone-Creuzet, en route pour la post-croissance
9 avril 2024
Service civique écologique : 50.000 missions attendues d'ici 2027 La première campagne de recrutement pour les services civiques écologiques débutera en juin. A l'issue des missions, le gouvernement s'engage, au côté du Medef, à proposer une offre d'emploi ou de stage. 
Service civique écologique : 50.000 missions attendues d'ici 2027
8 février 2024
Crédit Agricole se tourne vers les énergies renouvelables Le groupe Crédit Agricole signe un premier contrat à long terme d’approvisionnement en électricité issue des énergies renouvelables (Corporate Power Purchase Agreement – CPPA) auprès de JP Energie Environnement (JPee).
Crédit Agricole se tourne vers les énergies renouvelables
Tous les articles POLITIQUES
[Vidéo] Les entreprises s'engagent pour la biodiversité avec EcoTree
VIDÉO
[Vidéo] Les entreprises s'engagent pour la biodiversité avec EcoTree
Toutes les vidéos
Dernier numéro
Hydroplus
Le magazine des professionnels de l’eau et de l’assainissement. (supplément d’EM)
Actu réglementaire
Le coup d'oeil
Newsletters gratuites
- Gratuites
- Différents thèmes au choix
- Spécialisées dans votre secteur

Nous contacter
✎ Proposer des sujets, communiquer sur nos supports ou besoin d'aide ?
Nous contacter
En partenariat avec
Événements
+ d'événements
Emploi
- Ouvrier / Ouvrière d'entretien des espaces verts
- Ingénieur Sûreté Nucléaire Défense F/H
- Ingénieur QHSE F/H
- Ingénieur Système d’Information H/F
+ d'offres
Information importante ▶
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola