Abonnements Découvrez nos formules print et numérique Accès abonnés Voir nos offres
Menu

POLITIQUES
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ
EMPLOI

Le gouvernement présente le second plan national d'adaptation au changement climatique

Partager :
Le gouvernement présente le second plan national d'adaptation au changement climatique
Par E.G, le 21 décembre 2018
Découvrez notre newsletter gratuite Politiques
Alors que l’Etat est mené en justice par quatre ONG pour son inaction climatique et que plus d’un million de Français soutiennent cette action, le ministre de la transition écologique, François de Rugy a présenté le 20 décembre, le deuxième plan national d’adaptation au changement climatique (PNACC).

Ce PNACC 2 comprend plusieurs actions réparties selon six domaines d’action : gouvernance et pilotage, connaissance et information, prévention et résilience, adaptation et préservation des milieux, vulnérabilité de filières économiques, et renforcement de l’action internationale :
 


Gouvernance et pilotage : on trouve notamment une « articulation territoriale de la politique d’adaptation en métropole et outre-mer », pour l’élaboration ou la révision des Schémas régionaux d’aménagement, de développement durable et d’égalité des territoires (Sraddet), les schémas régionaux du climat de l’air et de l’énergie (SRCAE) ou les schémas d’aménagement régional (SAR).

Prévention et résilience : une série de mesures visent à « protéger les Français des risques liés aux catastrophes dépendant des conditions climatiques ». Ces actions concernent en particulier les feux de forêt et de broussailles : détermination des zones sensibles, évaluation de l’intensité des incendies, augmentation de moyens de surveillance ou encore acquisition de 6 avions bombardiers d’eau supplémentaires à l’horizon 2021. Par ailleurs, le plan prévoit que le bâti soit progressivement adapté au changement climatique pour favoriser la résilience, ou encore que la consommation d’espaces naturels soit limitée en vue de l’objectif de zéro artificialisation nette du plan biodiversité annoncé en juillet dernier.

Nature et milieux : le PNACC 2 prévoit l’organisation d’un débat national sur la réalimentation artificielle des rivières à partir d’un état des lieux ; le renforcement d’outils pour l’adaptation des besoins en eau des territoires (stockage hivernal) ; la limitation de l’artificialisation et de l’imperméabilisation des sols ; la mise en œuvre d’une recomposition spatiale du littoral en prenant en compte les évolutions du trait de côte ; une gestion forestière durable ; ou encore le déploiement de solutions fondées sur la nature et le renforcement des continuités écologiques.

● Filières économiques : le ministère conduira « une étude prospective pour identifier les filières qui doivent être mobilisées en priorité à partir d’une analyse de leurs vulnérabilités actuelles et futures ». Un cadre pour l’évaluation de la pertinence économique et des impacts environnementaux des projets d’investissement sera également mis en place. Par ailleurs, le tourisme littoral, en outre-mer et en montagne, fera l’objet de réflexions et de mise en place de plans d’actions pour l’adaptation des activités au changement climatique. L’agro-écologie et la bio-économie feront également l’objet de débats, afin qu’elles soient facilitées et accompagnées.

Connaissance et information : le PNACC 2 prévoit un soutien renforcé aux projets de recherche sur l’adaptation, la publication d’un ouvrage de référence « rassemblant les connaissances les plus récentes sur les impacts actuels et futurs du changement climatique », ou encore l’intégration de la thématique du changement climatique et de l’adaptation dans les cursus scolaires, de l’école à l’enseignement supérieur.

● Action internationale : le plan prévoit l’établissement d’une étude sur les freins à la mobilisation locale des fonds européens, ou le renforcement des initiatives prises sous l’agenda mondial de l’action pour le climat.
Largage sur feu à Saint André, Alpes Maritime, France en 2014 / Crédit : Aeroceanaute / Source : Wikimedia Commons
Tous nos articles à partir de 8,99 €
JE M'ABONNE
S'identifier
S'inscrire
S'abonner
S'abonner
S'abonner
S'abonner
Le BTP à l'heure de l'économie circulaire
Voir toutes nos interviews POLLUTEC 2018
En partenariat avec
À lire également
Sondage : pour lutter contre les changements climatiques, les Français prônent une rupture avec la politique actuelle
Sondage : pour lutter contre les changements climatiques, les Français prônent une rupture avec la politique actuelle
D'après un sondage réalisé par l'institut BVA pour les associations Place to B, « On est prêt », « Il est encore temps » et « Le mouvement », 44% des Français souhaitent marquer une rupture totale avec la politique actuelle pour lutter contre les changements climatiques.
La journée internationale des droits des femmes est consacrée au développement durable
La journée internationale des droits des femmes est consacrée au développement durable
Ce vendredi 8 mars, la journée internationale des droits des femmes de l'Organisation des nations unies est consacrée au développement durable.
Les éco-industries peuvent influer sur 30 % des émissions mondiales de CO2, selon Veolia
Les éco-industries peuvent influer sur 30 % des émissions mondiales de CO2, selon Veolia
« La décarbonation de l’économie est encore possible dans les délais requis par l’horloge climatique », affirme le P-DG de Veolia.
Un collectif de sénateurs propose des mesures de politiques publiques pour l'action climatique
Un collectif de sénateurs propose des mesures de politiques publiques pour l'action climatique
Ce lundi 11 mars, le collectif sénatorial « urgence climatique » a présenté une série de neuf priorités de politiques publiques pour répondre au défi climatique.
Karima Delli : « Il faut renouer avec le principe pollueur payeur »
Karima Delli : « Il faut renouer avec le principe pollueur payeur »
« Gilets jaunes », dérèglement climatique, mobilité de demain, grands projets d’infrastructures, transports publics… Alors que l’agenda politique de l’année 2019 est marqué par les élections européennes, Environnement Magazine a rencontré Karima Delli, eurodéputée Europe Ecologie-Les Verts et présidente de la Commission des transports du Parlement européen, pour évoquer avec elle ce que serait une politique européenne vertueuse en matière de mobilité durable.
[Tribune] Réduire notre empreinte environnementale grâce au coworking
[Tribune] Réduire notre empreinte environnementale grâce au coworking
Cette semaine, le directeur général de Regus France, Christophe Burckart souligne le rôle du coworking dans le cadre des objectifs de l'accord de Paris et de la réduction des émissions de gaz à effet de serre.
RSE : Le groupe Cegos et Isige Mines ParisTech récompensent les entreprises les plus vertueuses
Pour la troisième fois consécutive, le groupe Cegos et l’Isige Mines ParisTech lancent les Prix RSE DD visant à récompenser les entreprises engagées dans des démarches socialement et environnementalement vertueuses.
Tous les articles POLITIQUES
ACCÈS AU KIOSQUE
Événements
DLR 2019
21 Mars 2019
DLR 2019
Sifer 2019
26 Mars 2019
Sifer 2019
Intersol 2019
26 Mars 2019
Intersol 2019
+ D'ÉVÉNEMENTS
Emploi
- TECHNICIEN(NE) MAINTENANCE GAZ (H/F) La Rochelle
- Contrôleur de Gestion H/F
- Chargé / Chargée d'affaires BTP en génie climatique et énergétique
+ D’OFFRES
Rubriques
Eau
Recyclage
Énergie
Territoires
Cleantech
Politiques
Pollutions
Biodiversité
Mobilité
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Magazines
BTP Magazine
BTP Rail
Environnement Magazine
Hydroplus
Mat Environnement
Planète B
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Services
Pages d'aide (FAQ)
Emploi
Newsletters
Agenda
Abonnés
RGPD 2018
CGV (digital)
CGV (magazines)
CGV (pub)
Nous contacter
L’équipe
Mentions légales
constructioncayola.com est un site du Groupe Cayola.