Découvrez nos magazines
Formules print et numériques (à partir de 8,90 €)
Accès abonnés ✒ Nos offres magazines Voir nos offres
Menu

POLITIQUES
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ
VIDÉOS

[Dossier] InVivo creuse le sillon de la coopérative à mission

Partager :
[Dossier] InVivo creuse le sillon de la coopérative à mission
Par Julien Dupain, le 27 mars 2019
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Politiques
C’est un cheminement engagé dès 2014, soit bien avant la loi Pacte, qui doit conduire InVivo, la première coopérative agricole française, à transformer ses différentes filiales opérationnelles en sociétés à mission.

« Notre conviction est qu’il en va non seulement de notre responsabilité, mais aussi de notre crédibilité, de notre compétitivité et de notre pérennité », lance Philippe Mangin, le président d’InVivo, dans un édito expliquant la démarche de la coopérative devant l’amener à passer d’un engagement volontaire à un engagement statutaire.
La coopérative française, dont les fondations remontent à l’après-guerre, est confrontée depuis quelques années aux conséquences sur le monde agricole de la mondialisation, des risques climatiques, de l’expansion démographique et des changements de modes de consommation. L’adoption d’une mission devient indispensable pour accompagner cette mutation. Elle doit également servir à mobiliser les salariés, notamment les jeunes générations, au moment où les questions sociétales entrent de plus en plus dans les atouts d’employabilité d’une entreprise et dans sa capacité à fidéliser ses salariés.

Plusieurs objectifs ont été définis dans la feuille de route adoptée en juin 2018 par le conseil d’administration d’InVivo. Cette mission devra ainsi placer les filiales opérationnelles « en position de répondre de façon cohérente, chacune dans leur domaine, aux attentes accrues de leurs parties prenantes et de la société ». Une première expérience grandeur nature a été lancée chez Bioline Group, la filiale spécialisée dans la transformation des produits de l’agriculture, en première ligne sur les changements de modes de consommation. Les premiers travaux ont abouti à la rédaction d’une « raison d’être » selon laquelle « Bioline Group contribue à construire une agriculture positive et innovante avec les coopératives et les producteurs afin de répondre aux besoins de tous les hommes grâce à une alimentation saine ».

La formulation, testée auprès des différentes parties prenantes de Bioline Group, est encore très large. Elle doit servir de base à la définition de la mission de la filiale avant que celle-ci soit intégrée dans les statuts de la société par un vote en assemblée générale extraordinaire. Un comité de mission dressera par la suite un premier bilan avant que le dispositif soit élargi aux autres filiales opérationnelles, voire directement à InVivo Group, la société holding de la coopérative. Avec en ligne de mire la définition du plan stratégique du groupe agricole à l’horizon 2030.


Cet article est la première partie du dossier "L’acte 2 de la RSE", publié dans le numéro 1772 d’Environnement Magazine.
- Relire l’introduction publiée le mardi 26 mars
A venir : 
- La deuxième partie : "Veolia héraut de la raison d’être", le jeudi 28 mars
- La troisième partie : "Camif : mission renaissance", le vendredi 29 mars
En février, Agrosolutions, la filiale expertise-conseil en agroenvironnement d’InVivo, inaugurait ses nouveaux locaux à Reims, pour se rapprocher des agriculteurs. © InVivo
Article issu du magazine Environnement Magazine + Hydroplus n° 1772.
Retrouvez toute l'information "politiques" dans Environnement Magazine.
Environnement Magazine, l'information de référence pour tous les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l'environnement.
Consulter le magazine
Offre digitale
à partir de
8,90 €

Je découvre
S'identifier
S'inscrire
  Environnement TV à la cime des arbres

Ne perdez pas une minute, Environnement TV est en ligne !
Toutes nos vidéos
À lire également
Bruno David est nommé président du Muséum national d’histoire naturelle
Bruno David est nommé président du Muséum national d’histoire naturelle
Bruno David a été nommé, par un décret paru au Journal officiel du 24 août, président du Muséum national d’histoire naturelle.
Nominations à la DGEC et au cabinet ministériel d'Elisabeth Borne
Début août, le chef de service du climat et de l'efficacité énergétique a été renouvelé au sein de la direction générale de l'énergie et du climat (DGEC). Une conseillère société civile et dialogue environnemental ainsi qu'un conseiller transports terrestres, ont été nommés au cabinet de la ministre de la transition écologique, Elisabeth Borne.
Ce que vous avez raté dans l’actualité de l’environnement cet été
Ce que vous avez raté dans l’actualité de l’environnement cet été
En ce jour de rentrée, il convient de se mettre à la page de ce qui s’est passé dans le secteur de l’environnement pendant que vous étiez sur les plages ! Petit tour d’horizon des principaux événements de juillet et août 2019.
Climat au G7 : beaucoup de bruit pour rien ?
Climat au G7 : beaucoup de bruit pour rien ?
Les ONG et acteurs de la société civile sont globalement déçus des conclusions du sommet du G7 qui éludent la question du climat.
Sophie Mourlon nommée directrice de l’Énergie à la DGEC
Par décret du 24 juillet, Sophie Mourlon a été nommée directrice de l’Énergie à la direction générale de l’Énergie et du Climat du ministère de la Transition écologique et solidaire.
Le tribunal administratif de Rennes suspend l'arrêté anti-pesticides du maire de Langouët
Le tribunal administratif de Rennes suspend l'arrêté anti-pesticides du maire de Langouët
Ce mardi 27 août, le tribunal administratif de Rennes a suspendu l'exécution de l'arrêté anti-pesticides, pris le 18 mai dernier par le maire de la commune de Langouët en Ille-et-Vilaine.
La deuxième stratégie nationale sur les perturbateurs endocriniens est lancée
La deuxième stratégie nationale sur les perturbateurs endocriniens est lancée
Ce mardi 3 septembre, les ministres de la transition écologique, Elisabeth Borne, et la ministre des solidarités et de la santé, Agnès Buzyn, ont signé la deuxième stratégie nationale sur les perturbateurs endocriniens.
Tous les articles POLITIQUES
Appels d'offres
En partenariat avec
Accès au kiosque
Événements
Rencontres Internationales de la Mobilite Durable
20 Septembre 2019
Rencontres Internationales de la Mobilite Durable
JDL 2019
25 Septembre 2019
JDL 2019
Cycl'eau Vichy
25 Septembre 2019
Cycl'eau Vichy
+ d'événements
Emploi
- TECHNICIEN(NE)S MAINTENANCE GAZ (H/F) Laval
- Electromécanicien(ne) H/F
- Ouvrier / Ouvrière d'entretien des espaces naturels
- Chargé d'opérations bâtiments F/H
+ d’offres
Rubriques
Eau
Recyclage
Énergie
Territoires
Cleantech
Politiques
Pollutions
Biodiversité
Mobilité
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Magazines
BTP Magazine
BTP Rail
Environnement Magazine
Hydroplus
Mat Environnement
Planète B
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Services
Pages d'aide (FAQ)
Emploi
Newsletters
Agenda
Abonnés
RGPD 2018
CGV (digital)
CGV (magazines)
CGV (pub)
Nous contacter
L’équipe
Mentions légales
constructioncayola.com est un site du Groupe Cayola.