Découvrez nos magazines
Formules print et numériques (à partir de 8,90 €)
Accès abonnés ✒ Nos offres magazines Voir nos offres
Menu

POLITIQUES
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

« Ensemble pour le climat » : le commerce vante l’éco-consommation

Partager :
« Ensemble pour le climat » : le commerce vante l’éco-consommation
Par Laurence Madoui, le 29 mai 2019
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Politiques
Quinze enseignes feront la promotion des comportements à moindre impact carbone, durant la première quinzaine de juin. A leur échelle, elles reconnaissent avoir réalisé la part la plus facile de la réduction de leurs émissions.

« La RSE n’est pas l’apanage du siège », affirme le Livre blanc du Club génération responsable, qui fédère des acteurs du commerce. Ce sont les collaborateurs, les clients et le grand public que vise l’opération « Ensemble pour le climat » organisée par 15 enseignes1 du 1er au 15 juin2. Les 15.000 points de vente vanteront la sobriété au quotidien (vie domestique, mobilité, achats), avec le relais du site dédié pourleclimat.com. Et inviteront à soutenir l’association Arbre et Paysage, créditée de 50.000 euros par les enseignes pour planter 5.000 arbres en France. Tradition du commerce oblige, écolo rime avec lots. Le premier prix récompensant dons et conversions aux écogestes est un séjour à la ferme des Amanins (Drôme) avec le pionnier de l’agriculture biologique Pierre Rabhi.

Le plus dur reste à faire

Certes, l’opération est motif à autopromotion mais pas forcément à autosatisfaction. Carglass valorise la première partie de son entêtant slogan : « Notre credo de la réparation n’a rien d’évident dans le monde de l’after-contrat automobile, où le remplacement est la règle », observe son directeur général, Eric Girard. L’entreprise réédite pour l’occasion les Repair Days lancés en 2015.

L’Occitane « alimente tous ses magasins en électricité d’origine renouvelable, 30 % de ses 1.000 salariés covoiturent, 100 % des contenants en plastique proviendra de matière recyclée en 2025, horizon auquel l’intensité carbone par unité produite doit avoir baissé de 30 % par rapport à 2010, énumère le directeur de la communication, Denis Geoffroy. Pour autant, ce n’est pas satisfaisant  : il faut viser la neutralité carbone. » Si deux-tiers des enseignes déploient une stratégie de développement durable, 69 % limitent l’énergie consommée en usine et au siège et 62 % proposent une offre responsable, « le plus facile a été fait, abonde Didier Livio, directeur associé de Deloitte DD. Il s’agit désormais d’enclencher des mutations. »

Moins et mieux

Gemo est en passe de muter du « mass market » vers la baisse des volumes mis en rayon - et de la fréquence des promotions - et l’affichage d’un prix « plus juste ». Le spécialiste de l’habillement à bas prix3 entend alléger de 30 % son empreinte carbone d’ici 2030. « Ce qui suppose d’intégrer la déconsommation dans notre modèle, énonce son PDG, Hubert Aubry. Sur un marché en déflation (recul de 15 % en valeur en dix ans), l’entreprise doit apprendre à moins fabriquer– et à ne plus détruire d’invendus - et à réduire ses consommations intermédiaires. La production peut fléchir de 20 % - et les émissions associées d’autant - sans altération du chiffre d’affaires. Croître en volume n’est plus possible avec des ressources limitées. »

« Mieux », la gamme éco-responsable lancée en mars, pèse 6 % des collections de l’enseigne, qui projette 30 % en 2025. « Un jour, il faudra atteindre 100 % ». Autre facteur de baisse des rejets carbonés, la relocalisation (en France et en Europe) s’amorce : la part des produits fabriqués en Asie passera de 90 % aujourd’hui à 80 % en 2022.


1 : Bureau Vallée, L’Occitane, Maisons du Monde, Norauto, Intermarché, Bricomarché, Roady, Poivre Rouge, AutoSécurité, Vérif’Autos, Securitest, Carglass, Gémo, Nature & Découvertes, Truffaut, soit 150 000 salariés.
2 : en partenariat avec l’ONG Geres, porteuse du mouvement Solidarité climatique
3 : Marques Kiabi, Camaïau, Orchestra, entre autres
Wikimedia Commons / DR
Retrouvez toute l'information "politiques" dans Environnement Magazine.
Environnement Magazine, l'information de référence pour tous les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l'environnement.
Consulter le magazine
Offre digitale
à partir de
8,90 €

Je découvre
S'identifier
S'inscrire
  L'éolien français prend le large

Dans ce nouveau numéro, l'équipe d'Environnement TV s'est rendue à Lorient pour rencontrer les acteurs de l'éolien en mer français.
+ de vidéos Environnement TV
À lire également
Strasbourg : un appel à projets en faveur de la logistique urbaine fluviale
Strasbourg : un appel à projets en faveur de la logistique urbaine fluviale
Lancé à l'initiative de la ville de Strasbourg, de l’Eurométropole de Strasbourg et des Voies navigables de France, le projet a pour objectif d’utiliser les voies d'eaux et les quais  de la ville pour des projets de logistique durable.  
[Tribune] L’Investissement socialement responsable : réactions en chaîne
[Tribune] L’Investissement socialement responsable : réactions en chaîne
Cette semaine, Sonia Fasolo, gérante de l'équipe ISR à la Finance de l'Echiquier, revient sur les liens entre climat et inégalités sociales. "L’OCDE estime que 30% des emplois dans le gaz, le charbon et la production d’électricité de source fossile sont à risque, d’ici 2030, en cas de politiques climatiques ambitieuses", rappelle-t-elle.
L'Ademe signe un partenariat avec le Ceebios pour le développement du biomimétisme
Ce mardi 5 novembre, l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe) a signé une convention pluriannuelle de partenariat avec le Centre européen d'excellence en biomimétisme de Senlis (Ceebios).
L'Inra et l'Irstea deviendront l'Inrae en janvier 2020
L'Inra et l'Irstea deviendront l'Inrae en janvier 2020
Dès le 1er janvier prochain, la fusion entre l’Institut national de la recherche agronomique (Inra) et l’Institut national de recherche en sciences et technologies pour l’environnement et l’agriculture (Irstea) prendra effet. Les deux organismes deviendront l’Inrae.
La Seine-Saint-Denis lance un budget participatif pour des projets écologiques
Ce jeudi 7 novembre, le département de Seine-Saint-Denis a lancé un budget participatif consacré aux enjeux écologiques.
Derrière la Convention citoyenne, la déconstruction de la démocratie environnementale
Derrière la Convention citoyenne, la déconstruction de la démocratie environnementale
La Convention citoyenne pour le climat ne masque pas le démantèlement des mécanismes de démocratie environnementale : réduction du champ de l’évaluation environnementale, raréfaction des enquêtes publiques impliquant un commissaire-enquêteur – ce qui épargne la radiation de l’auteur d’un avis défavorable –, accès au juge restreint pour les associations, menaces sur la pérennité de la Commission nationale du débat public et des conseils de développement ... Pourtant, les propositions abondent pour consolider les outils de la participation et restaurer la confiance envers les porteurs de projet.
Agnès Vince est nommée directrice du Conservatoire du littoral
Agnès Vince est nommée directrice du Conservatoire du littoral
Mardi 26 novembre, Agnès Vince a été nommée directrice du Conservatoire littoral par décret du président de la République.
Tous les articles POLITIQUES
En partenariat avec
Accès au kiosque
Événements
Energaia 2019
11 Décembre 2019
Energaia 2019
RDET 2020
7 Janvier 2020
RDET 2020
Colloque : Etat des lieux de la reconversion des sites pollués et perspectives
23 Janvier 2020
Colloque : Etat des lieux de la reconversion des sites pollués et perspectives
+ d'événements
Emploi
- TECHNICIEN(NE) MAINTENANCE PAC/CLIM/ENR (H/F) Pér
- Gestionnaire Parc Immobilier H/F
- Agent / Agente d'exploitation des réseaux d'assainissement
- Technicien qualité en aéronautique F/H
+ d’offres
constructioncayola.com est un site du Groupe Cayola.