Offre Silver (à partir de 8,90 €)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines
Menu

POLITIQUES
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

La Commission européenne propose un plan de relance doté de 750 milliards d'euros

Partager :
La Commission européenne propose un plan de relance doté de 750 milliards d'euros
Par E.G, le 28 mai 2020
Nos newsletters gratuites ›
-------------------- PUBLICITÉ --------------------

Ce mercredi 27 mai, la Commission européenne a présenté sa proposition de plan de relance. Un nouvel instrument permettra de mobiliser 750 milliards d'euros sous forme de prêts et de subventions.

Pour faire face à la crise sanitaire sans précédent que le monde subit, la Commission européenne a présenté ce mercredi 27 mai, un plan de relance ambitieux. La création d’un nouvel instrument, Next Generation EU, mobilisera en effet des fonds en relevant temporairement le plafond des ressources propres à 2% du revenu national brut de l’Union. Ce qui permettra à l’Union d’emprunter 750 milliards d’euros : 500 milliards d’euros sous forme de subvention et 250 milliards de prêts. L’instrument sera également doté de « renforcements ciblés du budget à long terme de l’Union pour la période 2021-2027 porteront à 1,86 billion d’euros la capacité financière totale du budget de l’Union », précise la Commission. La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen a expliqué que « le plan de relance transforme l'immense défi auquel nous sommes confrontés en une opportunité, non seulement en soutenant la reprise, mais aussi en investissant dans notre avenir: le pacte vert pour l'Europe et la numérisation stimuleront l'emploi et la croissance, la résilience de nos sociétés et la santé de notre environnement. C'est l'heure de l'Europe. Notre volonté d'agir doit être à la hauteur des défis auxquels nous sommes tous confrontés. Grâce à Next Generation EU, nous apportons une réponse ambitieuse. »

Ce plan devra être approuvé avec un accord politique au niveau du Conseil européen au plus tôt en juillet prochain

Trois piliers

 Ces fonds seront investis selon trois piliers :

-         Soutenir les Etats membres en matière d’investissements et de réformes : une facilité de 560 milliards d’euros sera créée pour la reprise et la résilience. Elle pourra couvrir des prêts à hauteur de 250 milliards d’euros. Par ailleurs, un complément de 55 milliards d’euros sera apporté pour les programmes actuels de la politique de cohésion jusqu’en 2022. Un Fonds pour une transition juste sera créé à hauteur de 40 milliards d’euros et le Fonds européen agricole pour le développement rural sera renforcé de 15 milliards d’euros.

-         Relancer l’économie de l’Union en attirant des investissements privés : le plan prévoit la création d’un instrument de soutien à la solvabilité avec un budget de 31 milliards d’euros. Le programme InvestEU sera renforcé de 15,3 milliards d’euros. Enfin, une nouvelle facilité d’investissement stratégique sera intégrée dans InvestEU « afin de générer des investissements allant jusqu’à 150 milliards d’euros destinés à stimuler la résilience des secteurs stratégiques », dont ceux liés à la transition écologique et numérique.

-         Tirer les enseignements de la crise : le plan prévoit la création d’un nouveau programme pour la sécurité sanitaire, doté d’un budget de 9,4 milliards d’euros. Le mécanisme RescEU de protection civile de l’Union sera renforcé de 2 milliards d’euros. Par ailleurs, 94,4 milliards d’euros seront destinés à Horizon Europe, pour la recherche dans les domaines de la santé, de la résilience et des transitions écologique et numérique.

Un accueil contrasté

La Fondation Nicolas Hulot estime que ce plan de relance « marque un tournant majeur car pour la première fois le choix est fait d’un mécanisme de solidarité pour réduire les déséquilibres économiques qui s’accumulent au risque de scinder l’UE ». L’ONG appelle les gouvernements européens à soutenir et renforcer la proposition de la Commission et les institutions européennes éà mettre place une véritable coordination des plans nationaux de « relance » pour éviter des plans contradictoires et de court terme ».

De son côté le WWF France semble moins convaincu, et juge ce plan de relance « pas encore vraiment vert ni juste ». La présidente Isabelle Autissier estime que « La proposition de la Commission redonne un peu de souffle européen à travers une plus grande solidarité entre Etats en pleine crise Covid-19 avec une ambition affichée d’un projet européen plus résilient, plus vert et plus juste. Mais les garanties en ce sens ne sont pas encore là. Nous appelons à ce que des conditionnalités soient ainsi fixées aux aides pour qu’elles ne soutiennent en aucun cas des activités polluantes mais au contraire qu’elles permettent la transition écologique. La France doit ouvrir la voie à travers son plan de transformation et ses plans sectoriels ».

Pixabay / DR
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
  [Vidéo] Visitez la maison du futur
+ de vidéos Environnement TV
Dernier numéro
Décembre 2020
Sommaire
Découvrir
Actu réglementaire
Avis n° 4 relatif à la fermeture de certains quotas et/ou sous-quotas de pêche pour l'année 2021 Lire
Avis relatif à l'extension d'un avenant à l'accord collectif départemental sur le régime d'assurance complémentaire frais de santé des salariés non cadres des exploitations agricoles et entreprises de travaux agricoles et ruraux de la Creuse Lire
Avis relatif à l'extension d'un avenant à la convention collective nationale concernant les coopératives agricoles de céréales, de meunerie, d'approvisionnement, d'alimentation du bétail et d'oléagineux Lire
Décret du 24 février 2021 portant nomination au conseil d'administration de l'Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs Lire
Arrêté du 23 février 2021 portant nomination (administration centrale) Lire
Décret n° 2021-207 du 24 février 2021 adaptant la réglementation applicable au transport de personnes par câbles à l'entrée en vigueur du règlement (UE) 2016/424 du Parlement européen et du Conseil du 9 mars 2016 relatif aux installations à câbles et abrogeant la directive 2000/9/CE Lire
Ordonnance n° 2021-206 du 24 février 2021 relative aux installations à câbles prise en application de l'article 128 de la loi n° 2019-1428 du 24 décembre 2019 d'orientation des mobilités Lire
Rapport au Président de la République relatif à l'ordonnance n° 2021-206 du 24 février 2021 relative aux installations à câbles prise en application de l'article 128 de la loi n° 2019-1428 du 24 décembre 2019 d'orientation des mobilités Lire
Arrêté du 24 février 2021 délivrant l'agrément d'observatoire local des loyers à l'Agence d'urbanisme de la région stéphanoise (epures) Lire
Arrêté du 24 février 2021 délivrant l'agrément d'observatoire local des loyers à l'Agence d'urbanisme et de développement Clermont Métropole Lire
Arrêté du 24 février 2021 délivrant l'agrément d'observatoire local des loyers à l'Agence d'urbanisme de Brest-Bretagne (ADEUPa) Lire
Arrêté du 23 février 2021 modifiant l'arrêté du 2 février 2021 fixant le montant unitaire des aides couplées végétales pour la campagne 2020 Lire
Arrêté du 23 février 2021 relatif aux montants des aides aux veaux sous la mère et veaux issus de l'agriculture biologique pour la campagne 2020 en France métropolitaine Lire
Arrêté du 22 février 2021 relatif à la mise en œuvre du dispositif d'autorisations de plantation en matière de gestion du potentiel de production viticole (campagne 2021) Lire
Arrêté du 23 février 2021 établissant les modalités de gestion de la pêcherie de raie brunette (Raja undulata) dans les zones CIEM VII d et e pour l'année 2021 Lire
Arrêté du 24 février 2021 modifiant le seuil d'éligibilité au chèque énergie et instituant un plafond aux frais de gestion pouvant être déduits de l'aide spécifique Lire
Décret n° 2021-202 du 23 février 2021 modifiant les conditions d'organisation des examens d'accès aux professions de conducteur de taxi et de conducteur de voiture de transport avec chauffeur Lire
Décret n° 2021-201 du 23 février 2021 relatif à l'organisation, par des personnes agréées, des épreuves théoriques et pratiques d'accès aux professions de conducteur de taxi, de conducteur de voiture de transport avec chauffeur et de conducteur de véhicule motorisé à deux ou trois roues Lire
Décret n° 2021-200 du 22 février 2021 portant suppression du brevet d'études professionnelles agricole et modifiant le code rural et de la pêche maritime Lire
Arrêté du 19 février 2021 fixant un contingent exprimé en puissance et en jauge pour la réservation de capacités aux fins de délivrance de permis de mise en exploitation de navires de pêche au mois de février 2021 Lire
À lire également
Une première mouture de la loi Climat a été dévoilée
Une première mouture de la loi Climat a été dévoilée
Le 8 janvier dernier, un premier jet du projet de loi Climat issu des propositions de la Convention citoyenne pour le climat a été adressé par le gouvernement au Conseil national de la transition écologique.
Vers la reconnaissance du crime d’écocide au Parlement européen
Vers la reconnaissance du crime d’écocide au Parlement européen
Les eurodéputés ont voté une résolution encourageant la reconnaissance du crime d’écocide par les États membres de l’Union européenne et par la Cour pénale internationale.
Transition écologique : l'Ademe balise le parcours pour les élus locaux
Transition écologique : l'Ademe balise le parcours pour les élus locaux
L'Agence de la transition écologique propose un programme pour accompagner les élus locaux dans la transition écologique de leur territoire.
Le Conseil d’État critique le projet de référendum sur l’environnement
Le Conseil d’État critique le projet de référendum sur l’environnement
Pour le Conseil d’État, le projet de loi constitutionnelle pour introduire la protection de l’environnement dans l’article 1er de la Constitution manque de précision et de cohérence avec d’autres textes. Sa formulation aurait même des effets contre-productifs.
Le référendum pour l’environnement franchit l’étape du Conseil des ministres
Le référendum pour l’environnement franchit l’étape du Conseil des ministres
Le projet de référendum sur l’entrée de la préservation de l’environnement dans la Constitution entre en Conseil des ministres. Présenté par le garde des Sceaux, il est inscrit dans un projet de loi constitutionnelle visant à garantir la préservation de l’environnement.
Les Assises de la transition énergétique se numérisent
Les Assises de la transition énergétique se numérisent
Cette année, les Assises européennes de la transition énergétique n’auront pas lieu à Dunkerque mais sur Internet. Les politiques de transition écologique au niveau des collectivités locales y seront notamment abordées.
Issy-les-Moulineaux, première ville française à se doter d’un budget climat
Issy-les-Moulineaux, première ville française à se doter d’un budget climat
Pour accélérer sa transition écologique, le conseil municipal d’Issy-les-Moulineaux a adopté à l’unanimité, le 4 février, le premier budget climat.
Tous les articles POLITIQUES
En partenariat avec
Événements
Bio360
24 Mars 2021
EuroRail Hub DIGITAL
24 Mars 2021
Rencontres Produrable - 100 % Digital
29 Mars 2021
+ d'événements
Emploi
- Technicien de Traitement Eau Potable - H/F
- Logisticien(ne) H/F
- Maçon / Maçonne du paysage
- DESSINATEUR PROJETEUR STRUCTURE F/H
+ d’offres
Vous cherchez un métier, un emploi, découvrez sur notre site emploi nos reportages sur des profils métiers.
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.