Offre Silver (à partir de 8,90 €)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines
Menu

POLITIQUES
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

[Tribune] Covid et climat : il faut inventer de nouveaux outils financiers

Partager :
[Tribune] Covid et climat : il faut inventer de nouveaux outils financiers
Par Gérald Maradan, co-fondateur et DG de EcoAct, le 5 juin 2020
Nos newsletters gratuites ›
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Gérald Maradan, co-fondateur et DG de EcoAct, dresse un bilan des impacts financiers liés à la crise du Covid-19 et plaide pour une relance économique verte, notamment en créant "un mécanisme de prêt simple et universel qui inciterait véritablement les entreprises à se transformer tout en récompensant les plus vertueuses". Tribune.

La crise du Covid-19 provoque actuellement une crise économique mondiale d’une ampleur sans précédent. Elle s’apparente au fameux « cygne noir » des financiers, un évènement inattendu, peu probable mais aux conséquences d’une portée considérable et exceptionnelle.

Alors que le monde est à l’arrêt, les Etats et les banques centrales déploient des moyens financiers colossaux pour répondre à la crise, se chiffrant à 7 000 milliards de dollars à l’échelle mondiale. Pour autant, alors que tous les efforts sont concentrés sur la crise sanitaire, le « cygne vert », théorisé par la Banque des règlements internationaux dans un rapport de janvier 2020, est toujours bien présent. Il s’agit de la crise climatique, passée certes au second plan, mais bien plus profonde, plus lente et potentiellement plus destructrice sur le moyen terme.

Il peut sembler tentant de remettre à plus tard nos efforts pour lutter contre le changement climatique. Ce serait une triple erreur. Nous ne pouvons nous permettre une reprise en forte hausse des émissions après la crise sanitaire, comme lors de la crise financière de 2008. Les deux crises, toutes deux issues de la dégradation de notre environnement, sont intimement liées et pourraient se renforcer mutuellement si le dérèglement climatique continuait de s’accentuer. Enfin, nous déployons
aujourd’hui des moyens financiers gigantesques qui doivent être investis intelligemment.

Les solutions déployées pour résoudre la crise actuelle, doivent donc apporter une réponse puissante aux deux crises. Pour cela, il faut inventer de nouveaux outils. Prenons un exemple. Les Etats se mobilisent actuellement dans l’urgence pour sauver les grandes entreprises gravement touchées. La France a ainsi voté un premier dispositif de 20 milliards d’euros de prêt garanti par l’Etat. De nombreuses voix se sont élevées pour demander des contreparties environnementales à ces aides. Les réponses apportées par la France à ces demandes incluent
l’engagement, pour les entreprises, d’être exemplaires et d’intégrer pleinement les objectifs RSE, notamment en matière de lutte contre le changement climatique. C’est faible et peu engageant.

Il est possible d’aller plus loin et de créer un mécanisme de prêt simple et universel qui inciterait véritablement les entreprises à se transformer tout en récompensant les plus vertueuses : le Prêt à Impact Climat (« Climate Performance Loan »). Il faut pour cela indexer le taux du prêt sur le suivi de la trajectoire de réductions des émissions de CO2 compatible avec les objectifs de l’accord de Paris. Cette trajectoire peut être calculée selon le principe du Science-based target développé par le WWF, le CDP et le Pacte mondial des Nations unies, déjà adopté par près de 900 entreprises, ou selon la méthodologie ACT®, développée par l’ADEME. Plus l’entreprise suit sa trajectoire de réduction des émissions, plus son prêt est bonifié.

Un tel mécanisme présente plusieurs avantages.
Il évite les négociations des contreparties au cas par cas avec chaque entreprise, selon ses particularités. Tout le monde donne son point de vue sur ce que devrait faire Air France ou Renault. Tout le monde, sauf les experts de l’aéronautique et de l’automobile. C’est oublier qu’au sein de ces entreprises et de ces secteurs, il existe des experts environnementaux de haut niveau qui ont déjà des idées précises sur le meilleur moyen de parvenir à réduire leurs émissions en collant aux objectifs de l’accord de Paris. Encore doivent-ils avoir les moyens d’agir.

Ce mécanisme de prêt est également stimulant financièrement pour l’entreprise. Une entreprise qui suivra sa trajectoire pourra gagner plusieurs dizaines de millions d’euros pour des prêts supérieurs à un milliard d’euros. A titre d’exemple, une réduction de taux de 1 % pour un prêt de 2 milliards d’euros sur 10 ans, bonifie le coût du prêt d’environ 100 millions d’euros. Non négligeable et incitatif. Le gain permet ainsi de dégager des fonds pour financer des actions rentables pour l’entreprise.

Les principales institutions financières ont déjà une expérience dans des mécanismes de prêts similaires, qui intègrent des externalités extra-financières (les « sustainability-linked loans »). Le prêt à impact climat peut donc être déployé à grande échelle dès demain.

L’état d’urgence climatique a été déclaré par plus de 1.490 gouvernements locaux dans 29 pays. Le Parlement européen a signé une déclaration sur l’urgence climatique le 28 novembre 2019, appelant à un système financier plus durable, contribuant à « réduire les risques existants et futurs pour les écosystèmes », « limiter le réchauffement de la planète à 1,5 °C et éviter une perte massive de biodiversité ».

Le temps des déclarations doit laisser place aux actions concrètes.  N’attendons pas.
Gérald Maradan, co-fondateur et DG de EcoAct
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
  [Vidéo] Visitez la maison du futur
+ de vidéos Environnement TV
Dernier numéro
Décembre 2020
Sommaire
Découvrir
Actu réglementaire
Décret du 1er mars 2021 portant intégration (ingénieurs des ponts, des eaux et des forêts) Lire
Arrêté du 1er mars 2021 fixant le nombre de places offertes au titre de l'année 2021 à l'examen professionnel pour le recrutement d'assistants d'administration de l'aviation civile de classe supérieure au ministère de la transition écologique (direction générale de l'aviation civile et Météo-France) Lire
Arrêté du 26 février 2021 modifiant l'arrêté du 19 février 2021 fixant un contingent exprimé en puissance et en jauge pour la réservation de capacités aux fins de délivrance de permis de mise en exploitation de navires de pêche au mois de février 2021 Lire
Arrêté du 25 février 2021 relatif aux permis d'accès pour l'exercice de la pêche professionnelle dans le secteur de la baie de Granville pour l'année 2021 Lire
Arrêté du 1er mars 2021 fixant le nombre de postes offerts au titre de l'année 2021 aux recrutements dans le corps des ingénieurs des ponts, des eaux et des forêts Lire
Arrêté du 28 février 2021 portant nomination au cabinet de la ministre de la transition écologique Lire
Arrêté du 26 février 2021 relatif au régime d'aide en faveur des investissements en matériels des entreprises de travaux sylvicoles et des pépinières forestières dans le cadre du plan de relance de l'économie Lire
Arrêté du 26 février 2021 portant modification du règlement du 130e concours général agricole Lire
Arrêté du 22 février 2021 homologuant le cahier des charges de l'appellation d'origine contrôlée « Chiroubles » Lire
Arrêté du 22 février 2021 homologuant le cahier des charges de l'appellation d'origine contrôlée « Fleurie » Lire
Arrêté du 22 février 2021 homologuant le cahier des charges de l'appellation d'origine contrôlée « Morgon » Lire
Avis d'ouverture d'un examen professionnel pour l'accès au corps des ingénieurs de l'agriculture et de l'environnement Lire
Arrêté du 26 février 2021 portant nomination (administration centrale) Lire
Arrêté du 26 février 2021 fixant le nombre de places offertes au titre de l'année 2021 à l'examen professionnel pour l'avancement au grade d'assistant d'administration de l'aviation civile de classe exceptionnelle au ministère de la transition écologique (direction générale de l'aviation civile et Météo-France) Lire
Arrêté du 26 février 2021 fixant le nombre de places offertes au titre de l'année 2021 à l'examen professionnel pour l'avancement au grade d'assistant d'administration de l'aviation civile de classe supérieure au ministère de la transition écologique (direction générale de l'aviation civile et Météo-France) Lire
Arrêté du 24 février 2021 autorisant au titre de l'année 2020 l'ouverture d'un examen professionnel pour l'accès au corps des ingénieurs de l'agriculture et de l'environnement Lire
Arrêté du 25 février 2021 modifiant l'arrêté du 28 janvier 2021 portant ouverture des concours externe, interne et troisième concours d'accès au grade d'animateur territorial principal de 2e classe organisés par le centre de gestion de la fonction publique d'Eure-et-Loir (session 2021) Lire
Arrêté du 21 janvier 2021 portant ouverture des concours externe, interne et troisième concours de rédacteur territorial organisés par le centre de gestion de la fonction publique territoriale de l'Hérault (session 2021) Lire
Arrêté du 22 février 2021 portant déclassement d'une parcelle relevant du domaine public fluvial confié à Voies navigables de France (VNF) sur le territoire de la commune de Saint-Maurice-Colombier (Doubs) Lire
Arrêté du 22 février 2021 portant déclaration d'inutilité d'une parcelle relevant du domaine privé de l'Etat confié à Voies navigables de France (VNF) sur le territoire de la commune de Corbigny (Nièvre) Lire
À lire également
L'Affaire du Siècle : l’État condamné pour « préjudice moral »
L'Affaire du Siècle : l’État condamné pour « préjudice moral »
Une victoire inédite pour les quatre organisations de l’Affaire du siècle. Le tribunal administratif de Paris a rendu sa décision ce mercredi 3 février, et reconnaît l’État français comme coupable d’inaction climatique.
Julien Bayou : « A ce niveau d’urgence, les petits pas sont des reculs »
Julien Bayou : « A ce niveau d’urgence, les petits pas sont des reculs »
Conseiller régional d’Île-de-France depuis 2010 et secrétaire national d’Europe Ecologie-Les Verts (EELV) depuis 2019, Julien Bayou, brigue la présidence de la région parisienne aux élections de juin prochain. Rôle des régions dans la transition écologique, politique climatique du gouvernement, santé environnementale… Rencontre avec l’un des représentants de cette nouvelle génération d’élus écologistes se disant « prêts à gouverner ».
Pour 61% des Français, le référendum sur l'environnement serait un « coup politique »
Pour 61% des Français, le référendum sur l'environnement serait un « coup politique »
Une étude de l'Ifop pour Depanneo, relayée par la fondation Jean Jaurès, fait montre d'un soutien mitigé des Français au projet de référendum permettant de faire entrer la lutte pour le climat dans l'article 1 de la Constitution.
Vers la reconnaissance du crime d’écocide au Parlement européen
Vers la reconnaissance du crime d’écocide au Parlement européen
Les eurodéputés ont voté une résolution encourageant la reconnaissance du crime d’écocide par les États membres de l’Union européenne et par la Cour pénale internationale.
Le Conseil d’État critique le projet de référendum sur l’environnement
Le Conseil d’État critique le projet de référendum sur l’environnement
Pour le Conseil d’État, le projet de loi constitutionnelle pour introduire la protection de l’environnement dans l’article 1er de la Constitution manque de précision et de cohérence avec d’autres textes. Sa formulation aurait même des effets contre-productifs.
Digitalisation de la nouvelle édition des Assises européennes de la transition énergétique
Digitalisation de la nouvelle édition des Assises européennes de la transition énergétique
Cette année, la 22ème édition des Assises européennes de la transition énergétique aura lieu sur vos écrans d’ordinateur. Au rendez-vous, des débats et ateliers sur les politiques de transition écologique locales et régionales.
Tout savoir sur : la loi d'accélération et de simplification de l'action publique
Tout savoir sur : la loi d'accélération et de simplification de l'action publique
La loi du 7 décembre 2020 d’accélération et de simplification de l’action publique, dite loi Asap, est porteuse d’évolutions nombreuses et variées en matière d'environnement. Enquête publique, étude d’impact, ICPE, sites et sols pollués, etc. Elle touche à plusieurs domaines, notamment le droit de l'environnement industriel. Éclairage de Louis-Narito Harada, avocat associé, spécialiste en droit de l’environnement au sein du cabinet Eversheds Sutherland. 
Tous les articles POLITIQUES
En partenariat avec
Événements
Bio360
24 Mars 2021
EuroRail Hub DIGITAL
24 Mars 2021
Rencontres Produrable - 100 % Digital
29 Mars 2021
+ d'événements
Emploi
- Technicien Frigoriste H/F (H/F)
- Conducteur(rice) Travaux H/F
- Chargé / Chargée de mission en agriculture
- Consultant Environnement/ICPE F/H
+ d’offres
Vous cherchez un métier, un emploi, découvrez sur notre site emploi nos reportages sur des profils métiers.
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.