Offre Silver (à partir de 20 € / mois)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines
Menu
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Planifier la rénovation énergétique à l'aide du « Panorama de la thermosensibilité »

Planifier la rénovation énergétique à l'aide du « Panorama de la thermosensibilité »
La cartographie évalue la part thermosensible de la consommation électrique résidentielle. Crédit : lucadp / Adobe Stock
Par Abdessamad Attigui, le 8 septembre 2021.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
L’Agence nationale de la cohésion des territoires (ANCT) et Enedis dévoilent une cartographie pour identifier des quartiers dont la consommation est la plus sensible à la température. Cet outil permet de mieux cibler les actions de rénovation énergétique à l’échelle locale.

Les programmes de rénovation énergétique se multiplient, mais encore faut-il qu’ils soient efficaces ! C’est dans ce cadre qu’Enedis et l’ANCT ont lancé le « Panorama de la thermosensibilité » dans les villes bénéficiaires du programme Action Cœur de Ville (ACV). Cet instrument permet d’abord aux villes d’identifier la sensibilité des logements aux variations de températures. Recroisée avec d’autres données, cette évaluation établit un diagnostic énergétique dans les villes ACV en vue de mieux orienter leurs programmes de rénovation énergétique du bâti public et privé.

La « thermosensibilité » peut être révélatrice d’une mauvaise isolation thermique lorsqu’elle est analysée au regard « d’autres facteurs comme le type de chauffage, les volumes ou encore la date de la dernière rénovation ». Pour mieux en tenir compte, l’ANCT a cartographié la part de thermosensibilité de la consommation électrique à l’échelle d’une ville, en utilisant les données de consommation et thermosensibilité électriques annuelles disponibles gratuitement sur l’open data d’Enedis.

« La réalisation en collaboration avec Enedis de ce panorama de la thermosensibilité a pour but de mettre en lumière une donnée concrète mobilisable par les collectivités pour orienter leurs projets de rénovation énergétique et se positionner plus concrètement dans la dynamique de la transition écologique », a déclaré Rollon Mouchel-Blaisot, directeur du programme national ACV.

L’heure au bilan

Cette approche permet également de dresser un état des lieux de l’année 2020 en matière de rénovation énergétique à l’échelle locale et nationale. Mise à jour annuellement grâce aux données disponibles sur l’Open Data d’Enedis, cette carte permettra de suivre « les tendances et l’évolution de la thermosensibilité sur les territoires », et de mieux évaluer l’avancée de la rénovation des bâtiments dans les villes du programme national Action Cœur de Ville.

La cartographie met en lumière la part thermosensible de la consommation électrique résidentielle : allant de moins de 15 % à plus de 27 %. Un pourcentage élevé équivaut à une mauvaise isolation thermique.
 


Un outil d’aide à la décision

À partir de cette évaluation, le 1er Panorama de la thermosensibilité présente ainsi 4 exemples de bonnes pratiques suite à l’établissement d’un diagnostic énergétique :

· Angoulême a lancé des projets de mobilité électrique et de maîtrise énergétique du patrimoine communal notamment à travers un cadastre solaire destiné au bâti communal. « L’analyse fine de nos données de consommations énergétiques produites par Enedis nous permet d’optimiser l’efficacité de nos interventions en investissement et exploitation : la data au service de l’action publique », a commenté Xavier Bonnefont, maire d’Angoulême.

· Auch a élaboré un plan d’action Climat Air Energie Territorial à l’échelle de l’agglomération et s’investit dans l’autoconsommation énergétique collective.

· Grasse se mobilise pour la rénovation énergétique de son patrimoine communal et expérimente l’outil Prioréno développé par la Banque des Territoires. Jérôme Viaud, maire de Grasse le panorama est un « véritable outil d’aide à la décision ». Ce dispositif permet à la commune de poursuivre « ses actions en faveur de la transition énergétique dans le cadre de la stratégie mise en place pour rénover ses édifices et en priorité ses écoles communales », poursuit-il.

· Maubeuge axe sa politique énergétique sur la lutte contre la précarité énergétique en améliorant les équipements de chauffage et en menant des actions de sensibilisation des habitants aux écogestes.
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
[Vidéo] Une forêt Miyawaki pour lutter contre les îlots de chaleur urbains
Dernier numéro
Actu réglementaire
À lire également
[Enquête] Relance et climat : comment accélérer la cadence ? 
[Enquête] Relance et climat : comment accélérer la cadence ? 
La transition ne se fera pas en deux ans et la question du prolongement du plan de relance s’est posée dès son annonce. Depuis, Bruxelles a porté de 40 à 55 % l’objectif de baisse des rejets carbonés en 2030 par rapport à 1990. Financer la décarbonation paraît inconciliable avec le retour du déficit public à 3 % du PIB en 2025 que vise Paris.
Les contours de la future Stratégie nationale pour la biodiversité se précisent
Les contours de la future Stratégie nationale pour la biodiversité se précisent
Les ambitions de la future Stratégie nationale pour la biodiversité (SNB) ont été présentées pour la première fois, ce mardi 07 septembre, lors du Congrès mondial de la nature de l’UICN à Marseille. Quatre axes d'intervention composent cette feuille de route.
Jérôme Bouquey dirige Dekra Industrial France
Jérôme Bouquey dirige Dekra Industrial France
Dekra Industrial, organisme d'expertise dans les domaines de l'inspection, de la certification et de l'audit, nomme Jérôme Bouquey au poste de directeur général de la filiale française du groupe.
[Tribune] Formation professionnelle : et si on parlait d’efficacité pédagogique pour favoriser l’employabilité ?
[Tribune] Formation professionnelle : et si on parlait d’efficacité pédagogique pour favoriser l’employabilité ?
Réformes de 2004, 2009, 2014, Loi travail 2016, réforme de 2018… Chaque gouvernement entend tout changer dans la formation professionnelle avec, en toile de fond, un enjeu majeur : l’employabilité. Anne-Lise Melki, directrice générale de Biotope évoque l'importance de la formation professionnelle et l'enjeu qu'elle représente dans le secteur de l’environnement qui cherche à former et recruter.
Urgence climatique : que faut-il retenir du sixième rapport du GIEC ?
Urgence climatique : que faut-il retenir du sixième rapport du GIEC ?
Le Groupe d'experts intergouvernementaux sur l'évolution du climat (GIEC) a publié le 09 août son sixième rapport d'évaluation. Le document résume l'état actuel du climat et envisage la trajectoire du réchauffement climatique à travers différents scénarios avec et sans action climatique. Focus sur les points essentiels à retenir.
Anses : Éric Vial nommé à la tête de la direction de l’évaluation des risques
Anses : Éric Vial nommé à la tête de la direction de l’évaluation des risques
Éric Vial succède à Matthieu Schuler et prend la direction de l’évaluation des risques de l’Anses. Il coordonne les activités d’expertise scientifique sur les risques sanitaires liés à l’alimentation, l’environnement et le travail. 
Est Ensemble tient sa première Convention citoyenne locale pour le climat et la biodiversité
Est Ensemble tient sa première Convention citoyenne locale pour le climat et la biodiversité
C'est la première Convention citoyenne locale pour le climat et la biodiversité d'Île-de-France. L'établissement public territorial Est Ensemble, basé à Seine-Saint-Denis, a lancé une démarche démocratique locale pour répondre à l'urgence climatique et sociale.
Tous les articles POLITIQUES
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.