Offre Silver (à partir de 20 € / mois)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines

POLITIQUES
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

[Tribune] Présidence française de l’Europe : Emmanuel Macron veut l’instauration rapide d’une taxe carbone aux frontières !

[Tribune] Présidence française de l’Europe : Emmanuel Macron veut l’instauration rapide d’une taxe carbone aux frontières !
Matthieu Toret, avocat spécialisé en fiscalité écologique/énergétique et ancien fonctionnaire du ministère de l’Economie et des Finances. Crédit : DR
Par Matthieu Toret, avocat spécialisé en fiscalités écologique et énergétique, le 20 décembre 2021.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
A compter du 1er janvier 2022, la France présidera l’Union européenne pour six mois. Lors de sa conférence de presse, le 09 décembre 2021, le Président de la République Emmanuel Macron a réaffirmé vouloir faire adopter rapidement le mécanisme d’ajustement carbone aux frontières de l’Europe, également désigné sous l’acronyme anglosaxon CBAM (carbon border adjustment mecanism). Ce projet suscite déjà l’inquiétude de certains industriels européens et interroge quant à sa mise en œuvre. EM a recueilli l’avis de Matthieu Toret, avocat spécialisé en fiscalité écologique/énergétique au Cabinet Enerlex.

Dans le projet dévoilé par la Commission européenne, seules quelques catégories de marchandises seront taxées. Il s’agit principalement des engrais, de l’acier, de la fonte, du fer, de l’aluminium, du ciment et de l’électricité.

Peu ou prou, il s’agit des secteurs d’activités déjà soumis au marché carbone européen. Ce choix n’est pas fait au hasard. L’un des objectifs du CBAM est de réduire l’écart de compétitivité existant entre les industriels européens et leurs concurrents étrangers. Ceci afin d’éviter les délocalisations en mettant un marché carbone miroir extra-européen.

Comment sera déterminé le tarif de cette taxe ?

Le critère essentiel sera l’emprunte carbone de la marchandise importée. Il faudra déterminer un référentiel de rejet polluant pour chaque catégorie de marchandises entrant dans le champ d’application du dispositif.

Les importateurs devront acheter des certificats carbone, équivalents aux quotas carbone européen. Le coût du certificat carbone que devront acquérir les importateurs sera calculé en fonction du cours de la tonne de carbone constaté sur le marché européen sur une période contemporaine aux flux de marchandises.

Quels seront les redevables ?

Les redevables seront les importateurs de marchandises. En d’autres termes supporteront la taxe, les entreprises européennes importatrices de produits fabriqués en dehors de l’Union européenne.

Une déclaration annuelle devra déposée au plus tard le 31 mai de chaque année. Celle-ci comportera la quantité totale de marchandises ; les émissions intrinsèques, exprimée en tonne équivalent carbone ; le nombre de certificats correspondants, après déduction du prix carbone éventuellement supporté dans le pays de production.

A compter de quand ce dispositif s’appliquera ?

Une entrée en vigueur le 1er janvier 2023 est prévue. Il s’agit, je pense, uniquement d’un objectif compte tenu de la complexité du projet.

La Commission européenne prévoit d’ores-et-déjà une période de rodage de 3 ans durant laquelle, les importateurs devront uniquement déclarer leurs importations (ce qu’ils font déjà auprès de l’administration des douanes), mais sans avoir à acheter les certificats carbone correspondants.

Est-ce réaliste de vouloir taxer les marchandises étrangères ?

Il y a tout à une série d’écueils que l’Europe devra éviter. En premier lieu, les règles du commerce international qui interdisent de taxer plus fortement les marchandises étrangères que les marchandises domestiques. Cela implique une réduction accélérée de l’attribution gratuite des quotas carbone aux industriels européens.
Géopolitiquement, nous pouvons craindre des mesures de rétorsions de la part des pays dont les marchandises seront taxées. Plus généralement, ce mécanisme sera source de complexité pour les entreprises, pour lesquelles l’origine des marchandises deviendra encore plus primordiale et qui s’exposeront à des sanctions financières en cas de non-respect de ces règles.

Politiquement, il faudra assumer que ce seront les consommateurs européens qui supporteront ce nouveau prélèvement, via sa répercussion dans le prix de vente ou dans le prix de revient des produits finis. Enfin, il n’est pas exclu que ce mécanisme produise un effet inverse à celui recherché. Car, seules certaines matières premières seront taxées, à l’inverse de la majorité des produits finis hors champ du dispositif. Nous pouvons imaginer que cela favorise une production en dehors de l’Europe de produits finis (en dehors du champ du dispositif, donc non taxés à l’importation), mais à partir de matières premières qui finalement ne seront pas taxées (car façonnées en dehors de l’Europe).

Bref, rien n’est fait….
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
[Vidéo] Comment l'aéroport de Paris-Orly gère la biodiversité ?
Dernier numéro
Janvier 2022
Sommaire
Découvrir
S'abonner
Les numéros
Actu réglementaire
Décret du 26 janvier 2022 portant nomination du secrétaire général, haut fonctionnaire de défense et de sécurité, commissaire aux transports et aux travaux publics et de bâtiment - M. LEFORESTIER (Guillaume) Lire
Ordonnance n° 2022-68 du 26 janvier 2022 relative à la gestion du Fonds européen agricole pour le développement rural au titre de la programmation débutant en 2023 Lire
Rapport au Président de la République relatif à l'ordonnance n° 2022-68 du 26 janvier 2022 relative à la gestion du Fonds européen agricole pour le développement rural au titre de la programmation débutant en 2023 Lire
Arrêté du 25 janvier 2022 relatif aux mesures de protection des personnes lors de l'utilisation des produits phytopharmaceutiques et modifiant l'arrêté du 4 mai 2017 relatif à la mise sur le marché et à l'utilisation des produits phytopharmaceutiques et de leurs adjuvants visés à l'article L. 253-1 du code rural et de la pêche maritime Lire
Décret n° 2022-62 du 25 janvier 2022 relatif aux mesures de protection des personnes lors de l'utilisation de produits phytopharmaceutiques à proximité des zones d'habitation Lire
Décret du 21 janvier 2022 accordant la prolongation de la concession de mines d'hydrocarbures liquides ou gazeux, dite « Concession de Tamaris » (Gironde), aux sociétés IPC Petroleum Gascogne SNC et Vermilion REP SAS, conjointes et solidaires Lire
Décret n° 2022-45 du 21 janvier 2022 modifiant le décret n° 90-75 du 17 janvier 1990 relatif à la prime d'enseignement supérieur attribuée à certains personnels enseignants ou exerçant des fonctions d'enseignement dans l'enseignement supérieur relevant du ministre chargé de l'agriculture Lire
Ordonnance n° 2022-43 du 20 janvier 2022 relative à l'organisation du réseau des chambres d'agriculture à l'échelle régionale Lire
Rapport au Président de la République relatif à l'ordonnance n° 2022-43 du 20 janvier 2022 relative à l'organisation du réseau des chambres d'agriculture à l'échelle régionale Lire
Décret du 17 janvier 2022 portant classement, parmi les sites du département des Alpes-de-Haute-Provence, du site de l'éperon de Lurs (commune de Lurs) Lire
Arrêté du 14 janvier 2022 modifiant l'arrêté du 26 décembre 2016 fixant les modalités d'application du complément de la part liée aux fonctions en application de l'article 7 du décret n° 2016-1869 du 26 décembre 2016 fixant le régime indemnitaire applicable aux corps techniques de la direction générale de l'aviation civile Lire
Décret n° 2022-33 du 14 janvier 2022 modifiant le décret n° 2016-1869 du 26 décembre 2016 fixant le régime indemnitaire applicable aux corps techniques de la direction générale de l'aviation civile Lire
Arrêté du 13 janvier 2022 modifiant l'arrêté du 10 décembre 2021 fixant un contingent exprimé en puissance et en jauge pour la réservation de capacités aux fins de délivrance de permis de mise en exploitation de navires de pêche au mois de décembre 2021 Lire
Arrêté du 10 janvier 2022 relatif à l'appel aux services d'élèves des écoles vétérinaires françaises remplissant les conditions prévues à l'article L. 241-6 pour lutter contre l'influenza aviaire hautement pathogène Lire
Décision du 6 janvier 2022 portant délégation de signature (direction générale des infrastructures, des transports et de la mer) Lire
Décision du 6 janvier 2022 portant délégation de signature Lire
Décret n° 2022-8 du 5 janvier 2022 relatif au résultat minimal de performance environnementale concernant l'installation d'un équipement de chauffage ou de production d'eau chaude sanitaire dans un bâtiment Lire
Décret n° 2022-2 du 4 janvier 2022 relatif aux situations permettant de déroger à l'interdiction d'acquisition par l'Etat de produits en plastique à usage unique Lire
Décret n° 2022-1 du 3 janvier 2022 fixant, en application du cinquième alinéa de l'article L. 130-9 du code de la route, la procédure d'expérimentation de la constatation des niveaux d'émissions sonores des véhicules en mouvement par des appareils de contrôle automatique fixes et mobiles et modifiant le code de la route Lire
Décret n° 2021-1942 du 31 décembre 2021 modifiant le décret n° 2013-611 du 10 juillet 2013 relatif à la réglementation applicable aux îles artificielles, aux installations, aux ouvrages et à leurs installations connexes sur le plateau continental et dans la zone économique exclusive et la zone de protection écologique ainsi qu'au tracé des câbles et pipelines sous-marins Lire
À lire également
Un accord pour une territorialisation de la transition écologique
Un accord pour une territorialisation de la transition écologique
Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique, et Sébastien Martin, président d’Intercommunalités de France et président de la communauté d’agglomération du Grand Chalon, ont signé ce jeudi 13 janvier un accord de partenariat pour mettre la transition écologique au cœur des territoires.
Tout savoir sur : la loi Climat et l’érosion côtière
Tout savoir sur : la loi Climat et l’érosion côtière
La loi Climat et résilience, promulguée le 22 août dernier, encadre les stratégies d’aménagement urbain des communes exposées au recul du trait de cote. Avec quels outils et quelles conséquences ? Eléments de réponse avec Hélène Cloëz, associée en Droit de l’urbanisme et de l’aménagement chez LPA-CGR avocats.
[Tribune] L’importance de la planification dans le management de la durabilité de la supply chain
[Tribune] L’importance de la planification dans le management de la durabilité de la supply chain
La durabilité de la supply chain est plus que jamais une priorité aux yeux des entreprises. Les préoccupations des investisseurs concernant les risques matériels liés au dérèglement climatique ont donné naissance à de nouveaux cadres de réglementations et méthodes d’évaluations, comme les dispositifs de Responsabilité sociale des entreprises (RSE). Mais si la durabilité de la supply chain est plus importante que jamais, comment y parvenir et en planifier la création ? 
[Tribune] Pour quelles raisons, les changements attendus lors de la COP26 ne viendront pas de l’État mais bien des entreprises ?
[Tribune] Pour quelles raisons, les changements attendus lors de la COP26 ne viendront pas de l’État mais bien des entreprises ?
La COP26 a été l’occasion pour tous les États de se rassembler pour discuter des enjeux climatiques et s’accorder sur la mise en place de solutions dont nous avons besoin pour appréhender correctement les changements qui nous attendent. Du moins, c’est ce que nous attendions tous… Tribune portée par Julien Tchernia, PDG et co-fondateur d'ekWateur. 
Alexis Gazzo prend la responsabilité de l’activité Climate Change & Sustainability d'EY France
Alexis Gazzo prend la responsabilité de l’activité Climate Change & Sustainability d'EY France
Le cabinet d'audit financier et de conseil EY annonce la nomination d’Alexis Gazzo en qualité d’associé responsable du département Climate Change & Sustainability.
Tout savoir sur : les quotas d’émissions chinois
Tout savoir sur : les quotas d’émissions chinois
Le 16 juillet dernier, le Shanghai Environment and Energy Exchange a annoncé le lancement du système national d’échange de quotas d’émissions de gaz à effet de serre, reflet de l’engagement de la Chine dans sa transition énergétique. Quelle effectivité écologique, pour quels impacts sur les relations d’affaires sino-européennes ? Eléments de réponse avec Fanny Nguyen, associée cogérante du bureau de Shanghai du cabinet LPA-CGR avocats.
Climat et Biodiversité, les évènements marquants en 2021
Climat et Biodiversité, les évènements marquants en 2021
Loi Climat, Biodiversité, COP26, justice climatique ou encore la réouverture de différents salons… Environnement Magazine a listé pour vous les événements incontournables de cette année 2021 pour accélérer la transition écologique et énergétique.
Tous les articles POLITIQUES
En partenariat avec
Événements
RailTech Europe 2022
8 Mars 2022
Talents For The Planet
11 Mars 2022
AUTONOMY PARIS
16 Mars 2022
+ d'événements
Emploi
- Second de culture H/F
- Alternance - Génie des Systèmes de Traitement des Eaux H/F
- Jardinier / Jardinière d'espaces verts
- Ingénieur EPS (RHA et PACA) F/H
+ d’offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.