Offre Silver (à partir de 20 € / mois)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines

POLITIQUES
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

« Pour Jean-Luc Mélenchon, les priorités sont l’écologie, le social et la démocratie »

« Pour Jean-Luc Mélenchon, les priorités sont l’écologie, le social et la démocratie »
Par Anthony Laurent, le 5 avril 2022.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Planification écologique, règle verte, souveraineté solidaire… Face à l’urgence climatique, Jean-Luc Mélenchon souhaite aller plus loin que la transition, pour mettre en œuvre une véritable « bifurcation » écologique. Rencontre avec Martine Billard, coordinatrice du programme écologie du candidat de La France insoumise à l’élection présidentielle.

Environnement Magazine : Quelles sont les priorités de Jean-Luc Mélenchon ?

Martine Billard : Le programme de Jean-Luc Mélenchon est basé sur trois priorités : l’écologie, le social et la démocratie. Concernant le volet écologique, nous avons décidé de prendre résolument en compte l’urgence de la situation – comme l’a encore rappelé le dernier rapport du GIEC. D’ailleurs, nous ne parlons plus de « transition », car le terme donne le sentiment que nous avons le temps, mais de « bifurcation ». Cette bifurcation écologique signifie que nous devons opérer un changement radical. Si toutes nos réflexions et toutes nos propositions prennent la mesure de l’urgence écologique, elles prennent aussi en compte les besoins de celles et ceux qui ont le moins. Par exemple, nous sommes favorables au remplacement des véhicules thermiques par des véhicules électriques, mais si nous ne réduisons pas déjà les mobilités imposées, nous n’obtiendrons pas de résultats à la hauteur des enjeux. La première urgence est de réduire les déplacements imposés. C’est à cette condition que nous pourrons alors développer massivement les transports publics et les transports à la demande pour les zones rurales, sans oublier le covoiturage et le vélo.

Quelle sera votre méthode pour mener à bien cette bifurcation ?

Au centre de notre pensée, il y a la planification, que beaucoup d’économistes et d’écologistes ont d’ailleurs reprise. S’il y a urgence, si nous voulons bifurquer, nous sommes obligés de planifier, nous ne pouvons pas nous contenter d’incitations fiscales et de demi-mesures. Il faut organiser la bifurcation. Dès cet été, par exemple, nous prendrons par décret les mesures écologiques les plus urgentes. Ensuite, nous discuterons et voterons une loi de planification, avec des objectifs par secteur et par territoire. Une fois la loi votée, les parties prenantes – citoyens, élus locaux, corps intermédiaires, etc. – devront se concerter pour mettre en œuvre les objectifs fixés. Le rôle des citoyens est ici fondamental car il faut reconstruire la confiance dans notre pays.

Jean-Luc Mélenchon et La France insoumise parlent aussi beaucoup de la « règle verte ». Qu’est-ce ?

Nous proposons en effet d’inscrire une « règle verte » dans la Constitution, c’est-à-dire une règle qui nous permette de ne pas puiser plus de ressources renouvelables que ce que la planète peut reconstituer et de ne pas produire plus de déchets qu’elle ne peut en absorber. Pour chaque projet, il faudra se poser la question de nos besoins, de nos façons de faire pour les satisfaire et de nos conséquences sur les ressources non-renouvelables. L’intérêt de la règle verte, c’est qu’elle est opposable à toute loi et à tout projet. Tout citoyen pourra s’y référer pour dénoncer une loi ou un projet qui ne serait pas conforme à la Constitution.

La règle verte nous permet en outre de lutter contre le modèle de la surconsommation, contre la société du tout tout de suite, permise notamment par le numérique. Voulons-nous vraiment vivre dans la société « du clic » où le lien social se délite ? Si on continue sur cette voie, on prend le risque de fracturer encore davantage la société française, entre les générations notamment. Sans compter que cette société n’est pas soutenable. A La France insoumise, nous ne considérons pas que le solutionnisme technologique soit la réponse à la catastrophe écologique en cours. Il faut utiliser les techniques mais à la condition que leur utilisation n’aggrave pas la situation. Nous devons toujours avoir un rapport critique à la technique.

Par ailleurs, nous sommes également pour réduire la circulation insensée des marchandises, au niveau international comme aux niveaux européen et national. Il faut relocaliser et miser sur les circuits courts. Nous parlons à cet égard de « souveraineté solidaire », c’est-à-dire que, pour nous, chaque pays doit produire ce qu’il peut produire sur son territoire et importer ou échanger ce qui lui manque. Mais l’objectif n’est pas de surproduire en France pour inonder les autres pays. L’objectif est de construire une société solidaire en coopération avec les autres sociétés.

Comment concilier justice sociale et écologie ?

Avant d’envisager des aides sociales, il faut impérativement réfléchir à nos besoins indispensables. Il faut commencer par les définir et ensuite réfléchir à la transformation de notre mode de vie.

Quelle sera la politique énergétique de Jean-Luc Mélenchon ?

Jean-Luc Mélenchon défend une souveraineté énergétique pour la France ; une souveraineté basée sur l’analyse rationnelle des énergies disponibles. Nous voulons répartir les objectifs nationaux en fonction des territoires et de ce qu’ils peuvent mettre en œuvre localement. Parallèlement, il est important d’isoler les bâtiments, avec des matériaux biosourcés à chaque fois que cela sera possible. Nous visons la rénovation de 700.000 logements par an. En ce qui concerne l’industrie, les secteurs les plus émissifs en termes de gaz à effet de serre doivent mener des plans de décarbonation. Cela dit, on parle beaucoup du bilan carbone des activités économiques, mais il faut aussi ajouter le bilan matière. Il nous faut émettre moins de gaz carbonique mais il nous faut aussi consommer moins de matières. C’est pourquoi l’un de nos axes principaux en matière d’écologie, c’est l’éco-conception : il faut produire en consommant le moins de matières possibles, sinon nous ne réglerons pas le problème de fond. La sobriété est cruciale en matière écologique.

Que propose Jean-Luc Mélenchon concernant la santé environnementale ?

Il n’existe pas de politique de prévention en France, on ne veut pas s’attaquer à la racine des problèmes parce que cela remettrait en cause le système. Nous considérons pour notre part qu’il faut supprimer les causes des maladies, comme les cancers par exemple, en s’attaquant aux pesticides, à la malbouffe, etc. Certaines décisions peuvent être prises assez vite.
 
Rejoignez-nous sur LinkedIn, Facebook et Twitter
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
[Vidéo] Sartrouville abrite la plus grande ferme bioponique de France
Dernier numéro
Hydroplus
Le magazine des professionnels de l’eau et de l’assainissement. (supplément d’EM)
Avril 2022
Sommaire
Découvrir
S'abonner
Les numéros
Actu réglementaire
Arrêté du 23 mai 2022 suspendant pour l'année 2022 l'application de l'arrêté du 26 mars 2004 relatif au report de la date de broyage et de fauchage de la jachère de tous terrains à usage agricole Lire
Décret n° 2022-809 du 14 mai 2022 relatif à l'aide à l'acquisition ou à la location de taxis peu polluants accessibles en fauteuil roulant Lire
Arrêté du 12 mai 2022 portant création de comités sociaux d'administration et de formations spécialisées à la direction générale de l'aviation civile et à l'Ecole nationale de l'aviation civile Lire
Arrêté du 11 avril 2022 portant approbation du plan de gestion des risques d'inondation du bassin Artois-Picardie Lire
Arrêté du 11 mai 2022 portant création d'une commission administrative paritaire compétente à l'égard des agents exerçant des fonctions d'encadrement supérieur et de direction au ministère chargé de la transition écologique, au ministère chargé de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales et au ministère chargé de la mer Lire
Arrêté du 10 mai 2022 portant agrément du laboratoire de l'usine de Parentis-en-Born de la Société CHEMVIRON pour effectuer le classement du charbon actif (N° ONU 1362) en vue de leur transport maritime en colis Lire
Décret n° 2022-795 du 9 mai 2022 relatif à la prise en charge bonifiée par le tarif d'utilisation des réseaux publics d'électricité des coûts de raccordement associés à l'ajout de certains équipements électriques d'utilisateurs raccordés en basse tension Lire
Décret n° 2022-794 du 5 mai 2022 mettant fin à l'inscription de sites inscrits au titre de l'article L. 341-1 du code de l'environnement, en raison de leur état de dégradation irréversible ou de leur couverture par une autre mesure de protection de niveau au moins équivalent, en application de l'article L. 341-1-2 du même code Lire
Arrêté du 5 mai 2022 portant nomination d'un directeur régional adjoint de l'environnement, de l'aménagement et du logement (région Nouvelle-Aquitaine) Lire
Arrêté du 3 mai 2022 modifiant l'arrêté du 24 octobre 2012 relatif à l'exploitation de services de transport aérien par la société Air France Lire
Décret n° 2022-780 du 4 mai 2022 relatif à l'audit énergétique mentionné à l'article L. 126-28-1 du code de la construction et de l'habitation Lire
Arrêté du 30 avril 2022 accordant la prolongation du permis exclusif de recherches de mines d'hydrocarbures conventionnels liquides ou gazeux, dit « permis de Leudon-en-Brie » (Marne et Seine-et-Marne), à la société Vermilion Moraine SAS Lire
Arrêté du 29 avril 2022 autorisant au titre de l'année 2022 l'ouverture d'un recrutement sans concours d'adjoints techniques des administrations de l'Etat au ministère de la transition écologique Lire
Décret n° 2022-750 du 29 avril 2022 établissant la liste des communes dont l'action en matière d'urbanisme et la politique d'aménagement doivent être adaptées aux phénomènes hydrosédimentaires entraînant l'érosion du littoral Lire
Décret n° 2022-749 du 29 avril 2022 modifiant le décret n° 2021-153 du 12 février 2021 instaurant une aide en faveur des investissements relatifs aux installations de recharge rapide pour véhicules électriques sur les grands axes routiers Lire
Décret n° 2022-748 du 29 avril 2022 relatif à l'information du consommateur sur les qualités et caractéristiques environnementales des produits générateurs de déchets Lire
Décret n° 2022-661 du 25 avril 2022 relatif à la mise en place d'une aide sous forme de subvention à destination des entreprises à l'aval des exploitations agricoles touchées par les épisodes de gel survenus du 4 au 14 avril 2021 Lire
Décret n° 2022-642 du 25 avril 2022 modifiant le décret n° 93-1442 du 27 décembre 1993 approuvant les statuts de la Société anonyme de gestion de stocks de sécurité et précisant ses relations avec l'Etat Lire
Décret n° 2022-641 du 25 avril 2022 relatif à la prise en compte du risque de déforestation importée dans les achats de l'Etat Lire
Décret n° 2022-640 du 25 avril 2022 relatif au dispositif de certificats de production de biogaz Lire
À lire également
Stéphanie Lumbers prend en charge la direction du Développement durable de la FEBEA 
Stéphanie Lumbers prend en charge la direction du Développement durable de la FEBEA 
L’arrivée de Stéphanie Lumbers à la tête de la direction du Développement Durable renforcera l'expertise de la Fédération des Entreprises de la Beauté (FEBEA) en matière de transition écologique.
La Mayenne ancre son « budget vert » dans la durée
La Mayenne ancre son « budget vert » dans la durée
La Mayenne veut devenir « le premier département bas carbone de France ». Pour y parvenir, la collectivité vient de se doter d'un « budget vert » pour la deuxième année consécutive.
Surfrider Foundation Europe met les entreprises au défi pour l'environnement
Surfrider Foundation Europe met les entreprises au défi pour l'environnement
L'application United Heroes de bien-être en entreprise et l'ONG Surfrider Foundation Europe créent un mouvement collectif d'entreprises baptisé No Planet B. Les entreprises peuvent rejoindre cette initiative jusqu'au 25 avril afin de lutter pour la préservation de l'environnement à travers une série de défis collectifs sportifs et de collectes de déchets.
Glyphosate : une évaluation biaisée de la génotoxicité, alerte Générations futures
Glyphosate : une évaluation biaisée de la génotoxicité, alerte Générations futures
Classé comme « cancérigène probable pour l’Homme » par le Centre international de Recherche sur le Cancer (CIRC), le glyphosate est présenté dans le rapport de renouvellement du glyphosate ( RAR) émanant de quatre États rapporteurs (France, Pays Bas, Suède et Hongrie) comme n'étant pas génotoxique. En pleine bataille sur la possible réintroduction de ce pesticide en Europe, l'ONG Générations futures s’est intéressée « à la question de la génotoxicité suspectée du glyphosate ».
Le Giec recommande une transformation durable de l'ensemble du système énergétique
Le Giec recommande une transformation durable de l'ensemble du système énergétique
Le troisième et dernier volet du sixième rapport du Giec dévoile une vision « d'un avenir plus sûr » porté par une électrification alimentée principalement par des énergies renouvelables. Cependant, il est nécessaire de sortir du statu quo marqué par la gestion néfaste des terres et les subventions aux énergies fossiles, afin de tendre vers ce monde idéal et réduire la concentration de gaz à effet de serre dans l'atmosphère.
[Tribune] « Présidentielle et écologie : les entreprises engagées se joignent aux scientifiques pour tirer la sonnette d’alarme »
[Tribune] « Présidentielle et écologie : les entreprises engagées se joignent aux scientifiques pour tirer la sonnette d’alarme »
La campagne électorale de l’entre-deux arrive à son terme. L’environnement reste le grand absent et ce en dépit de l’aggravation des problèmes climatiques : réchauffement climatique, flambée des prix, impact de la guerre en Ukraine etc. A l'aube du second tour, une trentaine d’entreprises et associations appellent les candidats à remettre l’environnement au cœur du débat.
Trois nouveaux administrateurs renforcent Phytocontrol
Trois nouveaux administrateurs renforcent Phytocontrol
Patrick Gounelle, Philippe Pauze et Céline Pavard ont rejoint le groupe Phytocontrol des laboratoires spécialistes de la sécurité sanitaire des aliments et de l’environnement.
Tous les articles POLITIQUES
En partenariat avec
Événements
IAF 2022
28 Mai 2022
IFAT
30 Mai 2022
Assises Européennes de la Transition Energétique
31 Mai 2022
+ d'événements
Emploi
- Chargé d'Affaires Environnement Ecologie et Biodiversité (H/F)
- Acheteur Opérationnel Auvergne Rhône-Alpes (H/F)
- Coordinateur / Coordinatrice de déchetterie
- INGENIEUR DEVELOPPEMENT NOUVEAU PRODUIT F/H
+ d’offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.