Offre Silver (à partir de 20 € / mois)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines

POLITIQUES
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

[Tribune] « La fonte de l’Arctique doit stimuler les investissements dans la durabilité en France »

[Tribune] « La fonte de l’Arctique doit stimuler les investissements dans la durabilité en France »
Olafur Ragnar Grimsson, ancien président de l'Islande et président du jury du Prix Zayed pour la durabilité. Crédit : DR
Par Olafur Ragnar Grimsson, ancien président de l'Islande et président du jury du Prix Zayed pour la durabilité, le 22 avril 2022.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Pendant des millénaires, les anciens glaciers de l’Arctique s’érigeaient fièrement, mais leurs jours sont désormais comptés. À l’occasion de la journée de la Terre, Olafur Ragnar Grimsson, ancien président de l’Islande et président du jury du Prix Zayed pour la durabilité, évoque la fonte des glaciers en Arctique, les récentes observations du GIEC et l’insuffisance de l’investissement et des politiques menées en France en matière de transition énergétique. 

Année après année, j’ai vu le plus grand glacier d’Islande, Vatnajökull, rétrécir. Presque tous les glaciers d’Islande reculent, et les scientifiques prévoient qu’ils pourraient totalement disparaître d’ici un à deux siècles. Cette fonte des glaces ne touche pas seulement l’Islande, mais le monde entier. Or, l’Arctique contribue à réguler la température de la planète : plus la glace arctique fond, plus notre monde se réchauffe. Ce phénomène est ainsi à l’origine des hivers extrêmement froids au Texas, des tempêtes hivernales plus dévastatrices en Europe, des moussons imprévisibles en Inde et tous les phénomènes météorologiques dont les effets sont intensifiés par le changement climatique.

Par ailleurs, la fonte des glaces de l’Arctique entraîne une élévation du niveau des mers. Certains experts estiment que les océans s’élèveront de 7 mètres d’ici 2100, dévastant ainsi de nombreuses villes côtières, sans épargner les littoraux français ou les fragiles territoires d’outre-mer, riches en ressources halieutiques, en patrimoine et vital au bon fonctionnement de tout un écosystème.

Selon le dernier rapport du Groupe d’experts Intergouvernemental sur l’Evolution du Climat (GIEC), un scénario de +1,5°C d’ici 2100 pourrait entraîner la hausse du niveau des océans de 26 à 77 centimètres d’ici à 2100. En France, d’ici 2050, la Camargue pourrait avoir disparu sous les eaux de la Méditerranée, l’île d’Oléron ou Noirmoutier seraient englouties, et les habitants de Calais et Dunkerque auraient été déplacés.

Investir massivement dans les énergies propres

En plein entre-deux-tours des élections présidentielles françaises, le prochain quinquennat doit refléter l’urgence de la situation, à l’aune des observations du GIEC et des remarques du Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, qui a déclaré : « Les activistes climatiques sont parfois dépeints comme de dangereux radicaux. Mais les radicaux vraiment dangereux sont les pays qui augmentent la production de combustibles fossiles. »

En Islande, nous sommes passés d’une dépendance de 80 % au pétrole et au charbon dans les années 1970 à un mix énergétique à 100 % renouvelable et géothermique. En 40 ans seulement, nous avons prouvé qu’il était possible de réaliser une transition énergétique totale et que les villes sont d’autant plus vivables grâce à l’énergie propre. Nous avons vu l’impact de cet investissement à la fois sur notre environnement et sur notre économie. Une énergie à faible teneur en carbone a empêché des millions de tonnes de dioxyde de carbone de pénétrer dans l’atmosphère et a contribué à une croissance significative de notre économie.

Malheureusement, dans certains pays européens, les vieilles mœurs persistent. Le recours aux énergies renouvelables est moindre : en France, le gaz pétrolier et le nucléaire représentent respectivement 27,5 et 39,2 % des ressources principales en termes de consommation. Cela représente une grande part du fossé qui nous sépare de la neutralité carbone.

Le rapport du GIEC souligne la nécessité d’investir massivement dans les énergies propres, car bien qu’il dresse un tableau sombre des périls auxquels notre monde est confronté, il nous montre également une voie à suivre. Il nous rappelle que chaque fraction de degré de réchauffement évitée compte.

Chaque euro investi dans la protection de la nature est cinq fois plus rentable

Trois ans pour agir : c’est ce que le GIEC recommande pour s’assurer un avenir vivable. Cela inquiète de nombreuses personnes et a fait naître la notion d’éco-anxiété. Le gouvernement actuel étant déjà condamné par la justice pour inaction climatique, les Français estiment que les candidats retenus pour l’élection présidentielle ne donnent pas une place suffisamment centrale aux questions environnementales, en dépit de la mesure d’ISF climatique avancée par certains pour taxer les plus riches selon leur empreinte carbone.

Nous devons donc continuer à nous battre, et à investir. Chaque euro investi dans la protection de la nature est cinq fois plus rentable. L’investissement dans le développement durable est le seul moyen de mettre fin à ce drame climatique. Les incentives telles que le Prix Zayed, qui remet chaque année une récompense à hauteur de 600 000 dollars à des entreprises et ONG engagées dans le développement durable et humain, sont d’une importance capitale pour maintenir l’effort collectif qui nous permettra de préserver l’environnement et les ressources naturelles.
Après la COP15 à Paris, nous avons réalisé que la diplomatie et la politique seraient des véhicules lents face aux défis devant nous. Par conséquent, le seul espoir d’un changement rapide et transformateur est d’investir dans les nouvelles technologies propres et d’accompagner les visionnaires qui se consacrent à la création de ces solutions innovantes qui sont non seulement scientifiquement solides, mais aussi pratiques. Ce sont ces visionnaires de la durabilité qui sont le vrai moteur du changement.

L’Arctique est peut-être le signe avant-coureur du changement climatique causé par l’homme, mais c’est aussi l’endroit où l’on peut trouver la plus grande inspiration pour lutter contre la crise climatique.
Rejoignez-nous sur LinkedIn, Facebook et Twitter
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
[Vidéo] Sartrouville abrite la plus grande ferme bioponique de France
Dernier numéro
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
N° 1795
Sommaire
Découvrir
S'abonner
Les numéros
Actu réglementaire
Décret n° 2022-809 du 14 mai 2022 relatif à l'aide à l'acquisition ou à la location de taxis peu polluants accessibles en fauteuil roulant Lire
Arrêté du 12 mai 2022 portant création de comités sociaux d'administration et de formations spécialisées à la direction générale de l'aviation civile et à l'Ecole nationale de l'aviation civile Lire
Arrêté du 11 avril 2022 portant approbation du plan de gestion des risques d'inondation du bassin Artois-Picardie Lire
Arrêté du 11 mai 2022 portant création d'une commission administrative paritaire compétente à l'égard des agents exerçant des fonctions d'encadrement supérieur et de direction au ministère chargé de la transition écologique, au ministère chargé de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales et au ministère chargé de la mer Lire
Arrêté du 10 mai 2022 portant agrément du laboratoire de l'usine de Parentis-en-Born de la Société CHEMVIRON pour effectuer le classement du charbon actif (N° ONU 1362) en vue de leur transport maritime en colis Lire
Décret n° 2022-795 du 9 mai 2022 relatif à la prise en charge bonifiée par le tarif d'utilisation des réseaux publics d'électricité des coûts de raccordement associés à l'ajout de certains équipements électriques d'utilisateurs raccordés en basse tension Lire
Décret n° 2022-794 du 5 mai 2022 mettant fin à l'inscription de sites inscrits au titre de l'article L. 341-1 du code de l'environnement, en raison de leur état de dégradation irréversible ou de leur couverture par une autre mesure de protection de niveau au moins équivalent, en application de l'article L. 341-1-2 du même code Lire
Arrêté du 5 mai 2022 portant nomination d'un directeur régional adjoint de l'environnement, de l'aménagement et du logement (région Nouvelle-Aquitaine) Lire
Arrêté du 3 mai 2022 modifiant l'arrêté du 24 octobre 2012 relatif à l'exploitation de services de transport aérien par la société Air France Lire
Décret n° 2022-780 du 4 mai 2022 relatif à l'audit énergétique mentionné à l'article L. 126-28-1 du code de la construction et de l'habitation Lire
Arrêté du 30 avril 2022 accordant la prolongation du permis exclusif de recherches de mines d'hydrocarbures conventionnels liquides ou gazeux, dit « permis de Leudon-en-Brie » (Marne et Seine-et-Marne), à la société Vermilion Moraine SAS Lire
Arrêté du 29 avril 2022 autorisant au titre de l'année 2022 l'ouverture d'un recrutement sans concours d'adjoints techniques des administrations de l'Etat au ministère de la transition écologique Lire
Décret n° 2022-750 du 29 avril 2022 établissant la liste des communes dont l'action en matière d'urbanisme et la politique d'aménagement doivent être adaptées aux phénomènes hydrosédimentaires entraînant l'érosion du littoral Lire
Décret n° 2022-749 du 29 avril 2022 modifiant le décret n° 2021-153 du 12 février 2021 instaurant une aide en faveur des investissements relatifs aux installations de recharge rapide pour véhicules électriques sur les grands axes routiers Lire
Décret n° 2022-748 du 29 avril 2022 relatif à l'information du consommateur sur les qualités et caractéristiques environnementales des produits générateurs de déchets Lire
Décret n° 2022-661 du 25 avril 2022 relatif à la mise en place d'une aide sous forme de subvention à destination des entreprises à l'aval des exploitations agricoles touchées par les épisodes de gel survenus du 4 au 14 avril 2021 Lire
Décret n° 2022-642 du 25 avril 2022 modifiant le décret n° 93-1442 du 27 décembre 1993 approuvant les statuts de la Société anonyme de gestion de stocks de sécurité et précisant ses relations avec l'Etat Lire
Décret n° 2022-641 du 25 avril 2022 relatif à la prise en compte du risque de déforestation importée dans les achats de l'Etat Lire
Décret n° 2022-640 du 25 avril 2022 relatif au dispositif de certificats de production de biogaz Lire
Décret n° 2022-616 du 22 avril 2022 relatif à la procédure de déclaration sur une plateforme numérique par les importateurs, distributeurs ou autres metteurs sur le marché des biens et services soumis à certaines obligations d'affichage environnemental dont les dépenses publicitaires nettes annuelles sont supérieures ou égales à 100 000 euros Lire
À lire également
Glyphosate : une évaluation biaisée de la génotoxicité, alerte Générations futures
Glyphosate : une évaluation biaisée de la génotoxicité, alerte Générations futures
Classé comme « cancérigène probable pour l’Homme » par le Centre international de Recherche sur le Cancer (CIRC), le glyphosate est présenté dans le rapport de renouvellement du glyphosate ( RAR) émanant de quatre États rapporteurs (France, Pays Bas, Suède et Hongrie) comme n'étant pas génotoxique. En pleine bataille sur la possible réintroduction de ce pesticide en Europe, l'ONG Générations futures s’est intéressée « à la question de la génotoxicité suspectée du glyphosate ».
Le Giec recommande une transformation durable de l'ensemble du système énergétique
Le Giec recommande une transformation durable de l'ensemble du système énergétique
Le troisième et dernier volet du sixième rapport du Giec dévoile une vision « d'un avenir plus sûr » porté par une électrification alimentée principalement par des énergies renouvelables. Cependant, il est nécessaire de sortir du statu quo marqué par la gestion néfaste des terres et les subventions aux énergies fossiles, afin de tendre vers ce monde idéal et réduire la concentration de gaz à effet de serre dans l'atmosphère.
Tribune | « Notre industrie doit se moderniser pour rester compétitive et répondre à l’urgence climatique » 
Tribune | « Notre industrie doit se moderniser pour rester compétitive et répondre à l’urgence climatique » 
Respect des normes, contraintes de sécurité, diminution de la consommation énergétique, réduction de l’empreinte carbone, baisse du niveau sonore…Les contraintes se multiplient pour les industriels, qui sont tous confrontés au vieillissement de leur parc industriel. Stéphane Attagnant, Responsable des ventes pour l’hydraulique Industrielle chez Bosch Rexroth revient sur la modernisation des installations industriels, un enjeu au cœur de la réindustrialisation.
Stéphanie Lumbers prend en charge la direction du Développement durable de la FEBEA 
Stéphanie Lumbers prend en charge la direction du Développement durable de la FEBEA 
L’arrivée de Stéphanie Lumbers à la tête de la direction du Développement Durable renforcera l'expertise de la Fédération des Entreprises de la Beauté (FEBEA) en matière de transition écologique.
Tout savoir sur : le droit dans les dossiers santé-environnement
Tout savoir sur : le droit dans les dossiers santé-environnement
Devant la multiplication des affaires où des associations de défense des consommateurs et/ou de l’environnement mettent en cause des carences de l’État et de ses services dans les procédures de contrôle et d’autorisation des projets liés aux industries de la santé et agroalimentaire, que dit le droit ? Éclairage avec Joanna Peltzman, avocate associée spécialisée en environnement et santé.
Un « guichet unique » pour les activités durables de l'économie bleue
Un « guichet unique » pour les activités durables de l'économie bleue
La Commission européenne lance l'Observatoire de l'économie bleue de l'Union européenne. Cette nouvelle plateforme contient les données socio-économiques, scientifiques et outils pour aider les décideurs politiques et les entreprises à concevoir des projets au profit des communautés côtières.
[Tribune] « Présidentielle et écologie : les entreprises engagées se joignent aux scientifiques pour tirer la sonnette d’alarme »
[Tribune] « Présidentielle et écologie : les entreprises engagées se joignent aux scientifiques pour tirer la sonnette d’alarme »
La campagne électorale de l’entre-deux arrive à son terme. L’environnement reste le grand absent et ce en dépit de l’aggravation des problèmes climatiques : réchauffement climatique, flambée des prix, impact de la guerre en Ukraine etc. A l'aube du second tour, une trentaine d’entreprises et associations appellent les candidats à remettre l’environnement au cœur du débat.
Tous les articles POLITIQUES
En partenariat avec
Événements
IAF 2022
28 Mai 2022
IFAT
30 Mai 2022
Assises Européennes de la Transition Energétique
31 Mai 2022
+ d'événements
Emploi
- Agent d'exploitation maintenance station locale (sar 100)
- Technicien Réparation de fuites H/F
- Ouvrier / Ouvrière paysagiste
- Ingénieur Qualité F/H
+ d’offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.