EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ
VIDÉOS
À la unePOLITIQUES

Tribune | « Le numérique d’occasion au centre des stratégies d’achats des entreprises »

Par Habibou M’Baye, CEO Softcorner. Publié le 16 juin 2022.
Tribune | « Le numérique d’occasion au centre des stratégies d’achats des entreprises »
Habibou M’Baye, CEO Softcorner. Crédit : DR
NEWSLETTERS
Archiver cet article
L’utilisation du numérique dans le quotidien des professionnels est aujourd’hui incontournable et se développe toujours plus. Habibou M’Baye, CEO Softcorner, revient sur la place de l’économie circulaire dans les entreprises et la rationalisation des politiques d’achats grâce au reconditionné.

Des sommes considérables sont investies chaque année pour équiper les collaborateurs de matériels et de logiciels qui leur permettront de réaliser efficacement leurs missions. Cette tendance s’inscrit également dans le cadre de l’évolution des usages, notamment de la diffusion à grande échelle des projets de RSE dans les organisations de toutes tailles (Startup, PME, ETI et grands comptes).

Des acheteurs en première ligne sur ces projets

Dans ce contexte, force est de constater que la gouvernance des départements achats a fortement évolué ces dernières années. En effet, au-delà du prix, qui reste un élément clé du choix, d’autres points d’évaluation font leur apparition : respect de l’environnement, éthique, condition de travail, etc. Mais plus précisément, les sujets liés à l’empreinte énergétique et à la maitrise des coûts liés au numérique constituent aujourd’hui des préoccupations majeures. Un récent rapport de l’ADEME et de l’ARCEP va d’ailleurs dans ce sens

Du neuf plus respectueux, mais pas que

Bien sûr, on serait tentés de penser que s’équiper de matériel neuf et le remplacer fréquemment est une bonne option pour rester performant tout en s’appuyant sur des infrastructures plus « vertes ». Mais à y regarder de près, l’équation n’est pas si évidente. En effet, en prenant le temps de se pencher sur des sujets « alternatifs », on constate assez rapidement que le reconditionné remplit de nombreux objectifs et offre de solides garanties au niveau des performances et de la maîtrise de l’empreinte carbone. Si ce constat est aujourd’hui largement partagé sur des aspects matériels et infrastructures, il commence à faire sens au niveau de la composante Software.

Rationaliser au mieux ses politiques d’achats grâce au reconditionné

Fort de ces éléments, il apparaît clairement que les réflexes des directions achats vont fortement évoluer ces prochaines années en intégrant la notion de réemploi. Il est donc central de prendre en compte cette demande et que la filière numérique se structure dans son ensemble pour y répondre dans une approche purement professionnelle. Ainsi, il sera par exemple possible de proposer des offres qui permettent d’allonger le cycle de vie des logiciels ou encore de favoriser la notion de réutilisation.

On notera aussi que dans une logique d’industrialisation, proposer des plateformes et places de marché centralisées peut être une autre bonne approche pour permettre aux licences logicielles d’être réutilisées. Ce faisant, les bénéfices seront alors largement décuplés : temps d’utilisation des logiciels, logistique simplifiée, accès simplifiés aux solutions, etc.

Ces différents éléments mettent clairement en avant que l’économie circulaire continue de croître à large échelle auprès des entreprises. Il convient donc de bien analyser cette tendance qui va devenir un must have dans les politiques d’achat des entreprises de toute taille.
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
S'identifier
S'inscrire
Rejoignez-nous sur : LinkedIn, Youtube, Facebook et Twitter.
À lire également
13 octobre 2022
Tribune | « La réglementation au secours de la RSE » Après plusieurs décennies concentrées sur la croissance et les profits, les entreprises d'aujourd'hui ne peuvent se permettre de regarder dans le rétroviseur et reproduire à leur tour ce qui faisait les beaux jours de leurs aïeux. Celles-ci « doivent rapidement retravailler leur fonctionnement et intégrer les nouveaux critères de RSE », souligne Adrien Caiazzo, Project Manager à Square Management.
Tribune | « La réglementation au secours de la RSE »
2 janvier 2023
Loi Agec, ce qui devrait changer en 2023 Emballages plastiques, vaisselles réutilisables, tri des biodéchets... De nouvelles dispositions entreront en vigueur en 2023 dans le cadre de loi relative à la lutte contre le gaspillage et à l’économie circulaire (Agec).
Loi Agec, ce qui devrait changer en 2023
19 octobre 2022
La Poste émet sa deuxième obligation durable L'obligation durable (green bond) lancée en septembre a rassemblé plus de 130 investisseurs français, européens et internationaux, permettant au groupe La Poste de lever 1,2 milliard d’euros.
La Poste émet sa deuxième obligation durable
Tous les articles POLITIQUES
VIDÉO
Quel avenir pour nos déchets nucléaires ?
Toutes les vidéos
Dernier numéro
Hydroplus
Le magazine des professionnels de l’eau et de l’assainissement. (supplément d’EM)
Actu réglementaire
Le coup d'oeil
+
Newsletters gratuites
- Gratuites
- Différents thèmes au choix
- Spécialisées dans votre secteur

Nous contacter
✎ Proposer des sujets, communiquer sur nos supports ou besoin d'aide ?
Nous contacter
En partenariat avec
Événements
+ d'événements
Emploi
- Ouvrier viticole avec une compétence machinisme H/F
- Ingénieur H/F
- Ouvrier / Ouvrière des espaces verts
- Responsable du Pôle subventions recettes et patrimoine F/H
+ d'offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola