Offre Silver (à partir de 20 € / mois)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines

POLITIQUES
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Tribune | « Pour une planification écologique soucieuse de la santé environnementale ! »

Tribune | « Pour une planification écologique soucieuse de la santé environnementale ! »
Martin Rieussec-Fournier, président de la Fondation Santé Environnement de La Mutuelle Familiale. Crédit : Fabrice Mangeot
Par Martin Rieussec-Fournier, président de la Fondation Santé Environnement de La Mutuelle Familiale, le 20 juin 2022.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
La santé de l’homme ne dépend pas seulement d’un bon système curatif, mais aussi de nos relations à l’écosystème. Martin Rieussec-Fournier, président de la Fondation Santé Environnement de La Mutuelle Familiale, attire l’attention sur la santé environnementale qui constitue un défi sanitaire, social et économique.

Les interactions de l’environnement sur l’homme et sa santé sont aujourd’hui évidentes comme le documente avec pédagogie le film de Marie Monique Robin, la Fabrique des pandémies, soutenu par la Fondation Santé Environnement de La Mutuelle Familiale[1]. Tout ce qui peut permettre d’avancer dans cette voie doit être promu, et dans cet esprit, nous ne pouvons que nous féliciter qu’une volonté politique nouvelle s’exprime en plaçant la planification écologique au rang des priorités nationales.

Il convient que ce vaste programme recouvre véritablement toutes les facettes d’un développement durable, respectueux de l’être humain et de la biodiversité sur terre. Parmi ces facettes, nous attirons l’attention sur la santé environnementale qui constitue un défi sanitaire, social et économique majeur en raison de l’explosion des maladies chroniques, du développement de pandémies et leur impact sanitaire, social et économique.


Le coût de l’inaction


En 2018 déjà, chercheurs, scientifiques, économistes, dirigeants mutualistes et associatifs, réunis en colloque au Conseil économique social et environnemental (C.E.S.E.) à l’initiative de La Mutuelle Familiale, s’alarmaient de ce risque, appelant à réfléchir sur « le coût de l’action et le coût de l’inaction ».

A juste raison, le président de la Mutualité Française Eric CHENUT, rappelle que « selon la littérature scientifique, la santé environnementale expliquerait deux-tiers des déterminants de santé tandis que les facteurs génétiques et le système de soins expliqueraient respectivement 22 % et 11 %. » Rester sur une prise en charge uniquement curative ne constitue donc qu’une partie des réponses à cet enjeu de santé environnementale qui touche la population, et en particulier les plus fragiles qui sont aussi les moins informés.

Le lien entre environnement et santé est de plus en plus perçu par l’opinion, prête à agir individuellement mais en attente aussi d’actions collectives. C’est ce que révèle le premier Baromètre Santé Environnement réalisé par l’institut Viavoice à la demande de la Fondation Santé Environnement de La Mutuelle Familiale[2].

83 % des personnes interrogées dans cette enquête se déclarent intéressées par le sujet de la santé environnementale ; 9 sur 10 (89 %) pensent que l’impact de l’environnement sur la santé est évident ; un interviewé sur deux dit percevoir davantage l’impact de l’environnement sur la santé depuis la pandémie mondiale.

Parmi les objets de préoccupations majeurs, on note l’exposition à des produits chimiques issus de la consommation courante, la pollution de l’air extérieur, la dégradation de la qualité de l’eau et des sols ainsi que l’alimentation.

Un combat sanitaire majeur

Le Baromètre révèle trois principaux freins au changement : le manque de moyens financiers qui éloignent les Français des bonnes pratiques favorables à leur environnement et leur santé (plus de 50 % des sondés) ; l’attente de l’impulsion des pouvoirs publics pour la création de conditions favorables au changement (plus de 30 % des sondés) ; le manque d’information autour de la santé environnementale (30 % des sondés). Pourtant, la volonté d’information est réelle : 45 % des Français et 60 % des professionnels de santé sondés aimeraient s’informer sur les enjeux du lien entre la santé et l’environnement mais ne savent pas où trouver l’information (26 %).

Il est intéressant de noter que dans ce baromètre, les Français jugent prioritaire de contraindre les entreprises et les pays par l’application de nouvelles lois et réglementations (30 %), de renforcer le contrôle et l’application des mesures environnementales en vigueur (28 %), d’inciter les industriels et les entreprises à adopter de bonnes pratiques.

L’opinion publique partage donc l’idée que la sensibilisation des acteurs aux enjeux de la santé environnementale constitue plus que jamais un combat sanitaire majeur, fondé tant sur des engagements individuels, que sur des efforts de prévention, et sur l’évolution de la réglementation. La complémentarité des efforts de tous est la clé car seule l’action collective permettra de promouvoir des conditions environnementales favorables.

Autre révélation qui interpelle : selon ce Baromètre, plus d’un professionnel de santé et du secteur médico-social sur deux attend davantage de prévention et se sent très insuffisamment outillé et formé pour accompagner le grand public sur la santé environnement. Près d’un sur deux craint que le système de santé français ne soit pas capable de gérer les maladies causées par l’environnement dans les années à venir. Déjà en 2019, l’étude réalisée par la Fondation Santé Environnement auprès des écoles en maïeutique avait révélé le manque de formation des professionnels aux enjeux de santé environnementale, alors même qu’ils estiment devoir jouer un rôle majeur pour diffuser de l’information et accompagner le grand public.


Pérenniser le système de protection sociale


La refondation des politiques de prévention et de santé publique s’avère cruciale et doit s’accompagner de mesures financières et organisationnelles fortes permettant de pérenniser notre système de protection sociale. En effet, l’incidence des maladies chroniques a été multipliée par 3 entre 1994 et 2016 ; elles représentent 60 % des dépenses de santé en France. Or les maladies chroniques, non transmissibles, sont le plus souvent évitables si l’on intervient sur les facteurs de risques que sont une mauvaise alimentation, la sédentarité, l’exposition aux perturbateurs endocriniens, la pollution de l’air, de l’eau….

Cette incidence aggravée par les effets des pandémies invite à réfléchir sur le risque d’insoutenabilité des dépenses consacrées à la réparation. Cela pose aussi le double enjeu de la prévention de ces maladies environnementales et du financement pérenne de notre système de protection sociale. En effet, la question qui se pose à tous est bien de faire vivre et d’adapter notre modèle social pour garantir à chacun et à toutes les générations le droit à la santé, aux soins et à la prévention en renforçant les solidarités entre tous.

La Fondation Santé Environnement de la Mutuelle Familiale soutient non seulement la recherche médicale appliquée et informe sur les polluants du quotidien. Elle promeut aussi les solutions et les actions citoyennes par lesquelles nous parviendrons à intégrer la santé environnementale dans le grand dessein de transition écologique. Le tout en vue de protéger les générations futures et de conserver un rôle sociétal à notre système de protection sociale !

*sous égide de la Fondation de l’Avenir

** Baromètre “Les Français et la santé environnementale” réalisé par ViaVoice pour la Fondation Santé Environnement de la Mutuelle Familiale.
Rejoignez-nous sur LinkedIn, Facebook et Twitter
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
Pollutec : Trois questions à Alexis de Gérard
Dernier numéro
Hydroplus
Le magazine des professionnels de l’eau et de l’assainissement. (supplément d’EM)
Juillet 2022
Sommaire
Découvrir
S'abonner
Les numéros
Actu réglementaire
Arrêté du 9 juin 2022 autorisant au titre de l'année 2022 l'ouverture d'un recrutement par voie de PACTE pour l'accès au corps des agents d'exploitation des travaux publics de l'Etat au ministère de la transition écologique et de la cohésion des territoires Lire
Arrêté du 9 juin 2022 autorisant au titre de l'année 2022 l'ouverture et fixant le nombre de postes offerts pour le recrutement sans concours d'adjoints administratifs des administrations de l'Etat au ministère de la transition écologique et de la cohésion des territoires Lire
Arrêté du 2 juin 2022 fixant le coefficient de proportionnalité pour la contribution tarifaire sur les prestations de transport et de distribution de gaz naturel Lire
Arrêté du 3 juin 2022 autorisant au titre de l'année 2023 l'ouverture de l'examen professionnel d'accès au grade de chargé d'études documentaires principal du corps interministériel des chargés d'études documentaires Lire
Arrêté du 31 mai 2022 portant nomination au cabinet du ministre de l'agriculture et de la souveraineté alimentaire Lire
Arrêté du 23 mai 2022 suspendant pour l'année 2022 l'application de l'arrêté du 26 mars 2004 relatif au report de la date de broyage et de fauchage de la jachère de tous terrains à usage agricole Lire
Décret n° 2022-809 du 14 mai 2022 relatif à l'aide à l'acquisition ou à la location de taxis peu polluants accessibles en fauteuil roulant Lire
Arrêté du 12 mai 2022 portant création de comités sociaux d'administration et de formations spécialisées à la direction générale de l'aviation civile et à l'Ecole nationale de l'aviation civile Lire
Arrêté du 11 avril 2022 portant approbation du plan de gestion des risques d'inondation du bassin Artois-Picardie Lire
Arrêté du 11 mai 2022 portant création d'une commission administrative paritaire compétente à l'égard des agents exerçant des fonctions d'encadrement supérieur et de direction au ministère chargé de la transition écologique, au ministère chargé de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales et au ministère chargé de la mer Lire
Arrêté du 10 mai 2022 portant agrément du laboratoire de l'usine de Parentis-en-Born de la Société CHEMVIRON pour effectuer le classement du charbon actif (N° ONU 1362) en vue de leur transport maritime en colis Lire
Décret n° 2022-795 du 9 mai 2022 relatif à la prise en charge bonifiée par le tarif d'utilisation des réseaux publics d'électricité des coûts de raccordement associés à l'ajout de certains équipements électriques d'utilisateurs raccordés en basse tension Lire
Décret n° 2022-794 du 5 mai 2022 mettant fin à l'inscription de sites inscrits au titre de l'article L. 341-1 du code de l'environnement, en raison de leur état de dégradation irréversible ou de leur couverture par une autre mesure de protection de niveau au moins équivalent, en application de l'article L. 341-1-2 du même code Lire
Arrêté du 5 mai 2022 portant nomination d'un directeur régional adjoint de l'environnement, de l'aménagement et du logement (région Nouvelle-Aquitaine) Lire
Arrêté du 3 mai 2022 modifiant l'arrêté du 24 octobre 2012 relatif à l'exploitation de services de transport aérien par la société Air France Lire
Décret n° 2022-780 du 4 mai 2022 relatif à l'audit énergétique mentionné à l'article L. 126-28-1 du code de la construction et de l'habitation Lire
Arrêté du 30 avril 2022 accordant la prolongation du permis exclusif de recherches de mines d'hydrocarbures conventionnels liquides ou gazeux, dit « permis de Leudon-en-Brie » (Marne et Seine-et-Marne), à la société Vermilion Moraine SAS Lire
Arrêté du 29 avril 2022 autorisant au titre de l'année 2022 l'ouverture d'un recrutement sans concours d'adjoints techniques des administrations de l'Etat au ministère de la transition écologique Lire
Décret n° 2022-750 du 29 avril 2022 établissant la liste des communes dont l'action en matière d'urbanisme et la politique d'aménagement doivent être adaptées aux phénomènes hydrosédimentaires entraînant l'érosion du littoral Lire
Décret n° 2022-749 du 29 avril 2022 modifiant le décret n° 2021-153 du 12 février 2021 instaurant une aide en faveur des investissements relatifs aux installations de recharge rapide pour véhicules électriques sur les grands axes routiers Lire
À lire également
La Mayenne ancre son « budget vert » dans la durée
La Mayenne ancre son « budget vert » dans la durée
La Mayenne veut devenir « le premier département bas carbone de France ». Pour y parvenir, la collectivité vient de se doter d'un « budget vert » pour la deuxième année consécutive.
La Direction générale de l’Alimentation attribuée à Maud Faipoux
La Direction générale de l’Alimentation attribuée à Maud Faipoux
Maud Faipoux a été nommée directrice générale de l’alimentation en Conseil des ministres du 08 juin.
Paris dévoile son premier fonds d’investissement durable
Paris dévoile son premier fonds d’investissement durable
La Ville de Paris soutient son partenaire Paris Initiative Entreprise dans la création du premier fonds d’investissement de l’économie sociale et solidaire du territoire, « Paris Fonds ESS ». À compter de 2023, ce fonds investira dans des projets durables à impact positif.
500 millions d’euros pour la lutte contre les îlots de chaleur urbains
500 millions d’euros pour la lutte contre les îlots de chaleur urbains
Pour faire face à la vague de chaleur annoncée, le gouvernement d’Élisabeth Borne va créer un fonds de 500 millions d’euros pour aider à la «renaturation» des villes.
Tribune | « La finance de demain sera éclairée ou ne sera pas »
Tribune | « La finance de demain sera éclairée ou ne sera pas »
Le monde de l’investissement intègre de manière de plus en plus poussée les facteurs liés à des enjeux sociaux, environnementaux et de gouvernance aux décisions d’investissement, qui ne reposent plus exclusivement sur des éléments financiers. Pour Jean Duchein, Gérant de BDL Transitions, l'enjeu de cette finance responsable est « de sélectionner les entreprises qui sauront répondre aux défis de demain et de les accompagner dans leurs transitions ». 
Matthieu Orphelin : « On a trop attendu pendant cinq ans pour signer un chèque en blanc à Emmanuel Macron »
Matthieu Orphelin : « On a trop attendu pendant cinq ans pour signer un chèque en blanc à Emmanuel Macron »
Elu député de La République en Marche (LREM) en 2017, Matthieu Orphelin a quitté le groupe LREM à l’Assemblée nationale en 2019, suite à de nombreux désaccords avec la politique environnementale menée par Emmanuel Macron. Ayant décidé de ne pas se représenter à la députation, l’ancien député du Maine-et-Loire tire un bilan particulièrement critique de l’action de l’exécutif. Rencontre.
ECIMA réclame un plan de relance de l’isolation des bâtiments
ECIMA réclame un plan de relance de l’isolation des bâtiments
Confronté à la baisse des primes CEE et des chantiers d'isolation thermique, le syndicat des fabricants de ouate de cellulose en France (ECIMA) recommande au gouvernement d'établir un Plan de sauvegarde de la filière de l’isolation.
Tous les articles POLITIQUES
En partenariat avec
Événements
Carrefour des Gestions Locales de l'Eau
29 Juin 2022
Forum Zéro Carbone Bordeaux
30 Juin 2022
Rencontre Ecotech® finances
6 Juillet 2022
+ d'événements
Emploi
- Technicien de Maintenance lourde H/F
- Agent d'exploitation Assainissement H/F
- Animateur/Animatrice en Hygiène Sécurité Environnement -HSE-
- Responsable d'Unité Autonome de Production (h/f), Tarbes F/H
+ d’offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.