EMPLOI
Construction Cayola
CONTACTS
INFORMATIONS IMPORTANTES
S'ABONNER
SE CONNECTER
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ
EMPLOI-FORMATION
À la une \ POLITIQUES

2023 : « année la plus chaude jamais enregistrée », proche du seuil des +1,5°C

Par PF. Publié le 9 janvier 2024.
2023 : « année la plus chaude jamais enregistrée », proche du seuil des +1,5°C
Les émissions mondiales de carbone liées aux incendies de forêt estimées pour 2023 ont augmenté de 30 % par rapport à 2022, principalement en raison de la persistance des incendies de forêt au Canada. / Crédit : Pxhere
NEWSLETTERS
Archiver cet article
PUBLICITÉ
Hausse des températures sur terre et en mer, disparition de la glace dans les pôles… L’année 2023 a été marquée par de sombres records, alerte le 9 janvier le programme Copernicus, organe du programme spatial de l’Union européenne.

C’est un record alarmant. L’année 2023 se distingue comme l’année la plus chaude jamais enregistrée à l’échelle mondiale, selon les données de Copernicus sur le changement climatique (C3S), publiées le 9 janvier.

2023 bat largement le record de 2016, précédente année la plus chaude : la température moyenne mondiale s’élevait à 14,98°C l’année dernière, soit 0,17°C de plus qu’en 2016.

L’année 2023 frôle dangereusement la limite de réchauffement fixé par l’Accord de Paris de +1,5°C par rapport au niveau préindustriel (1850-1900), avec une hausse observée de 1,48°C. Les scientifiques estiment qu’au-delà d’1,5°C, les dommages causés par le réchauffement global menacent frontalement les écosystèmes et donc l’économie, l’agriculture.. 

L’année dernière, près de la moitié des jours ont été plus chauds de 1,5°C que la période préindustrielle, et c’est la première fois que chaque jour d’une année dépasse de plus de 1°C cette mesure de référence. 

En Europe, 2023 se place comme la deuxième année la plus chaude, derrière 2020. Les températures ont été supérieures à la moyenne pendant 11 mois et jamais un mois de septembre n’avait été aussi chaud.


Des conséquences sur les océans et les glaciers

Les températures moyennes de surface de la mer ont été exceptionnellement élevées, notamment d’avril à décembre, dans la plupart des bassins océaniques, en particulier dans l’Atlantique Nord où les températures étaient entre 2°C et 5°C supérieures aux normales saisonnières. Des vagues de chaleur marine ont été observées dans le monde entier.

La glace de mer de l’Antarctique a quant à elle atteint des minimums records. Les étendues quotidiennes et mensuelles ont atteint des minima historiques en février 2023. Du côté de la glace de mer arctique : son pic annuel en mars figurait parmi les quatre plus faibles pour cette période de l’année.

« Les extrêmes que nous avons observés ces derniers mois témoignent de façon dramatique de la distance qui nous sépare du climat dans lequel notre civilisation s’est développée, a exprimé Carlo Buontempo, directeur du service Copernicus sur le changement climatique, dans un communiqué de presse. Cela a de profondes conséquences pour l’Accord de Paris et toutes les entreprises humaines. Si nous voulons gérer avec succès notre portefeuille de risques climatiques, nous devons de toute urgence décarboniser notre économie tout en utilisant les données et les connaissances climatiques pour préparer l’avenir »
Rejoignez-nous sur : LinkedIn, Youtube, Facebook et X.
À lire également
3 octobre 2023
Lutte contre le bruit : la France rappelée à l’ordre par l’Europe Malgré les rappels, la France ne s’est toujours pas conformée aux exigences européennes en matière de lutte contre le bruit. La Commission laisse deux mois à la France pour répondre à ses obligations, sans quoi elle menace de saisir la Cour de justice de l’Union européenne. 
Lutte contre le bruit : la France rappelée à l’ordre par l’Europe
13 février 2024
Fonds Vert : 2,5 milliards d’euros pour accélérer la transition écologique des territoires en 2024 Fort de son succès auprès des collectivités locales et autres acteurs territoriaux, le Fonds vert a été pérennisé jusqu’en 2027 et renforcé à hauteur de 2,5 milliards d’euros en 2024.
Fonds Vert : 2,5 milliards d’euros pour accélérer la transition écologique des territoires en 2024
5 janvier 2024
Les dirigeants hospitaliers invités à se former à la transition écologique L'objectif est de former 500 dirigeants de tous les Groupements Hospitaliers de Territoire (GHT) de France d'ici fin 2024.
Les dirigeants hospitaliers invités à se former à la transition écologique
Tous les articles POLITIQUES
[Vidéo] Les entreprises s'engagent pour la biodiversité avec EcoTree
VIDÉO
[Vidéo] Les entreprises s'engagent pour la biodiversité avec EcoTree
Toutes les vidéos
Dernier numéro
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Actu réglementaire
Le coup d'oeil
Newsletters gratuites
- Gratuites
- Différents thèmes au choix
- Spécialisées dans votre secteur

Nous contacter
✎ Proposer des sujets, communiquer sur nos supports ou besoin d'aide ?
Nous contacter
En partenariat avec
Événements
+ d'événements
Emploi
- PREVENTEUR HSE SITES INDUSTRIELS F/H
- Ouvrier / Ouvrière d'entretien des espaces verts
- CHEF DE PROJET SÉCURITÉ & ERGONOMIE F/H
- Ingénieur Système d’Information H/F
+ d'offres
Information importante ▶
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola