Abonnements Découvrez nos formules print et numérique Accès abonnés Voir nos offres
Menu

POLLUTIONS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ
EMPLOI

Qualité de l'air intérieur : l’étiquetage n’est pas à prendre au pied de la lettre

Partager :
Qualité de l'air intérieur : l’étiquetage n’est pas à prendre au pied de la lettre
Par Laurence Madoui, le 30 janvier 2019
Découvrez notre newsletter gratuite Pollutions
Encore un dossier où les annonces du Grenelle relèvent de plus en plus du conditionnel : l’étiquetage environnemental des meubles repose au fond d’un tiroir, quand celui des produits de construction est confié aux fabricants eux-mêmes.

L’affichage environnemental sur les meubles, que la loi Grenelle I d’août 2009 prévoyait pour janvier 2012, n’est « pas encore en vue », selon Fabien Squinazi, chef du bureau de la santé environnementale et de l’hygiène de la ville de Paris. Les projets de décret et d’arrêté de début 2017 sont « pour l’instant enterrés », confirme Corinne Mandin, du Centre scientifique et technique du bâtiment.

Une formule « réductrice » d’application réduite

-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Ces textes devaient s’inspirer de l’expertise livrée en 2015 par l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail qui, « du fait du manque de données sur l’ensemble des polluants préoccupants, avait restreint à une douzaine (dont les composés organiques volatils (COV) et semi-volatils) les substances à intégrer à l’étiquetage, relate Philippe Glorennec, professeur à l’Ecole des hautes études en santé publique. Après consultation des industriels, le gouvernement n’avait retenu que le seul formaldéhyde (COV, cancérogène avéré, NDLR) ». Et cette information, « très réductrice » selon Fabien Squinazi, n’aurait visé que les meubles contenant des panneaux de particules. L’article 40 de la loi Grenelle 1 englobait l’ensemble des produits d’ameublement, les revêtements muraux et de sol, les peintures et vernis.

Etiquette ou paillettes ?

Pour les matériaux de construction et de décoration, l’affichage en vigueur depuis janvier 2014 (décret 2013-1264 du 23/12/13) ne livre que des données parcellaires : « Sur les 150 substances initialement étudiées, une dizaine couramment utilisée (dont les COV totaux) a été retenue après échanges avec l’industrie », résume Corinne Mandin. L’étiquetage relève de l’autodéclaration par les fabricants, qui se prévalent en masse de la catégorie A+ (faiblement émissive).
« Il n’y a pas de contrôle externe, les textes prévoient juste une obligation de mise en conformité sous 28 jours si la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes constate que la composition annoncée ne correspond pas à la réalité, précise Fabien Squizani. Il faut se référer à certains écolabels pour être renseigné sur les composés semi-volatils1 ou, pour une information complète, à la fiche de déclaration environnementale et sanitaire communiquée à la base de données INIES ».

Les particules à l’école élémentaire

Dans les écoles et crèches, où la surveillance s’impose depuis janvier 2018 (loi Grenelle 2 de juillet 2010), les premiers résultats de l’étude de l’Observatoire de la qualité de l’air intérieure indiquent :
- Des concentrations en particules supérieures aux valeurs limites de l’Organisation mondiale de la santé dans 93 % des classes, avec « un niveau de pollution proche de celui des logements, sûrement sous l’influence de l’air extérieur », selon Corinne Mandin
- Un problème de confinement dans 41 % des classes
- La présence de composés organiques semi- volatils (dont le lindane et les phtalates)
- La persistance de plomb issu de peintures anciennes dans 10 % des classes.


1 : tels les retardateurs de flammes ou les phtalates, susceptibles d’être contenus dans certains matériaux isolants.

Pixabay / DR
Tous nos articles à partir de 8,99 €
JE M'ABONNE
S'identifier
S'inscrire
[ PARTENARIAT ] Intégrer durablement les eaux de pluie dans l'aménagement du territoire
Voilà ce que DOUAISIS AGGLO met en œuvre depuis plus de 25 ans. Riche de cette expérience, le territoire tire aujourd’hui de multiples bénéfices de cette politique volontariste et efficace. Il est donc logique que Douai accueille, les 5 et 6 juin prochains, les Assises nationales de la gestion durable des eaux pluviales.
En partenariat avec
À lire également
Pollution lumineuse : l’ANPCEN et la Fédération des parcs naturels régionaux renouvellent leur coopération
Pollution lumineuse : l’ANPCEN et la Fédération des parcs naturels régionaux renouvellent leur coopération
Le 28 février dernier, l’Association nationale pour la protection du ciel et de l’environnement (ANPCEN) et la Fédération des parcs naturels régionaux de France ont renouvelé leur collaboration sur la pollution lumineuse et la protection de l’environnement et du ciel nocturne.
Pesticides perturbateurs endocriniens : Générations Futures publie des cartes des eaux de surface suspectes
Pesticides perturbateurs endocriniens : Générations Futures publie des cartes des eaux de surface suspectes
L'ONG environnementale Générations Futures a rendu public un rapport répertoriant la présence de pesticides perturbateurs endocriniens d'origine agricole dans les eaux de surface en France.
[Vidéo] À Dunkerque, la déconstruction de l'ancienne raffinerie avance
[Vidéo] À Dunkerque, la déconstruction de l'ancienne raffinerie avance
Notre équipe s’est rendue sur le site de l’ancienne raffinerie de Dunkerque.
Zéro pesticides : 110 nouvelles communes labellisées « Terre saine »
Zéro pesticides : 110 nouvelles communes labellisées « Terre saine »
Vendredi 22 mars dernier, le ministère de la transition écologique et solidaire et l'Agence française pour la biodiversité (AFB), ont remis le label « Terre saine » à 110 communes, afin de valoriser les démarches « zéro pesticides ».
« L’amélioration de la qualité de l’air est un axe structurant du projet de transformation de Dunkerque »
« L’amélioration de la qualité de l’air est un axe structurant du projet de transformation de Dunkerque »
Dans le cadre de l’appel à manifestation d’intérêt « Territoire d’innovation de grande ambition » (Tiga), Suez s’est associé à la Communauté urbaine de Dunkerque pour faire de l’agglomération nordiste « un démonstrateur de l’industrie du XXIème siècle ».
Airlab lance un challenge pour les capteurs de mesure de la qualité de l’air
Airlab lance un challenge pour les capteurs de mesure de la qualité de l’air
Ce lundi 15 avril, le laboratoire d’innovation d’Airparif, Airlab, lance l’édition 2019 de son challenge international autour des microcapteurs, nouvelles technologies et objets connectés destinés à la mesure de la qualité de l’air.
Phytosanitaires : un préfet pour coordonner le déploiement du plan Ecophyto II+ dans les territoires
Phytosanitaires : un préfet pour coordonner le déploiement du plan Ecophyto II+ dans les territoires
Ce mercredi 10 avril, les ministères de la transition écologique et solidaire, de la santé, de l’enseignement supérieur et de l’agriculture ont installé le comité d’orientation stratégique et de suivi du plan national de réduction des produits phytosanitaires.
Tous les articles POLLUTIONS
ACCÈS AU KIOSQUE
Événements
Construmat
14 Mai 2019
Construmat
TAP 2019
15 Mai 2019
TAP 2019
Les Confs Amiante Bordeaux
16 Mai 2019
Les Confs Amiante Bordeaux
+ D'ÉVÉNEMENTS
Emploi
- Génie électrique (H/F)
- Contrôleur de Gestion H/F
- Architecte paysagiste
- Chargé d'affaires maintenance mécanique F/H
+ D’OFFRES
Rubriques
Eau
Recyclage
Énergie
Territoires
Cleantech
Politiques
Pollutions
Biodiversité
Mobilité
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Magazines
BTP Magazine
BTP Rail
Environnement Magazine
Hydroplus
Mat Environnement
Planète B
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Services
Pages d'aide (FAQ)
Emploi
Newsletters
Agenda
Abonnés
RGPD 2018
CGV (digital)
CGV (magazines)
CGV (pub)
Nous contacter
L’équipe
Mentions légales
constructioncayola.com est un site du Groupe Cayola.