Découvrez nos magazines
Formules print et numériques (à partir de 8,90 €)
Accès abonnés ✒ Nos offres magazines Voir nos offres
Menu

POLLUTIONS
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

La nature peut réaliser 30% des baisses d’émissions de CO2 attendues d’ici 2030

Partager :
La nature peut réaliser 30% des baisses d’émissions de CO2 attendues d’ici 2030
Par Laurence Madoui, le 19 décembre 2019
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Pollutions
Les Etats doivent intégrer dans leurs objectifs de réduction d’émissions carbonées les solutions fondées sur la nature, plaident l’Union internationale de la conservation de la nature et la Plateforme océan et climat. Les milieux naturels – terrestres et océaniques - absorbent 50 % des émissions annuelles de CO2.

De la décevante COP25, la Plateforme océan et climat (POC1) retient une avancée : « C’est la première fois qu’une déclaration finale acte le rôle des écosystèmes dans la régulation climatique », apprécie son vice-président, Raphaël Cuvelier.

Deux mois après la publication du rapport spécial du GIEC sur les océans et la cryosphère, la « Blue Cop » qu’avait voulue le Chili ne s’est pas totalement dissoute à Madrid. La POC plaide pour qu’une ligne du Fonds vert soit dédiée à l’océan, thème à inscrire à l’agenda de l’Organisation maritime internationale et à utiliser comme pont entre les Conventions climat et biodiversité.

Un puits trop peu actionné

Les engagements rehaussés attendus des Etats à la COP26 (Glasgow, Ecosse, novembre 2020) devront « intégrer les solutions fondées sur la nature (SFN), avec des objectifs quantifiés : surfaces préservées, restaurées et CO2 stocké », presse Sébastien Moncorps, directeur du comité français de l’Union internationale de la conservation de la nature (UICN). Les écosystèmes peuvent assurer un tiers de l’atténuation climatique attendue d’ici 2030, montre une étude menée avec l’université d’Oxford ».

Ce document, publié début 2019, relève que 70% des contributions nationales mentionnent des actions en matière forestière dont seules 20% affichent des objectifs quantifiés et 8% les traduisent en CO2 épargné. Seulement 17 % des contributions signalant des SFN pour l’adaptation au réchauffement y associent « des objectifs quantifiables et robustes ». Moins d’un Etat disposant d’écosystèmes côtiers sur cinq (19%) les intègre aux mesures d’atténuation et 39% à l’adaptation – volet recelant le plus de potentiel.

L’UICN défendra, à la 15ème COP sur la diversité biologique (Kunming, Chine, octobre 2020) « un objectif de 30% d’aires protégées sur terre (contre 15% aujourd’hui) et en mer (8%) d’ici 2030. Mangroves et herbiers marins ne représentent que 0,2% de la superficie des océans mais plus du tiers du CO2 stocké dans les sédiments, souligne Sébastien Moncorps. La protection des zones humides côtières évite 23 milliards de dollars/an de dégâts aux Etats-Unis. »

Les infrastructures vertes moins coûteuses que les grises

En Aquitaine, où les côtes sableuses s’érodent de 1,7 à 2,5 m/an2, restaurer les dunes s’avère peu coûteux en investissement et 50 fois plus économique en entretien que construire des brise-lames – et 100 fois plus que le rechargement en sable. Cette sobriété financière parlera aux intercommunalités désormais chargées de la gestion des milieux aquatiques et de la protection contre les inondations (Gemapi), confiée par l’Etat qui transfère des ouvrages de protection dont l’entretien a pu être négligé.

Dans le cadre d’un programme Life (2020-2028), le comité français de l’UICN accompagnera les territoires dans la mise en place de SFN, « intéressant beaucoup les agences de l’eau, qui réalisent que l’investissement élevé dans le génie civil aboutit à des résultats peu probants sur la maîtrise des risques naturels ».


1 : créée en 2014 par 70 ONG, organismes de recherches et établissements publics.
2 : voire de plus de 20 mètres par endroits, les années de forte tempête
Baie de l'aiguillon / A. Lamoureux Vendée Expansion
Retrouvez toute l'information de cette rubrique dans le magazine Environnement Magazine.
Environnement Magazine, l'information de référence pour tous les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l'environnement.
Consulter le magazine
Offre digitale
à partir de
8,90 €

Je découvre
S'identifier
S'inscrire
  Environnement TV ouvre les vannes
Le 21e Carrefour des gestions locales de l'eau se tient en ce moment même à Rennes. Pour l'occasion, l'équipe d'Environnement TV vous propose une émission consacrée à l'Eau.
+ de vidéos Environnement TV
À lire également
Mobilité et pollution : WeNow lève 1,3 million d'euros
Mobilité et pollution : WeNow lève 1,3 million d'euros
La jeune pousse WeNow vient de lever 1,3 million d'euros pour accélérer le déploiement de sa technologie de neutralité carbone embarquée dans les véhicules.
Un appel à projets pour les filières agricoles à bas niveau d'intrants
Un appel à projets pour les filières agricoles à bas niveau d'intrants
Ce mercredi 5 février, l'agence de l'eau Seine-Normandie lance un appel à projets pour développer les filières agricoles à bas niveau d'intrants.
Cemex entend réduire ses émissions de CO2 de 30 à 35 % d’ici 2030
Cemex entend réduire ses émissions de CO2 de 30 à 35 % d’ici 2030
Cemex a dévoilé une nouvelle stratégie d’action pour le climat avec l’objectif de progresser vers une économie neutre en carbone. Il vise une réduction de ses émissions de CO2 de 30 à 35 % d’ici 2030.
Des chercheurs se mobilisent pour une agriculture sans pesticides chimiques
Des chercheurs se mobilisent pour une agriculture sans pesticides chimiques
Vingt-quatre organismes de recherche européens ont signé une déclaration d’intention dans le but de faire émerger une agriculture sans pesticide chimique. Un engagement qui doit être suivi de pistes communes de recherche concrètes.
Epandage de pesticides : neuf ONG visent l’annulation par le Conseil d’État des textes de fin 2019
Epandage de pesticides : neuf ONG visent l’annulation par le Conseil d’État des textes de fin 2019
Le décret et l’arrêté du 27 décembre 2019 devaient renforcer la protection et l’information du public sur les épandages de pesticides, en réponse à l’abrogation partielle par le Conseil d’Etat de l’arrêté du 4 mai 2017, jugé insuffisant. Un collectif d’associations a déposé, ce mardi 25 février, deux nouveaux recours contre les récentes dispositions, jugées contraires à la directive européenne de 2009, visant une utilisation des pesticides compatible avec le développement durable.
Le fond de l’air est chargé en pesticides, alerte Générations futures
Le fond de l’air est chargé en pesticides, alerte Générations futures
Les trois-quarts des mesures de pesticides dans l’air identifient des substances classées cancérigènes ou perturbatrices du système endocrinien, selon l’analyse tirée par Générations futures des données compilées par Atmo France pour l’année 2017.
Pesticides : une hausse des ventes constatée en France en 2018
Pesticides : une hausse des ventes constatée en France en 2018
En 2018, une forte augmentation des ventes de produits phytopharmaceutiques a été constatée en France.
Tous les articles POLLUTIONS
En partenariat avec
Nos magazines
Accéder au kiosque
Événements
SALON AQUIBAT
26 Février 2020
SALON AQUIBAT
Confs'Amiante Bâti
27 Février 2020
Confs'Amiante Bâti
Confs'Amiante Navire
10 Mars 2020
Confs'Amiante Navire
+ d'événements
Emploi
- Technicien SAV froid industriel H/F
- Coordinateur(rice) Cybersécurité H/F
- Ouvrier / Ouvrière d'entretien des espaces verts
- COMPTABLE F/H
+ d’offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.