Offre Silver (à partir de 8,90 €)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines
Menu
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Astreinte record pour forcer l'Etat à réduire la pollution de l'air

Astreinte record pour forcer l'Etat à réduire la pollution de l'air
Par Environnement Magazine avec AFP, le 10 juillet 2020.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Le Conseil d’État a ordonné ce vendredi 10 juillet au gouvernement de prendre des mesures pour réduire la pollution de l’air dans plusieurs villes et régions, sous peine d’une astreinte record de 10 millions d’euros par semestre de retard.

Cette astreinte est le montant « le plus élevé » jamais imposé « pour contraindre l’Etat à exécuter une décision prise par le juge administratif », a précisé le Conseil d’Etat, qui avait déjà jugé en 2017 que l’Etat ne respectait pas ses engagements contre la pollution de l’air responsable de près de 50.000 morts prématurées par an dans le pays. Lors de cette précédente décision du 12 juillet 2017, le Conseil d’État, saisi par l’ONG Les Amis de la Terre, avait enjoint à l’État de mettre en oeuvre des plans de réduction des niveaux de particules PM10 (diamètre inférieur ou égal à 10 microns) et/ou de dioxyde d’azote (NO2, polluant notamment associé au trafic routier) dans treize zones.

Mais « l’Etat ne peut être regardé comme ayant pris des mesures suffisantes propres à assurer l’exécution complète de cette décision » dans huit de ces zones, dont Paris, Lyon, Marseille, Grenoble ou Strasbourg, insiste la plus haute juridiction administrative dans sa nouvelle décision. Eu égard au délai depuis la précédente décision, à l’importance du respect des règles européennes, « à la gravité des conséquences » en termes de santé publique et à « l’urgence qui en découle », le Conseil d’Etat a donc prononcé une astreinte de 10 millions d’euros par semestre.

Six mois avant de s’acquitter de 10 millions d’euros

Le gouvernement a six mois pour prendre des mesures avant de devoir s’acquitter de cette somme. Le cas échéant, le Conseil d’État précise que « pour la première fois » l’astreinte pourrait être versée aux ONG requérantes mais aussi à des personnes morales publiques « disposant d’une autonomie suffisante à l’égard de l’État » ou privées à but non lucratif, menant des actions dans ce domaine de la qualité de l’air. Lors de l’audience la semaine dernière, le rapporteur public, qui avait demandé cette astreinte, avait notamment évoqué l’Ademe (Agence de la transition écologique).
Pxhere / CC0
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
Dernier numéro
Actu réglementaire
À lire également
Un colloque pour promouvoir la santé dans l’économie circulaire
Un colloque pour promouvoir la santé dans l’économie circulaire
Le 24 juin prochain aura lieu à Paris Les Défis Bâtiment Santé, un colloque réunissant plus de 300 experts et professionnels destiné à favoriser une « réflexion sanitaire » dans le cadre du recyclage, du réemploi et de la réutilisation des produits et des équipements du bâtiment.
[Tribune] L’immense défi de la taxe carbone aux frontières : relancer l’industrie européenne tout en participant à la transition environnementale
[Tribune] L’immense défi de la taxe carbone aux frontières : relancer l’industrie européenne tout en participant à la transition environnementale
Matthieu Toret, avocat spécialiste en fiscalité environnementale et énergétique, revient sur les modalités de mise en place d’un ‘’droit de douane vert’’ au sein de l’Union européenne. « Ce mécanisme d’ajustement carbone aux frontières devrait permettre de réduire l'écart de compétitivité », explique-t-il.
Le carbone suie associé à un risque accru de cancer
Le carbone suie associé à un risque accru de cancer
Une équipe de chercheurs vient de montrer qu’une exposition prolongée au carbone suie, contenu dans les particules fines issues de combustions incomplètes en particulier liées au trafic automobile, est associée à un risque accru de cancer, notamment du poumon.
Antilles françaises : le glyphosate libèrerait le chlordécone stocké dans les champs pollués  
Antilles françaises : le glyphosate libèrerait le chlordécone stocké dans les champs pollués  
Selon une récente étude publiée dans la revue Environmental Science and Technology, l’utilisation du glyphosate dans les cultures favoriserait la libération du chlordécone que les sols retiennent.
Une application pour suivre l’Accord de Paris
Une application pour suivre l’Accord de Paris
Copernicus annonce le lancement de l’application Global Temperature Trend Monitor sur le changement climatique. Elle permet de comparer la situation actuelle et l’objectif de 1,5 °C fixé par l’Accord de Paris.
Un programme de recherche inédit sur l’usage des pesticides dans la culture du café
Un programme de recherche inédit sur l’usage des pesticides dans la culture du café
L’organisme français de recherche agronomique, Cirad, et une dizaine d’acteurs s’engagent à évaluer les conséquences de l’usage des pesticides dans la caféiculture conventionnelle au Brésil, Vietnam, Mexique et Nicaragua.
Plusieurs recours judiciaires contre l'arrêté de réintroduction des néonicotinoïdes
Plusieurs recours judiciaires contre l'arrêté de réintroduction des néonicotinoïdes
Sept organisations déposeront des recours devant les tribunaux administratifs de Lyon et de Toulouse, contre l’arrêté du 5 février 2021 autorisant la réintroduction des néonicotinoïdes et demandent son annulation.
Tous les articles POLLUTIONS
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.