Découvrez nos newsletters
Gratuites et spécialisées dans votre secteur
Accès abonnés ✉ Nos newsletters gratuites Je m'abonne
Menu

POLLUTIONS
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

L'Ademe publie un avis sur le captage et stockage géologique de CO2

Partager :
L'Ademe publie un avis sur le captage et stockage géologique de CO2
Par E.G, le 21 juillet 2020
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Pollutions
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
L’agence de la transition écologique (Ademe) publie ce mardi 21 juillet, un avis sur le captage et le stockage géologique de CO2.

« Le captage-stockage géologique du CO2 (CSC) permet de réduire les émissions d’une source fortement émettrice de CO2 à grande échelle, sans en changer fondamentalement le moyen de production, grâce à plusieurs technologies pour récupérer le CO2 dans les fumées, le transporter et le stocker dans le sous-sol », rappelle l’Ademe dans son avis publié ce mardi 21 juillet. Mais le déploiement du CSC à échelle industrielle se heurte à des contraintes techniques, géologiques, réglementaires et sociales : « L’avis de l’Ademe met ainsi en évidence une application du CSC à un nombre limité de sites industriels sur trois zones spécifiques du territoire français », peut-on lire.

Les trois zones identifiées par l’Ademe sont les Hauts-de-France autour de Dunkerque, avec un potentiel de captage-stockage de 15 millions de tonnes de CO2 par an, la Normandie près du Havre, avec un potentiel de 6 millions de tonnes de CO2 par an, ainsi que la Nouvelle Aquitaine autour de Lacq, et un potentiel de 3 millions de tonnes de CO2 par an. Seules ces zones « répondent aux critères de mise en œuvre du CSC », à savoir : la présence d’infrastructures favorables au CSC comme les canalisations de transport de CO2, la concentration de sites industriels, et la capacité de stockage géologique. « Ces trois zones ont un potentiel de CSC d’environ 24 millions de tonnes de CO2 par an, dont 90% seraient stockées en mer hors du territoire français », souligne l’Ademe.
 

Le CSC comme « dernière étape » de décarbonation

Ce gisement serait, d’après l’avis, « compatible avec les orientations de la stratégie nationale bas carbone (SNBC) qui limite le CSC à 5 millions de tonnes de CO2 par an évitées dans l’industrie en 2050, dans son scénario de référence », rappelle l’Ademe. L’avis souligne par ailleurs que tous les secteurs de l’industrie ne peuvent compter sur cette pratique pour décarboner leurs activités : « c’est le cas notamment pour les sites trop déconcentrés, ou trop éloignés des zones de stockage, comme les sites du secteur de la chimie de base situés en Auvergne-Rhône-Alpes, ainsi que ceux du secteur cimentier dispersés sur tout le territoire », est-il précisé.

L’Ademe rappelle également qu’afin d’atteindre la neutralité carbone, le CSC « doit être considéré comme la dernière étape dans une stratégie de décarbonation : cette Cette dernière doit en effet commencer par des actions plus matures et performantes telles que l’efficacité énergétique et les énergies renouvelables ». La mise en œuvre du CSC ne sera par ailleurs possible que si différents freins sont levés concernant l’aspect technico-économique, l’acceptation sociétale de cette technologie, ainsi que le défi de la temporalité.
Pixabay / DR
  [Vidéo] Le Covid, accélérateur de la transition écologique
+ de vidéos Environnement TV
Actu réglementaire
Arrêté du 21 juillet 2020 portant nomination du président et des membres du Conseil d'orientation pour la prévention des risques naturels majeurs Lire
Arrêté du 10 juillet 2020 fixant les taux de promotion dans certains corps spécifiques relevant de la direction générale de l'aviation civile du ministère de la transition écologique pour l'année 2020 Lire
Décision du 17 juillet 2020 portant délégation de signature (centre ministériel de valorisation des ressources humaines [CMVRH]) Lire
Les plus lus
À lire également
Neuf multinationales dont Microsoft et Danone s'allient pour réduire leur empreinte carbone
Neuf multinationales dont Microsoft et Danone s'allient pour réduire leur empreinte carbone
Neuf multinationales se sont coalisées à l'initiative du géant américain de l'informatique Microsoft pour partager leurs recherches et stratégies afin de permettre à toutes les entreprises d'atteindre un bilan carbone neutre d'ici 2050.
Le gouvernement met en place un service de surveillance du marché des véhicules et des moteurs
Le gouvernement met en place un service de surveillance du marché des véhicules et des moteurs
Ce jeudi 11 juin, le ministère de la transition écologique et solidaire a annoncé la création d'un service de surveillances du marché des véhicules et des moteurs.
Un site web européen répertorie les perturbateurs endocriniens
Un site web européen répertorie les perturbateurs endocriniens
En ligne depuis le 2 juin dernier, le site edlists.org répertorie la liste des substances reconnues comme étant des perturbateurs endocriniens dans la réglementation européenne sur les produits chimiques.
Les émissions de méthane continuent d'augmenter à l'échelle mondiale
Les émissions de méthane continuent d'augmenter à l'échelle mondiale
Le Global Carbon Project a publié ce jeudi 16 juillet, son rapport sur le bilan mondial des émissions et puits de méthane : au niveau mondial les émissions ont augmenté de 9% entre la période 2000-2006 et 2017.
[Tribune] Marché carbone EU-ETS : comment dépasser les limites d’un système basé sur l’offre et la demande ?
[Tribune] Marché carbone EU-ETS : comment dépasser les limites d’un système basé sur l’offre et la demande ?
Cette semaine, Mathieu Dancre, directeur conseil sur le secteur Energie chez GreenFlex se demande quels facteurs prendre en compte pour que le prix des quotas d'émission de CO2 augmentent.
[Vidéo] La reprise : à quel prix ?
[Vidéo] La reprise : à quel prix ?
Alors que la France est entrée en début de semaine dans la phase 2 du déconfinement, l'écologie sera-t-elle la grande oubliée de la relance post-Covid ?
Une dizaine de zones à faibles émissions pourront être créées d'ici 2021
Une dizaine de zones à faibles émissions pourront être créées d'ici 2021
Ce jeudi 2 juillet, la ministre de la transition écologique Elisabeth Borne, a confirmé la publication du décret permettant la création d'une dizaine de nouvelles zones à faibles émissions d'ici 2021.
Tous les articles POLLUTIONS
Nos magazines
Accéder au kiosque
En partenariat avec
Événements
Solar PV World Expo 2020
16 Août 2020
EXPOBIOGAZ
2 Septembre 2020
20e Congrès international du recyclage automobile (IARC)
2 Septembre 2020
+ d'événements
Emploi
- Ordonnanceur(se) Soirée H/F
- Responsable Ressources Humaines H/F
- Ouvrier / Ouvrière d'entretien des espaces verts
- Responsable d’Unité Administrative F/H
+ d’offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.