Certaines fonctionnalités de ce site reposent sur l’usage de cookies.
Les services de mesure d'audience sont nécessaires au fonctionnement du site en permettant sa bonne administration. Vous avez cependant la possibilité de vous opposer à leur usage.
REFUSER
ACCEPTER
CONNEXION
Valider
Mot de passe oublié ?
Accueil > Actualités > Pollutions > Un premier laboratoire français accrédité pour mesurer les PFAS dans les rejets atmosphériques
POLLUTIONS

Un premier laboratoire français accrédité pour mesurer les PFAS dans les rejets atmosphériques

PUBLIÉ LE 13 MAI 2024
LA RÉDACTION
Archiver cet article
Un premier laboratoire français accrédité pour mesurer les PFAS dans les rejets atmosphériques
Crédits : Jason Blackeye sur Unsplash
Le bureau d’études spécialiste des risques industriels, Ginger Leces, a obtenu l’accréditation COFRAC qui valide sa compétence à identifier des PFAS dans les rejets atmosphériques.

Depuis plusieurs années, Ginger Leces a développé et validé une méthode de mesure des PFAS dans les rejets atmosphériques selon le référentiel américain EPA OTM-45. Cette méthode sert de référence pour quantifier la concentration de 49 composés PFAS semi-volatils dans les émissions des installations industrielles, première étape pour permettre de réduire les émissions de façon significative.

Ginger Leces a également mené de nombreuses campagnes de mesures sur les PFAS pour plusieurs industriels de la région lyonnaise et dans différents domaines d’activité. Cette première accréditation délivrée par le COFRAC permet de garantir la fiabilité des résultats et de déterminer la concentration des composés PFAS avec la précision et la sensibilité nécessaires pour la réalisation d’études d’impact environnemental. Ginger Leces contribue ainsi à améliorer la surveillance des composés PFAS issus des ICPE conformément au plan d’action interministériel.

Pour prévenir les risques liés aux PFAS et améliorer la connaissance sur leurs effets, le ministère de la Transition Ecologique et de la Cohésion des Territoires a présenté en janvier 2023 un plan d’action, complété en avril 2024 dans l’optique de renforcer les dispositifs de surveillance.
 
PARTAGEZ
À LIRE ÉGALEMENT
Pour le climat et la santé, divisez par deux votre consommation de viande
Pour le climat et la santé, divisez par deux votre consommation de viande
Tribune | « Pour lutter contre les plastiques, donnons-nous de vrais moyens ! »
Tribune | « Pour lutter contre les plastiques, donnons-nous de vrais moyens ! »
Fast-fashion : des associations souhaitent un malus pour les marques commercialisant plus de 5 000 modèles par an
Fast-fashion : des associations souhaitent un malus pour les marques commercialisant plus de 5 000 modèles par an
Un partenariat signé pour réduire les mégots dans l'espace public
Un partenariat signé pour réduire les mégots dans l'espace public
Tous les articles Pollutions
L'essentiel de l'actualité de l'environnement
Ne manquez rien de l'actualité de l'environnement !
Inscrivez-vous ou abonnez-vous pour recevoir les newsletters de votre choix dans votre boîte mail
CHOISIR MES NEWSLETTERS