Certaines fonctionnalités de ce site reposent sur l’usage de cookies.
Les services de mesure d'audience sont nécessaires au fonctionnement du site en permettant sa bonne administration.
ACCEPTER TOUS LES COOKIES
LES COOKIES NÉCESSAIRES SEULEMENT
CONNEXION
Valider
Mot de passe oublié ?
Accueil > Actualités > Recyclage & Récupération > Paprec reprend Ikos Environnement
RECYCLAGE & RÉCUPÉRATION

Paprec reprend Ikos Environnement

PUBLIÉ LE 30 JANVIER 2018
H. Y.
Archiver cet article
Paprec reprend Ikos Environnement
Poursuivant sa stratégie de croissance, Paprec annonce l’acquisition d’Ikos Environnement, filiale du groupe de BTP Lhotellier principalement présente dans les Hauts-de-France et en Normandie.

Ce rachat qui permet au groupe Paprec de prendre pied sur le quart nord-ouest de la France concerne aussi les sociétés Capik (méthanisation) et VI Environnement (collecte). Au total, ces sociétés emploient 138 personnes pour un chiffre d’affaires de 34 millions d’euros. Spécialisée dans la collecte et la valorisation des déchets d’activités économiques et des ordures ménagères, Ikos et ses sociétés sœurs exploitent plusieurs centres d’enfouissement, de stockage et de valorisation pour une capacité de 400.000 tonnes par an (7 millions de tonnes de capacité totale d’enfouissement). L’entreprise possède également un méthaniseur de 36.000 tonnes annuelles dont le biogaz est valorisé en chaleur et électricité (10,5 GWH d’électricité). Paul Lhotellier, président du groupe familial, justifie son choix en expliquant que Paprec « partage les mêmes valeurs que nous : respect des hommes, indépendance, service au client et éthique au travail ». « Vis-à-vis des clients régionaux et plus précisément des collectivités qui nous ont fait confiance, je voulais un groupe qui nous ressemble et qui comprenne les enjeux régionaux et qui maintienne la qualité de service », poursuit le président. Le groupe de BTP entend aussi travailler avec Paprec pour « développer ensemble des offres innovantes pour gérer les déchets du BTP et les terres polluées ». Une collaboration qui devrait aussi fonctionner à l’international puisque Paul Lhotellier indique vouloir s’associer à Paprec pour développer sa filiale indienne. De fait, le Normand est présent depuis 2014 sur le sous-continent, via sa prise de participation dans la société Mailhem, spécialisée dans la micro-méthanisation. En outre, en 2016, Lhotellier a remporté un appel d’offres pour le traitement des déchets ménagers de la ville de Nashik (un million d’habitants), au nord-est de Bombay. Un contrat de trente ans et d’un montant de 91 M€ qui porte sur la valorisation de près de 145.000 t de déchets par an.
Crédit : DR
PARTAGEZ
À LIRE ÉGALEMENT
Le deuxième Carrefour des déchets se tiendra les 3 et 4 juillet à Rouen
Le deuxième Carrefour des déchets se tiendra les 3 et 4 juillet à Rouen
Hauts-de-France Propres : les inscriptions pour les ramassages d'ordures sont ouvertes
Hauts-de-France Propres : les inscriptions pour les ramassages d'ordures sont ouvertes
Décarbonation du bâtiment : Federec et Action Logement s’associent
Décarbonation du bâtiment : Federec et Action Logement s’associent
Hubcycle valorise les coproduits de l’agroalimentaire
Hubcycle valorise les coproduits de l’agroalimentaire
Tous les articles Recyclage & Récupération
L'essentiel de l'actualité de l'environnement
Ne manquez rien de l'actualité de l'environnement !
Inscrivez-vous ou abonnez-vous pour recevoir les newsletters de votre choix dans votre boîte mail
CHOISIR MES NEWSLETTERS