Offre Silver (à partir de 8,90 €)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines
Menu

RECYCLAGE & RÉCUPÉRATION
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Feuille de route pour l'économie circulaire : le gouvernement présente 50 mesures

Partager :
Feuille de route pour l'économie circulaire : le gouvernement présente 50 mesures
Par E.G, le 24 avril 2018
Nos newsletters gratuites ›
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Après deux mois de consultation publique, le gouvernement vient de dévoiler sa feuille de route pour l’économie circulaire. Celle-ci comporte 50 mesures, destinées à faciliter le tri et la collecte pour les consommateurs et les collectivités, mais aussi à améliorer la chaîne de production pour notamment incorporer plus de matières recyclées dans les nouveaux produits.

La feuille de route gouvernementale pour l’économie circulaire, annoncée en octobre dernier, a été publiée ce lundi 23 avril. Elle comporte 50 mesures réparties en quatre objectifs : « mieux produire », « mieux consommer », « mieux gérer nos déchets » et « mobiliser tous les acteurs ». Ainsi, cette feuille de route, qui a été soumise pendant deux mois à la consultation du public, prévoit notamment la mise en place d’un indice de réparabilité des produits électriques, électroniques et électroménagers dès janvier 2020, afin de simplifier la réparation ; de simplifier le geste de tri grâce à des indications claires sur les produits à l’attention des consommateurs : suppression du « point vert » et « généralisation du Triman » par exemple ; ou encore de tester une nouvelle génération de « consigne solidaire » pour les bouteilles en plastiques et les canettes.

Pour les industriels, la feuille de route prévoit l’incorporation de matières premières issues du recyclage dans les produits, mais également la création de nouvelles filières de responsabilité élargie du producteur (REP) pour les emballages des cafés/hôtels/restaurants, les jouets, les articles de sport, de loisir et de bricolage, et les cigarettes. Le gouvernement compte « fixer des objectifs de réemploi, de réutilisation et de réparation aux filières REP  et mettre une partie des produits collectés gratuitement à disposition des acteurs de l’économie sociale et solidaire ». Un bonus/malus incitatif sur l’éco-contribution des produits sera également mis en place.

Une augmentation de la TGAP critiquée par les collectivités

De nombreuses mesures sont également destinées à faciliter la gestion des déchets et leur collecte pour les collectivités territoriales : il s’agit notamment de « faciliter le déploiement du tri à la source des biodéchets », ou encore d’« élaborer d’ici 2019, un référentiel de bonnes pratiques et d’outils destiné aux collectivités pour lutter contre les dépôts sauvages de déchets ». Le gouvernement précise par ailleurs que « les collectivités qui souhaitent mettre en place la tarification incitative, et permettre ainsi à leurs administrés de payer moins s’ils trient mieux, seront aidées financièrement pendant 3 ans. Une diminution de 5,5% de la TVA pour le recyclage ainsi qu’une augmentation de la TGAP déchets pour la mise en décharge et l’incinération est également prévue.

Une mesure qui avait été vivement critiquée par cinq associations de collectivités, dans une lettre à Emmanuel Macron le 6 mars dernier : « augmenter unilatéralement la TGAP sur l’élimination sans s’attaquer à l’origine de ces déchets (absence d’écoconception, non-respect de la réglementation) ne permettra pas à la France d’atteindre le « 100% économie circulaire » et le « 100% plastiques recyclés » que vous défendez, et augmentera lourdement le coût de la gestion des déchets supporté par le contribuable local via la taxe ou la redevance d’enlèvement des ordures ménagères, ce qui risquerait de démobiliser les citoyens », écrivaient-elles alors. Pour les signataires de cette lettre ouverte, « il est difficilement compréhensible que depuis des années les collectivités soient taxées par une TGAP sur un service public quand elles valorisent sous forme d’énergie ou qu’elles mettent en décharge des produits, qui pour leur majorité ne sont tout simplement pas recyclables ».

Encore « plusieurs zones de flou », selon FNE

Le monde associatif a plutôt bien accueilli la publication de cette feuille de route, même si des manquements ont été soulignés. Pour Nathalie Villermet, pilote du réseau Prévention et gestions des déchets de l’association France nature environnement (FNE), « l’adoption de la feuille de route de l’économie circulaire est tant un acte indispensable qu’un signal positif. Seulement, en l’état, on peut se demander quels seront les moyens alloués concrètement pour mener à bien cette politique ambitieuse. D’autres questions restent en suspens. Sur la consigne par exemple, le gouvernement favorise le recyclage plutôt que le réemploi, celui que pratiquaient nos grands-parents avec leurs bouteilles en verre. Les deux peuvent être complémentaires, mais ce dernier s’avère bien plus vertueux ». Autre interrogation pour FNE : «  pourquoi avoir abandonné l’idée d’une obligation de fourniture de pièces détachées », alors que le Premier ministre a « affiché sa volonté de développer la réparation, notamment pour les appareils électroménagers » ? Pour l’association, « plusieurs zones de flou méritent encore d’être éclaircies ».

L’association Orée se félicite quant à elle de retrouver dans la feuille de route, certaines des mesures qu’elle avait proposées, telles que l’incitation des régions à réaliser des bilans flux de matières, l’incitation au réemploi dans le secteur de la construction, la facilitation de la sortie du statut de déchet, ou encore le renforcement des synergies entre entreprises, « notamment à travers l’incitation à prendre l’EIT en compte dans les schémas régionaux (PRPGD et SRDEII) ».
Photo : Pixabay
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
  [Vidéo] Ça m'énerve ! La pollution lumineuse
+ de vidéos Environnement TV
Dernier numéro
Décembre 2020
Sommaire
Découvrir
Actu réglementaire
Arrêté du 1er mars 2021 portant nomination d'un commissaire du Gouvernement auprès du grand port maritime de La Réunion Lire
Arrêté du 3 mars 2021 portant nomination (administration centrale) Lire
Arrêté du 3 mars 2021 portant nomination (administration centrale) Lire
Arrêté du 2 mars 2021 modifiant le nombre de postes offerts à l'examen professionnel pour l'accès au corps des ingénieurs de l'agriculture et de l'environnement ouvert par arrêté du 24 février 2021 autorisant au titre de l'année 2020 l'ouverture d'un examen professionnel pour l'accès au corps des ingénieurs de l'agriculture et de l'environnement Lire
Ordonnance n° 2021-237 du 3 mars 2021 portant transposition de la directive (UE) 2019/944 du Parlement européen et du Conseil du 5 juin 2019 concernant des règles communes pour le marché intérieur de l'électricité et modifiant la directive 2012/27/UE, et mesures d'adaptation au règlement (UE) 2019/943 du Parlement européen et du Conseil du 5 juin 2019 sur le marché intérieur de l'électricité Lire
Rapport au Président de la République relatif à l'ordonnance n° 2021-237 du 3 mars 2021 portant transposition de la directive (UE) 2019/944 du Parlement européen et du Conseil du 5 juin 2019 concernant des règles communes pour le marché intérieur de l'électricité et modifiant la directive 2012/27/UE, et mesures d'adaptation au règlement (UE) 2019/943 du Parlement européen et du Conseil du 5 juin 2019 sur le marché intérieur de l'électricité Lire
Ordonnance n° 2021-236 du 3 mars 2021 portant transposition de diverses dispositions de la directive (UE) 2018/2001 du Parlement européen et du Conseil du 11 décembre 2018 relative à la promotion de l'utilisation de l'énergie produite à partir de sources renouvelables et de la directive (UE) 2019/944 du Parlement européen et du Conseil du 5 juin 2019 concernant des règles communes pour le marché intérieur de l'électricité Lire
Rapport au Président de la République relatif à l'ordonnance n° 2021-236 du 3 mars 2021 portant transposition de diverses dispositions de la directive (UE) 2018/2001 du Parlement européen et du Conseil du 11 décembre 2018 relative à la promotion de l'utilisation de l'énergie produite à partir de sources renouvelables et de la directive (UE) 2019/944 du Parlement européen et du Conseil du 5 juin 2019 concernant des règles communes pour le marché intérieur de l'électricité Lire
Ordonnance n° 2021-235 du 3 mars 2021 portant transposition du volet durabilité des bioénergies de la directive (UE) 2018/2001 du Parlement européen et du Conseil du 11 décembre 2018 relative à la promotion de l'utilisation de l'énergie produite à partir de sources renouvelables Lire
Rapport au Président de la République relatif à l'ordonnance n° 2021-235 du 3 mars 2021 portant transposition du volet durabilité des bioénergies de la directive (UE) 2018/2001 du Parlement européen et du Conseil du 11 décembre 2018 relative à la promotion de l'utilisation de l'énergie produite à partir de sources renouvelables Lire
Décret du 1er mars 2021 portant intégration (ingénieurs des ponts, des eaux et des forêts) Lire
Arrêté du 1er mars 2021 fixant le nombre de places offertes au titre de l'année 2021 à l'examen professionnel pour le recrutement d'assistants d'administration de l'aviation civile de classe supérieure au ministère de la transition écologique (direction générale de l'aviation civile et Météo-France) Lire
Arrêté du 26 février 2021 modifiant l'arrêté du 19 février 2021 fixant un contingent exprimé en puissance et en jauge pour la réservation de capacités aux fins de délivrance de permis de mise en exploitation de navires de pêche au mois de février 2021 Lire
Arrêté du 25 février 2021 relatif aux permis d'accès pour l'exercice de la pêche professionnelle dans le secteur de la baie de Granville pour l'année 2021 Lire
Arrêté du 1er mars 2021 fixant le nombre de postes offerts au titre de l'année 2021 aux recrutements dans le corps des ingénieurs des ponts, des eaux et des forêts Lire
Arrêté du 28 février 2021 portant nomination au cabinet de la ministre de la transition écologique Lire
Arrêté du 26 février 2021 relatif au régime d'aide en faveur des investissements en matériels des entreprises de travaux sylvicoles et des pépinières forestières dans le cadre du plan de relance de l'économie Lire
Arrêté du 26 février 2021 portant modification du règlement du 130e concours général agricole Lire
Arrêté du 22 février 2021 homologuant le cahier des charges de l'appellation d'origine contrôlée « Chiroubles » Lire
Arrêté du 22 février 2021 homologuant le cahier des charges de l'appellation d'origine contrôlée « Fleurie » Lire
À lire également
Baudelet Environnement lance un appel à projets pour valoriser les déchets
Baudelet Environnement lance un appel à projets pour valoriser les déchets
Baudelet Environnement, spécialiste de collecte, traitement et valorisation des déchets au grand Nord de Paris, lance un appel à projets pour encourager l’innovation dans la filière déchets.
Paprec négocie avec le groupe CNIM pour l’acquisition de sa filiale Opération et Maintenance
Paprec négocie avec le groupe CNIM pour l’acquisition de sa filiale Opération et Maintenance
Nouvelle acquisition en vue pour le numéro trois français de la gestion globale des déchets, Paprec qui est entré en négociations exclusives avec le groupe CNIM.
Douze engagements pour une mode éthique et durable
Douze engagements pour une mode éthique et durable
Après la publication des résultats de la consultation citoyenne, organisée en septembre 2020, les grands noms de la mode et partenaires du collectif Paris Good Fashion, s'engagent à rendre ce secteur plus durable et responsable.
Le premier label pour lutter contre l'obsolescence programmée des produits manufacturés
Le premier label pour lutter contre l'obsolescence programmée des produits manufacturés
Au bout de quelques mois, voire quelques semaines certains objets récemment achetés atteignent leur fin de vie et finissent dans la benne aux déchets. Pour rompre avec cette surconsommation, le label Longtime a été lancé pour accompagner les consommateurs vers un achat écologique et économique.
Recyclage : 2B Services Innovations s'offre le spécialiste des biodéchets BM Environnement
Recyclage : 2B Services Innovations s'offre le spécialiste des biodéchets BM Environnement
BM Environnement, spécialisée dans la valorisation de biodéchets, a été rachetée par le spécialiste du recyclage des poteaux en bois et en béton dangereux, 2B Services Innovations.
Une chaufferie pour valoriser les CSR
Une chaufferie pour valoriser les CSR
Alternative aux énergies fossiles et à l’enfouissement des déchets, la chaufferie Dalkia Wastenergy a été conçue, construite et éprouvée pour s’adapter à tous types de combustibles solides de récupération (CSR). Une solution innovante dans la gestion des déchets, encouragée par la loi de transition énergétique.
Take a waste et Vivalto Santé s’allient pour le traitement des déchets de santé
Take a waste et Vivalto Santé s’allient pour le traitement des déchets de santé
La start-up Take a waste et le groupe de cliniques privées Vivalto Santé signent un partenariat pour développer des filières de recyclage tout en réduisant les déchets de santé.
Tous les articles RECYCLAGE & RÉCUPÉRATION
En partenariat avec
Événements
Bio360
24 Mars 2021
EuroRail Hub DIGITAL
24 Mars 2021
Rencontres Produrable - 100 % Digital
29 Mars 2021
+ d'événements
Emploi
- Poseur de compteurs d'eau - H/F
- Poseur(euse) de Canalisation
- Ouvrier / Ouvrière paysagiste
- RESPONSABLE FINANCIER(E) et ADMINISTRATIF(VE) F/H
+ d’offres
Vous cherchez un métier, un emploi, découvrez sur notre site emploi nos reportages sur des profils métiers.
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.