Abonnements Découvrez nos formules print et numérique Accès abonnés Voir nos offres
Menu

RECYCLAGE & RÉCUPÉRATION
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ
EMPLOI

Un premier éco-organisme agréé pour la déconstruction des bateaux de plaisance

Partager :
Un premier éco-organisme agréé pour la déconstruction des bateaux de plaisance
Par E.G, le 8 mars 2019
Découvrez notre newsletter gratuite Recyclage & Récupération
L’association pour la plaisance éco-responsable a été agréée le 2 mars dernier par le ministère de la transition écologique et solidaire, comme éco-organisme de la filière des déchets issus de bateaux de plaisance ou de sport.

Dans le cadre de la mise en œuvre d’une responsabilité élargie des producteurs (REP), l’association pour la plaisance éco-responsable (Aper), créée en 2009 par la Fédération des industries nautiques (FNI), a été agréée par l’arrêté du 21 février dernier, en tant qu’éco-organisme de la filière des déchets issus de bateaux de plaisance ou de sport.

« L’industrie nautique française fait ainsi figure de modèle au niveau mondial, puisqu’aucun autre pays n’a mis en place une telle filière de déconstruction », se félicite l’Aper dans un communiqué. Selon Jean-Paul Chapeleau, président de l’Aper, « il s’agit d’une avancée considérable dans la prise en charge et le traitement des bateaux de plaisance en fin de vie ». L’association rappelle que la Comité interministériel de la mer de novembre 2017, a fixé pour objectif de déconstruire 20.000 à 25.000 bateaux entre 2019 et 2023.

Les membres de l’Aper versent une écocontribution depuis le 1er janvier dernier afin de financer la filière de déconstruction. Un financement complété par le gouvernement, qui correspond à 2% du droit annuel de francisation et de navigation, payée par les plaisanciers. « Grâce à ce double financement, (…) toutes les étapes de la déconstruction d’un bateau sont désormais intégralement prises en charge par l’Aper. Seul le transport du bateau jusqu’au centre de déconstruction agréé le plus proche reste à la charge du propriétaire », précise l’éco-organisme.
Photographie rapprochée de la proue avec une ancre d'un bateau de plaisance rentrant au port de Saint-Martin-de-Ré. ÎLe de Ré, Charente Maritime, France. Crédit : Jean-Pierre Bazard / Source : Wikimedia Commons.
Tous nos articles à partir de 8,99 €
JE M'ABONNE
S'identifier
S'inscrire
S'abonner
S'abonner
S'abonner
S'abonner
Nos coups de coeur de Pollutec en vidéo
Voir notre page spéciale POLLUTEC 2018
En partenariat avec
À lire également
Plan de gestion des matières et déchets radioactifs : le débat public débutera le 17 avril
Plan de gestion des matières et déchets radioactifs : le débat public débutera le 17 avril
Le débat public sur le cinquième plan de gestion des matières et déchets radioactifs débutera le 17 avril prochain et se terminera le 25 septembre.
Le Siom de la Vallée de Chevreuse veut réduire les déchets ménagers de 10% d'ici 2020
Le syndicat d'ordures ménagères de la Vallée de Chevreuse a signé ce vendredi 15 mars, un contrat d'objectifs déchets économie circulaire.
La journée mondiale du recyclage imagine un futur avec 100% de déchets recyclés
La journée mondiale du recyclage imagine un futur avec 100% de déchets recyclés
La journée mondiale du recyclage a lieu ce lundi 18 mars.
Agrément d’EcoDDS : le CNR dénonce « un arrière-goût d’inachevé »
Agrément d’EcoDDS : le CNR dénonce « un arrière-goût d’inachevé »
Depuis le 11 mars dernier, l’éco-organisme EcoDDS est à nouveau agréé par le ministère de la transition écologique et solidaire, pour une durée de six ans.
Urbyn, la plateforme qui met entreprises et recycleurs en relation
Urbyn, la plateforme qui met entreprises et recycleurs en relation
Grâce à la plateforme Urbyn, les entreprises productrices de déchets sont mis en relation avec des professionnels du recyclage adaptés à leurs besoins.
Stocamine : le gouvernement lance une étude de faisabilité pour la poursuite d'un déstockage
Stocamine : le gouvernement lance une étude de faisabilité pour la poursuite d'un déstockage
Mardi 12 février, le gouvernement a annoncé le lancement d'une étude de faisabilité de la poursuite d'un déstockage partiel des déchets enfouis dans le site de stockage de déchets de Stocamine, dans le Haut-Rhin.
Chimirec annonce l’intégration de quatre nouvelles filiales
Le groupe Chimirec a annoncé ce lundi 4 février, l’intégration de quatre nouvelles filiales de collecte et traitement des déchets : Astrhul et Solairgies dans le Maine-et-Loire, Aretzia dans la Loire-Atlantique, et CDS Services dans l’Eure-et-Loir.
Tous les articles RECYCLAGE & RÉCUPÉRATION
ACCÈS AU KIOSQUE
Événements
Sifer 2019
26 Mars 2019
Sifer 2019
Intersol 2019
26 Mars 2019
Intersol 2019
RailTech Europe 2019
26 Mars 2019
RailTech Europe 2019
+ D'ÉVÉNEMENTS
Emploi
- Technicien(ne) de maintenance PAC/CLIM H/F à St-Nazaire
- Opérateur Hydrocureur H/F
- Agent / Agente d'entretien des parcs et jardins
+ D’OFFRES
Rubriques
Eau
Recyclage
Énergie
Territoires
Cleantech
Politiques
Pollutions
Biodiversité
Mobilité
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Magazines
BTP Magazine
BTP Rail
Environnement Magazine
Hydroplus
Mat Environnement
Planète B
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Services
Pages d'aide (FAQ)
Emploi
Newsletters
Agenda
Abonnés
RGPD 2018
CGV (digital)
CGV (magazines)
CGV (pub)
Nous contacter
L’équipe
Mentions légales
constructioncayola.com est un site du Groupe Cayola.