Offre Silver (à partir de 20 € / mois)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines
Menu
Pollutec 2021
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Déchets : Waster propose un service de covoiturage pour les encombrants

Déchets : Waster propose un service de covoiturage pour les encombrants
Par Eva Gomez, le 2 mai 2019.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Comment faciliter la collecte des déchets volumineux et leur transport en déchèterie, aussi bien pour les usagers que pour les collectivités ? Voici la problématique à laquelle la jeune pousse Waster tente de répondre.

« Nous aimons nous présenter comme le "blablacar" des déchets », lancent ironiquement les deux cofondateurs Romain Treussard et Maxence Courbe. Leur solution est simple : l’usager publie une annonce sur le site de Waster en précisant son code postal, la description de l’encombrant dont il veut se débarrasser (volume, poids), ses disponibilités ainsi que l’adresse de collecte. Les collecteurs potentiels définissent un prix, fixé par défaut à zéro euro, puis s’arrangent avec le producteur du déchet sur les modalités avant d’entamer leur tournée, qui a pour point d’arrivée, la déchèterie.
 


Réagir à la disparition de la collecte en porte à porte

L’idée est venue au deux cofondateurs en 2017, à l’occasion d’un déménagement. « Nous nous sommes aperçus qu’il n’existait aucune réponse digitale pour les services d’encombrants et après avoir étudié le marché, nous avons conclu que le monde des déchets n’était pas encore assez attractif pour le monde digital », souligne Romain Treussard. L’occasion de développer une solution « gagnant/gagnant » pour les usagers et les collectivités. « Une problématique se pose dans les collectivités avec la tendance à la disparition du service de collecte en porte à porte et la gestion des dépôts sauvages », explique en effet Maxence Courbe. Waster viendrait donc « combler le vide laissé par la collecte en porte à porte », indique-t-il, et éviterait la prolifération de dépôts sauvages ainsi que les coûts liés à leur résorption. « Pour l’usager, notre solution fait gagner du temps et permet de ne pas se soucier du véhicule qui transportera ses encombrants en déchèterie », ajoute Romain Treussard.

Se déployer en partenariat avec les collectivités

En ligne depuis le 15 avril dernier, Waster est en phase de test sur quelques communes en Auvergne-Rhône-Alpes, et les deux cofondateurs sont déjà satisfaits des quelques résultats observés. « Il est important pour nous que Waster se développe en partenariat avec les collectivités, car nous sommes conscients qu’il s’agit d’un service public. Nous ne voulons pas nous installer en autonomie », explique Maxence Courbe. Les deux cofondateurs travaillent actuellement avec une agglomération de 55.000 habitants dans l’Aisne : « Nous tenons à proposer un service adapté aux problématiques locales et à nous aligner avec les demandes des collectivités », précise Romain Treussard.

D’ici six mois Waster a pour objectif de se déployer dans six agglomérations. Et Maxence Courbe de se projeter : « d’ici 10 ou 15 ans, on peut même imaginer ubériser la collecte des ordures ménagères résiduelles ! » En tout cas, une chose est sûre pour les deux cofondateurs : « Tant qu’il sera plus simple de déposer son déchet dans la rue plutôt qu’en déchèterie, la problématique persistera. »
Crédit photo : Waster
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
Contenu de marque
  Dis ENGIE, ça se recycle les éoliennes ?
Contenu de marque
  Allison Transmission expose sur le salon Pollutec
Dernier numéro
Actu réglementaire
À lire également
Dis ENGIE, ça se recycle les éoliennes ?
Dis ENGIE, ça se recycle les éoliennes ?
Le saviez-vous ? ENGIE a recyclé 96% des 3 premières éoliennes démantelées à Port-la-Nouvelle (Aude) ! Et le 100%, c'est pour bientôt.
Eco-mobilier densifie ses points de réception des meubles et matelas usagés
Eco-mobilier densifie ses points de réception des meubles et matelas usagés
L'éco-organisme Eco-mobilier, spécialisé dans la collecte, le tri, le recyclage et la valorisation énergétique du mobilier usagé, lance un appel à candidatures en vue de renforcer son maillage territorial.
Ordinateur de bord compact et léger pour véhicules de collecte
Ordinateur de bord compact et léger pour véhicules de collecte
Spécialiste de l’automation mobile depuis 1972, le groupe Moba développe des systèmes de commande de machines, des technologies d’identification et de pesage et des solutions logicielles flexibles.
Version autonome du robot collecteur de déchets flottants Jellyfishbot
Version autonome du robot collecteur de déchets flottants Jellyfishbot
Spécialisée dans l’IA et la robotique au service de l’environnement, Iadys (Interactive Autonomous Dynamic Systems) a consacré sa première gamme de produits au marché de la dépollution aquatique avec un ensemble de solutions matérielles et logicielles (véhicules marins, systèmes d’intelligence embarquée). C’est dans ce cadre qu’est né le Jellyfishbot, un robot capable de collecter les déchets et les hydrocarbures à la surface de l’eau.
Stéphane Leterrier dirige le nouveau pôle Paprec Energies
Stéphane Leterrier dirige le nouveau pôle Paprec Energies
Paprec se dote d’une division spécialisée dans la valorisation énergétique « Paprec Energies ». Elle sera dirigée par Stéphane Leterrier.
Chloé Brumel-Jouan, en charge de l’expertise juridique d'ecosystem
Chloé Brumel-Jouan, en charge de l’expertise juridique d'ecosystem
Chloé Brumel-Jouan, rejoint l’éco-organisme ecosystem, spécialiste de l’allongement de la durée de vie et du recyclage des équipements électriques, au poste de « Directrice Relations institutionnelles, Juridique et Contrôle interne ».
Paprec et Samfi reprennent la papeterie d'UPM, Rouen s'y oppose
Paprec et Samfi reprennent la papeterie d'UPM, Rouen s'y oppose
Le papetier finlandais UPM a retenu l'offre industrielle du consortium constitué de Samfi et Paprec pour reprendre sa papeterie de la Chapelle-Darblay (Seine-Maritime). Toutefois, la métropole de Rouen Normandie met le veto pour maintenir les activités de recyclage du papier. 
Tous les articles RECYCLAGE & RÉCUPÉRATION
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.