Découvrez nos newsletters
Gratuites et spécialisées dans votre secteur
Accès abonnés ✉ Nos newsletters gratuites Je m'abonne
Menu

RECYCLAGE & RÉCUPÉRATION
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Le Syctom lance son « Grand défi »

Partager :
Le Syctom lance son « Grand défi »
Par Anthony Laurent, le 9 juillet 2019
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Recyclage & Récupération
Le syndicat chargé du traitement des ordures ménagères de Paris et de 84 communes franciliennes vient de lancer un grand plan d’actions, dénommé « Le Grand Défi », visant à réduire et à mieux recycler les déchets. Trente-cinq actions sont engagées d’ici 2025 pour atteindre 65 % d’emballages recyclés et 55 % pour les déchets ménagers.

Le 4 juillet dernier, le Syctom, l’agence chargée de traiter et de valoriser les déchets ménagers produits par 5,8 millions d’habitants de 85 communes franciliennes – dont Paris –, a dévoilé les grands axes de son « Grand Défi ». L’objectif de cette initiative originale ? « Il s’agit d’un plan d’actions, co-construit par le syndicat et plusieurs partenaires (élus des collectivités, bailleurs sociaux, entreprises, associations, etc.), ayant pour finalité de prévenir et de diminuer la production des déchets ménagers, d’améliorer la collecte sélective et de contribuer à atteindre l’objectif de « zéro déchet non valorisé » à l’horizon 2025 », résume Jacques Gautier, président du Syctom.

Les objectifs du syndicat métropolitain se veulent ambitieux, avec notamment la fin de l’enfouissement des déchets d’ici 2025 – contre 237.000 tonnes aujourd’hui – et un taux de recyclage des déchets qui doit atteindre les 80 % pour le début des Jeux olympiques et paralympiques de Paris en 2024. Parallèlement, les obligations réglementaires se renforcent : les déchets alimentaires devront faire l’objet d’un traitement séparé dès 2023 et en 2025 tous les emballages devront être recyclés à hauteur de 65 % et les déchets ménagers et assimilés à hauteur de 55 %.

35 actions suivant 7 axes prioritaires

Approuvés par les élus du Syctom lors d’un vote organisé le 27 juin dernier, le « Grand Défi » et les actions envisagés doivent se concrétiser à court (d’ici fin 2019), moyen (2020-2021) et long termes (d’ici 2025). « A la suite d’un semestre de travail collectif, nous avons arrêté 35 actions suivant 7 axes jugés prioritaires. Ces actions, d’ampleur et de portée diverses, relèvent parfois de mesures très concrètes comme de véritables orientations politiques qui se traduiront dans des documents de planification », fait savoir Jacques Gautier. Les 7 axes poursuivis sont les suivants : éduquer, informer et former dans la proximité ; agir de manière concertée et coordonnée sur le territoire du Syctom ; communiquer ; innover, mobiliser et accompagner dans les territoires ; développer les partenariats ; modifier le cadre législatif et réglementaire, et mettre, suivre et évaluer le plan d’actions.

Côté financements, le Syctom estime le budget nécessaire à son plan d’actions à « 250 millions d’euros d’ici 2025 ». Il en financera une partie, « le solde étant assuré par l’ensemble des autres parties prenantes publiques et privées », indique le syndicat. Le budget des actions programmées pour la période 2020-2021 sera soumis au débat d’orientations budgétaires organisé par le syndicat en octobre prochain. Une incertitude demeure à ce stade : le « Grand Défi » survivra-t-il aux prochaines élections municipales et à une éventuelle nouvelle gouvernance du syndicat ?
 
Retrouvez toute l'information de cette rubrique dans le magazine Environnement Magazine.
Environnement Magazine, l'information de référence pour tous les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l'environnement.
Consulter le magazine
Offre digitale
à partir de
8,90 €

Je découvre
S'identifier
S'inscrire
  Environnement TV ouvre les vannes
Le 21e Carrefour des gestions locales de l'eau se tient en ce moment même à Rennes. Pour l'occasion, l'équipe d'Environnement TV vous propose une émission consacrée à l'Eau.
+ de vidéos Environnement TV
À lire également
PET opaque : la filière du lait prête à investir dans le recyclage
PET opaque : la filière du lait prête à investir dans le recyclage
À la suite de la présentation des résultats des appels à projets pour le recyclage du PET opaque par Citéo, le 22 janvier dernier, un consortium d’industriels et de metteurs en marché de la filière du lait affirme être prêt techniquement et économiquement au retour à la bouteille, à la condition que les conditions de tri et de collecte apportent les quantités nécessaires.
Le projet de loi antigaspillage pour une économie circulaire est définitivement adopté
Le projet de loi antigaspillage pour une économie circulaire est définitivement adopté
Après l'accord trouvé en Commission mixte paritaire le 8 janvier dernier, le projet de loi antigaspillage pour une économie circulaire a été définitivement adopté par le Parlement ce jeudi 30 janvier.
La Malaisie renvoie 43 conteneurs de déchets illégaux en France
La Malaisie renvoie 43 conteneurs de déchets illégaux en France
Depuis que la Chine a interdit, en 2018, l’importation de déchets plastiques sur son territoire, de nombreuses usines illégales de recyclage sont apparues en Malaisie. Comme les autorités locales refusent que leur pays devienne la nouvelle décharge du monde, elles ont annoncé le renvoi de 150 conteneurs de déchets illégaux dans leur pays d’origine, dont 43 en France.
Federec va publier un indice de variation des coûts de mise en stockage des refus de tri
Federec va publier un indice de variation des coûts de mise en stockage des refus de tri
Ce mercredi 15 janvier, la Fédération des entreprises du recyclage (Federec) annonce la parution d'un nouvel indice de variation des coûts de mise en stockage des refus de tri.
Le Syctom diffère son investissement dans le centre de traitement des déchets ménagers de Romainville-Bobigny
L'agence métropolitaine des déchets ménagers de l'agglomération parisienne a décidé de suspendre l'investissement de plus de 300 millions d'euros dans le centre de traitement des déchets ménagers de Seine-Saint-Denis, en attendant l'élection du prochain exécutif, le 28 mai prochain.
La lutte contre le gaspillage alimentaire est étendue à la restauration collective privée et à l'industrie agroalimentaire
La lutte contre le gaspillage alimentaire est étendue à la restauration collective privée et à l'industrie agroalimentaire
Depuis le 1er janvier dernier, une ordonnance élargit au secteur de la restauration collective privée et aux industries agroalimentaires, l'obligation de lutte contre le gaspillage alimentaire.
[Tribune] Sacs biosourcés compostables et économie circulaire : pourquoi briser une dynamique vertueuse ?
[Tribune] Sacs biosourcés compostables et économie circulaire : pourquoi briser une dynamique vertueuse ?
Cette semaine, Christophe Doukhi de Boissoudy, président du Club Bio-plastiques, revient sur le rôle des sacs biosourcés et biodégradables dans le développement d'une économie circulaire. "Si l’objectif de sortir du « tout plastique » est louable et nécessaire, ne jetons pas pour autant le bébé avec l’eau du bain", alerte-t-il.
Tous les articles RECYCLAGE & RÉCUPÉRATION
En partenariat avec
Nos magazines
Accéder au kiosque
Événements
SALON AQUIBAT
26 Février 2020
SALON AQUIBAT
Confs'Amiante Bâti
27 Février 2020
Confs'Amiante Bâti
Confs'Amiante Navire
10 Mars 2020
Confs'Amiante Navire
+ d'événements
Emploi
- Releveur de compteurs d'eau - H/F
- Assistant Compta /admin - Temps partiel H/F
- Monteur / Monteuse de panneaux photovoltaïques
- Responsble Technique F/H
+ d’offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.