Découvrez nos newsletters
Gratuites et spécialisées dans votre secteur
Accès abonnés ✉ Nos newsletters gratuites Je m'abonne
Menu

RECYCLAGE & RÉCUPÉRATION
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Trois questions à : Jean-Christophe Estoudre, directeur général de Smaaart

Partager :
Trois questions à : Jean-Christophe Estoudre, directeur général de Smaaart
Par Propos recueillis par Eva Gomez, le 4 octobre 2019
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Recyclage & Récupération
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Alors qu’on considère que 100 millions de téléphones dorment dans les tiroirs des Français, l’activité de reconditionnement est en forte croissance. Rencontre avec Jean-Christophe Estoudre, directeur général de la marque Smaaart.

Comment est née votre marque de produits reconditionnés et avec quels objectifs ?

Smaaart est la marque de produits reconditionnés de Sofi Groupe, société historiquement liée à la maintenance électronique des outils de télécommunication. En 2017, nous avons commencé à nous poser la question de la prolongation de la durée de vie des objets de télécommunication, c’est de là qu’est née Smaaart. Avec cette marque, nous voulons donner une seconde vie aux smartphones ou encore aux tablettes, tout en assurant une qualité irréprochable des produits reconditionnés, équivalente à celle des produits neufs.

Les Français changent de smartphone environ tous les deux ans, avec le reconditionnement nous pouvons allonger cette durée de vie à six ans, avant qu’il ne soit technologiquement obsolète. Les citoyens sont de plus en plus sensibles à leur impact environnemental et acheter un smartphone reconditionné est un geste engagé. En 2018 en France, 2 millions de téléphones reconditionnés ont été vendus, sur les 22 millions de téléphones renouvelés chaque année. Une fois que vous n’utilisez plus vos téléphones, ne les gardez pas dans vos tiroirs ! Confiez-les afin d’éviter qu’ils ne deviennent des déchets.

Quel est le processus de reconditionnement d’un smartphone ?

Concrètement, tout commence par la collecte des téléphones usagers de toutes marques et de tous modèles. Nous privilégions un gisement français, en circuit-court, auprès d’opérateurs télécom, de grossistes, ou encore de la grande distribution. Dès réception, nous garantissons l’effacement des données personnelles de l’ancien propriétaire. Chaque produit fait ensuite l’objet d’un audit esthétique et fonctionnel : sur un smartphone, il y a environ 40 à 50 pièces fonctionnelles qui peuvent être remplacées, comme les cartes, les boutons etc. Après le reconditionnement, la qualité de chaque produit est recontrôlée afin de s’assurer que toutes les fonctionnalités sont opérationnelles. Nous proposons des produits à tous les prix selon leur état, que nous définissons selon une graduation de critères esthétiques.

Cette activité est-elle économiquement fructueuse ?

Dans notre usine, nous avons deux activités : la sous-traitance en réparation et le reconditionnement. Ce dernier est un relais de croissance très fort. En deux ans d’activité de reconditionnement, nous avons doublé notre chiffre d’affaires : En 2019, nous visons un chiffre d’affaires de 12 millions d’euros, contre 9 millions d’euros en 2018. Par ailleurs, 65 emplois associés à Smaaart ont été créés et nous formons également notre personnel en interne.

En 2017, nous avons reconditionné environ 15.000 produits. En 2019, nous atteindrons les 50.000. En réalité nous avons collecté beaucoup plus que 50.000 produits, mais ils étaient soit trop anciens soit trop impactés, et ont donc fait l’objet d’un recyclage. Nous nous entourons en effet d’acteurs du recyclage pour la gestion de la fin de vie des produits, afin de valoriser chaque pièce du téléphone au maximum.
Jean-Christophe Estoudre, directeur général de la marque Smaaart / DR
  [Vidéo] La reprise : à quel prix ?
+ de vidéos Environnement TV
Actu réglementaire
Arrêté du 21 juillet 2020 portant nomination du président et des membres du Conseil d'orientation pour la prévention des risques naturels majeurs Lire
Arrêté du 10 juillet 2020 fixant les taux de promotion dans certains corps spécifiques relevant de la direction générale de l'aviation civile du ministère de la transition écologique pour l'année 2020 Lire
Décision du 17 juillet 2020 portant délégation de signature (centre ministériel de valorisation des ressources humaines [CMVRH]) Lire
Les plus lus
À lire également
Renault Trucks et Indra Automobile Recycling vont recycler les pièces pour poids lourds
Renault Trucks et Indra Automobile Recycling vont recycler les pièces pour poids lourds
Renault Trucks a annoncé la mise en œuvre de sa propre filière de recyclage et réutilisation de pièces pour poids lourds, avec Indra Automobile Recycling.
[Tribune] Recyclage des plastiques : il est urgent de modifier le modèle économique !
[Tribune] Recyclage des plastiques : il est urgent de modifier le modèle économique !
Cette semaine, Antoine Thonnelier, directeur commercial et achats Polieco France, revient sur l'importance de développer le marché des produits à base de matière recyclée. "La crise que nous visons actuellement montre une fois de plus que le recyclage n’est pas un business comme un autre : sans politique proactive de la part de nos institutions, il restera fragile", estime-t-il.
Tri.O Greenwishes va gérer la collecte, le tri et la valorisation des déchets de 16 sites ministériels
Tri.O Greenwishes va gérer la collecte, le tri et la valorisation des déchets de 16 sites ministériels
Seize sites ministériels dont Matignon, le Conseil d'Etat ou le Cese, confient la collecte, le tri et la valorisation de leurs déchets à Tri.O Greenwishes.
Praxy Développement s’agrandit
Praxy Développement s’agrandit
La société passe de 4 à 11 sites de gestion des déchets et se dote d’un directeur général.
Stéphane Panou élu président de la filière papiers-cartons de Federec
Stéphane Panou élu président de la filière papiers-cartons de Federec
Stéphane Panou a été élu président de la filière papiers-cartons de la Fédération des entreprises du recyclage (Federec).
Gaspillage : les services de livraison de repas doivent aller vers le zéro déchet
Gaspillage : les services de livraison de repas doivent aller vers le zéro déchet
Les acteurs de la livraison de repas à domicile ont jusqu'à octobre pour proposer « une stratégie zéro déchet », a annoncé ce mercredi 1er juillet, la secrétaire d'État à la transition écologique et solidaire Brune Poirson.
Les Yvelines à l’assaut de leur mer de déchets
Les Yvelines à l’assaut de leur mer de déchets
Le Département des Yvelines s’est attaqué en janvier dernier à la vaste décharge sauvage qui couvre presque 4 ha à cheval sur trois communes. Déjà, presque 65 % des déchets de la plaine ont été retirés. Une opération qui devrait se poursuivre jusqu’à la fin de l’année, avant un retour à la nature du site.
Tous les articles RECYCLAGE & RÉCUPÉRATION
Nos magazines
Accéder au kiosque
En partenariat avec
Événements
Solar PV World Expo 2020
16 Août 2020
EXPOBIOGAZ
2 Septembre 2020
20e Congrès international du recyclage automobile (IARC)
2 Septembre 2020
+ d'événements
Emploi
- Agent d'Exploitation H/F
- Agent de Production H/F
- Chef de groupe de décontamination nucléaire
- Ingénieur Voiries et Réseaux Divers F/H
+ d’offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.