Découvrez nos newsletters
Gratuites et spécialisées dans votre secteur
Accès abonnés ✉ Nos newsletters gratuites Je m'abonne
Menu

RECYCLAGE & RÉCUPÉRATION
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Trois questions à Bertrand Bohain, délégué général du Cercle national du recyclage

Partager :
Trois questions à Bertrand Bohain, délégué général du Cercle national du recyclage
Par Propos recueillis par Laurence Madoui, le 10 octobre 2019
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Recyclage & Récupération
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
En plein débat autour de la loi antigaspillage pour une économie circulaire, Environnement Magazine a rencontré Bertrand Bohain, délégué général du Cercle national du recyclage. 

Quelle hausse de la contribution des producteurs à la gestion des déchets est attendue du projet de loi sur la lutte contre le gaspillage et l’économie circulaire ?


Bertrand Bohain : Aux Assises nationales des déchets (Nantes, 2-3 octobre), la secrétaire d’Etat, Brune Poirson, a annoncé un surcroît de soutiens des filières à responsabilité élargie du producteur (REP) de plus de 500 millions d’euros par an. C’est le fait de la création de nouvelles filières (bâtiment, jouets, articles de sport, de loisirs et de bricolage, textiles sanitaires, mégots, chewing-gums) et de l’élargissement des opérations auxquelles contribuent les REP historiques. Le fameux coût net de référence d’un service de collecte et de tri optimisé des emballages et papiers, dont Citeo doit assumer 80 %1, serait étendu au traîtement. C’est-à-dire que les producteurs participeraient aussi à l’enfouissement et au stockage des produits non valorisables qu’ils commercialisent. Selon nos calculs, cette extension de l’assiette mobiliserait plus de 200 millions d’euros par an. La mise en place de la filière BTP, prévue début 2022, permettra en outre des économies sur la résorption des dépôts sauvages.

De bonnes nouvelles, somme toute ?

Ce transfert de charges concourra en effet à la baisse des coûts pour le service public local. Le projet de loi réancre l’objectif d’un taux de couverture par les éco-organismes de 80 % des coûts nets optimisés – dans la pratique, nous évaluons cette prise en charge à 50 % pour les emballages et papiers. Mais la directive de juin 2018 parle d’un financement à 100 %. Le débat est loin d’être clos.

Celui sur la consigne non plus …

Le Cercle national du recyclage évalue à 195 millions d’euros par an le coût pour les consommateurs d’une consigne de 0,15 euros sur les bouteilles en plastique dont 90 % seraient ramenées à un point de vente – une hypothèse de retour élevée. Avec une restitution de 80 % des emballages, c’est le double qui irait dans la poche des metteurs en marché. Le ministère assure que les collectivités ne perdront pas un centime car les soutiens auparavant versés sur ces bouteilles seront reventilés. C’est passer un peu vite sur la question du « flux en développement », qui doit regrouper divers plastiques aujourd’hui sans débouché (barquettes, films, pots de yaourt) avec le PET foncé, dont la filière est bien établie. Si les bouteilles en PET coloré partent à la consigne, Citeo reprendra-t-il aux collectivités un flux sans valeur ?

Au plan national, 57 % des emballages ménagers en plastique sont recyclés. Mais sur le strict périmètre des services publics locaux, 70 à 75 % des bouteilles sont captées. Les 90 % visés par l’Union européenne seront atteints avec l’extension des consignes de tri mais aussi la récupération auprès du « hors foyer » (restauration, gares, stades, etc.). Les collectivités peuvent encore fouiller dans les corbeilles de rue, qui mériteraient une caractérisation : si le contenu est composé à 60 % d’emballages, il faut alors l’envoyer au centre de tri.


1 : pour un taux de recyclage de 75 %.
Bertand Bohain, délégué général du Cercle national du recyclage
  [Vidéo] Des bambous pour traiter les eaux usées
Rendez-vous à Miramas dans les Bouches-du-Rhône, où la jeune pousse Bamboo For Life nous fait visiter l'une de ses stations d'épuration constituée de bambous !
+ de vidéos Environnement TV
UN POINT SUR LA REPRISE AVEC...
Matteo Carando, directeur d’ERG France
Les entreprises et acteurs de l’environnement organisent, depuis mi-mai, la reprise de leurs activités. Environnement-magazine.fr propose aux professionnels de partager leur organisation, des réflexions sur l’impact du confinement et leur vision de l’après-crise. Aujourd’hui, nous donnons la parole à Matteo Carando, directeur d’ERG France.
Toutes les interviews
Actu réglementaire
Arrêté du 29 mai 2020 portant admission à la retraite (ingénieurs des ponts, des eaux et des forêts) Lire
Arrêté du 29 mai 2020 portant admission à la retraite (ingénieurs des ponts, des eaux et des forêts) Lire
À lire également
Gaspillage : les services de livraison de repas doivent aller vers le zéro déchet
Gaspillage : les services de livraison de repas doivent aller vers le zéro déchet
Les acteurs de la livraison de repas à domicile ont jusqu'à octobre pour proposer « une stratégie zéro déchet », a annoncé ce mercredi 1er juillet, la secrétaire d'État à la transition écologique et solidaire Brune Poirson.
Un guide pour améliorer la recyclabilité des emballages de produits cosmétiques
Un guide pour améliorer la recyclabilité des emballages de produits cosmétiques
La Fédération des entreprises de la beauté (Febea) et l’éco-organisme Citeo, ont publié ce jeudi 28 avril, un guide pour aider les professionnels des cosmétiques à concevoir des emballages plus respectueux de l’environnement.
Alexis Hubert, Snefid : « Les volumes de déchets médicaux ont fortement augmenté »
Alexis Hubert, Snefid : « Les volumes de déchets médicaux ont fortement augmenté »
Alexis Hubert, directeur général d’Ourry, est également président du Snefid, le Syndicat national des entrepreneurs de la filière déchet. Il nous a accordé une interview pour évoquer les conséquences de la crise sanitaire sur l’activité de la filière, qui a notamment dû s’adapter face à l’afflux des déchets d’activités de soins à risques infectieux (DASRI), principalement dans les régions Ile-de-France et Grand Est. 
Tomra met en musique ses dernières innovations
Tomra met en musique ses dernières innovations
Tomra Recycling, spécialisé dans le tri optique des déchets, a levé le voile en ligne, ce mardi 9 juin, sur ses dernières innovations pour le tri des matériaux. Un événement baptisé Symphony of all Sorts. Une première pour l’industriel.
Les Recycleurs Bretons appellent à recycler les bateaux hors d’usage
Les Recycleurs Bretons appellent à recycler les bateaux hors d’usage
Alors que 12.000 bateaux français sont mis hors d’usage chaque année, nombre d’entre eux sont laissés à l’abandon voire coulés en mer. Les Recycleurs Bretons, une entreprise spécialisée dans la déconstruction et le recyclage des bateaux de plaisance, lancent une campagne de sensibilisation, en partenariat avec l’éco-organisme APER, auprès des particuliers et des professionnels pour les inciter à recycler de façon responsable.
Les entreprises de recyclage fortement impactées par le confinement
Les entreprises de recyclage fortement impactées par le confinement
La Fédération professionnelle des entreprises de recyclage (Federec) a effectué une enquête début mai pour évaluer l’impact du confinement sur les entreprises du secteur. Il en ressort que leur chiffre d’affaires a fortement baissé, avec - 39 % en mars et surtout - 64 % en avril.
L’industrie du recyclage du plastique s’inquiète pour son avenir
L’industrie du recyclage du plastique s’inquiète pour son avenir
Les industriels du recyclage plastique viennent de se déclarer en péril économique. Ils s’estiment en effet victimes d’une double peine avec l’effondrement des commandes et la chute des cours des plastiques issus du pétrole qui rendent les matières issues du recyclage moins attractives.
Tous les articles RECYCLAGE & RÉCUPÉRATION
En partenariat avec
Nos magazines
Accéder au kiosque
Événements
e-EUBCE
6 Juillet 2020
e-EUBCE
Salon de l’Association des Maires d’Ile-de-France
8 Juillet 2020
Salon de l’Association des Maires d’Ile-de-France
Solar PV World Expo 2020
16 Août 2020
Solar PV World Expo 2020
+ d'événements
Emploi
- Paysagiste H/F
- Agent d'exploitation H/F
- Jardinier / Jardinière paysagiste
- CHARGE(E) ETUDES FTTH F/H
+ d’offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.