Découvrez nos newsletters
Gratuites et spécialisées dans votre secteur
Accès abonnés ✉ Nos newsletters gratuites Je m'abonne
Chers abonnés, Chers lecteurs,
Dans cette période difficile, nous tenons à vous assurer de l'engagement de nos équipes de rédaction et de tout notre personnel pour continuer à vous informer sur l'activité de votre secteur. Il s'agit d'une période où la communication est plus que jamais primordiale.
Ensemble, nous continuerons à connecter les secteurs de l'environnement.
Menu

RECYCLAGE & RÉCUPÉRATION
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Le Syctom diffère son investissement dans le centre de traitement des déchets ménagers de Romainville-Bobigny

Partager :
Par Anthony Laurent, le 8 janvier 2020
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Recyclage & Récupération
L’agence métropolitaine des déchets ménagers de l’agglomération parisienne a décidé de suspendre l’investissement de plus de 300 millions d’euros dans le centre de traitement des déchets ménagers de Seine-Saint-Denis, en attendant l’élection du prochain exécutif, le 28 mai prochain.

Comme son prédécesseur, François Dagnaud, l’avait fait en 2014 au sujet du site d’Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne), Jacques Gautier, l’actuel président du Syctom de l’agglomération parisienne, a décidé de différer l’attribution du marché de reconstruction du centre de traitement des déchets ménagers de Romainville-Bobigny (Seine-Saint-Denis). C’est devant le conseil syndical du 6 janvier dernier que le responsable a fait savoir qu’« il ne lui appartenait pas d’engager un investissement de plus de 300 millions d’euros » à deux mois des prochaines élections municipales.

Ne se représentant pas à l’occasion de ces élections, Jacques Gautier ne sera de fait plus en charge de l’agence métropolitaine des déchets ménagers dans quelques mois. Il a ainsi été décidé qu’il ne pouvait engager « un tel investissement », s’accompagnant de frais d’exploitation « importants ». Le syndicat tient en outre à rappeler que « l’augmentation de 30 millions d’euros par an de la TGAP impactera le Syctom à partir de 2021. » Dans ce contexte, ce sera l’exécutif désigné le 28 mai prochain qui se saisira du dossier du centre de Romainville-Bobigny.

Ni méthanisation, ni incinération

Le projet de reconstruction de ce site a fait l’objet d’une « large concertation », conduite sous l’égide de la Commission nationale du débat public (CNDP), rappelle le Syctom, qui ajoute : « A la demande des élus locaux, l’hypothèse d’un traitement sur place – méthanisation et incinération – a été écartée. » « Le projet soumis à l’appel d’offre concerne donc un prétraitement sous forme de séchage d’une partie des ordures ménagères résiduelles pour optimiser leur transfert par voie fluviale vers d’autres installations du Syctom, où elles seront traitées », explique le syndicat. Le centre de tri de Romainville-Bobigny verra en outre sa capacité étendue à 60.000 tonnes.
Offre en ligne à partir de 8,90 €
Dans ce contexte particulier, le premier mois d'abonnement est offert.
Je m'abonne
Retrouvez toute l'information de cette rubrique dans le magazine Environnement Magazine.
Environnement Magazine, l'information de référence pour tous les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l'environnement.
Consulter le magazine
S'identifier
S'inscrire
  [Vidéo] Ça m'énerve ! Les lingettes détériorent les systèmes d'assainissement
Retour sur la chronique d'Agnès Breton, qui s’attaquait au fléau des lingettes jetées dans les toilettes en janvier dernier. Aujourd'hui, en pleine crise sanitaire du Covid-19, les agents de traitement des eaux usées appellent plus que jamais les consommateurs à ne pas jeter de lingettes dans les toilettes !
+ de vidéos Environnement TV
Pour plus d'informations cliquez ici
À lire également
Coronavirus : Ecosystem suspend ses appels d'offres
Coronavirus : Ecosystem suspend ses appels d'offres
Face à la crise sanitaire et économique, l'organisme chargé de la collecte et du traitement des produits électriques et électroniques annonce le report d’un an pour les appels d’offres concernant ses marchés de logistique, de regroupement, de transport et de traitement des déchets d’équipements électriques et électroniques.
Des communes girondines banissent collectivement les plastiques à usage unique
Des communes girondines banissent collectivement les plastiques à usage unique
Cinquante-et-une communes du Smicval Libournais-Haute Garonne viennent de s’engager dans une démarche « zéro plastique à usage unique ». Une initiative originale autant que salutaire.
[Tribune] La Computer Vision au service du tri des déchets
[Tribune] La Computer Vision au service du tri des déchets
Cette semaine, le CEO de Deepomatic, Augustin Marty, explique en quoi l'intelligence artificielle peut révolutionner la gestion des déchets, dans un contexte où "l’Asie ferme ses portes aux importations d’ordures non valorisables et impures en provenance d’Europe​".
Covid-19 : La poursuite du tri est stratégique pour l’industrie de l’emballage, selon Federec
Covid-19 : La poursuite du tri est stratégique pour l’industrie de l’emballage, selon Federec
Continuité du tri des recyclables ou concentration sur les déchets résiduels ? Les pouvoirs publics défendent la première option, qu’appuient ardemment les recycleurs. Mais au début de la troisième semaine de confinement, la pratique est loin d’être uniforme dans les territoires.
Un appel à projets pour réduire et recycler les déchets du bâtiment
Un appel à projets pour réduire et recycler les déchets du bâtiment
Mercredi 5 février, le ministère de la transition écologique et l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe), ont lancé un appel à projets pour la réduction, le recyclage et la valorisation des déchets du bâtiment.
Le projet de loi antigaspillage pour une économie circulaire est définitivement adopté
Le projet de loi antigaspillage pour une économie circulaire est définitivement adopté
Après l'accord trouvé en Commission mixte paritaire le 8 janvier dernier, le projet de loi antigaspillage pour une économie circulaire a été définitivement adopté par le Parlement ce jeudi 30 janvier.
Le pétrolier Eni se lance dans le recyclage chimique des plastiques
Le pétrolier Eni se lance dans le recyclage chimique des plastiques
Le groupe italien Eni a signé un accord de développement conjoint avec une société spécialisée dans le but de développer une technologie de pyrolyse destinée à produire de nouveaux polymères à partir de déchets plastiques.
Tous les articles RECYCLAGE & RÉCUPÉRATION
En partenariat avec
Nos magazines
Accéder au kiosque
Événements
Forum National des Eco Entreprises
2 Avril 2020
Forum National des Eco Entreprises
Confs'Amiante Hors-série Plomb
7 Avril 2020
Confs'Amiante Hors-série Plomb
Cycl'eau Bordeaux
7 Avril 2020
Cycl'eau Bordeaux
+ d'événements
Emploi
- Saur propose une Licence GASTE en Apprentissage
- Chef d'Equipe TP H/F
- Chef d'équipe d'entretien des espaces verts
- TECHNICIEN MAINTENANCE INDUSTRIELLE F/H
+ d’offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.