Découvrez nos magazines
Formules print et numériques (à partir de 8,90 €)
Accès abonnés ✒ Nos offres magazines Voir nos offres
Menu

RECYCLAGE & RÉCUPÉRATION
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

[Tribune] La Computer Vision au service du tri des déchets

Partager :
[Tribune] La Computer Vision au service du tri des déchets
Par Augustin Marty, CEO de Deepomatic, le 3 février 2020
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Recyclage & Récupération
Cette semaine, le CEO de Deepomatic, Augustin Marty, explique en quoi l’intelligence artificielle peut révolutionner la gestion des déchets, dans un contexte où "l’Asie ferme ses portes aux importations d’ordures non valorisables et impures en provenance d’Europe​".

Afin d’améliorer la gestion des déchets, la Computer Vision (CV) ou vision par ordinateur apparaît être la technologie idéale qui permettra d’optimiser le traitement des ordures des pays européens.

En finir avec la dépendance des pays asiatiques

Selon le Bureau international du recyclage, en 2016, 50 % des déchets plastiques parisiens ont été acheminés dans les pays asiatiques, où leur recyclage coûte moins cher. Chine, Cambodge, Philippines, Indonésie ou encore le Sri Lanka, les pays d’Asie concentrent énormément d’usines de transformation où circulent chaque année des centaines de conteneurs. Les ordures envahissent la ville, contaminent les eaux et les rivières, sans parler des problèmes de santé subis par les populations locales. Dans ce contexte, la Chine a tiré la sonnette d’alarme et a freiné l’importation de déchets non recyclables refusant de devenir et de rester « la poubelle du monde ». En effet, la plupart des déchets transférés étaient de mauvaise qualité et donc difficilement recyclables. C’est le cas des déchets non valorisables qui sont brûlés ou laissés sur place, entraînant des conséquences écologiques catastrophiques.

Un contrôle de qualité amélioré

Bien que ce contexte représente un énorme défi pour l’Union européenne (UE), il s’agit également d’une véritable opportunité pour améliorer le traitement des déchets. En effet, en s’appuyant sur les nouvelles technologies, il est possible de mettre en place des solutions concrètes pour répondre à ce nouvel enjeu environnemental majeur. C’est notamment le cas de la reconnaissance d’image appelée aussi la Computer Vision. Grâce à une caméra intelligente dotée de reconnaissance visuelle, cette technologie permet d’améliorer le contrôle de qualité des déchets. La vision par ordinateur identifie automatiquement un déchet non valorisable afin qu’il soit retiré. Les centres de tri bénéficient ainsi en temps réel de l’information sur la qualité des déchets. Il s’agit d’une solution efficace pour perfectionner les processus en laissant le soin aux opérateurs humains d’intervenir en fin de chaîne pour s’assurer que les déchets sont correctement triés et purs.

La Computer Vision digitalise la filière tout en permettant d’obtenir un excellent retour sur investissement. En effet, plus il y a de déchets valorisables et homogènes, mieux ils pourront être exploités par les industriels.

Technologie d’avenir, le marché de la Computer Vision ne cesse de s’étendre. Elle représente une opportunité pour les pays européens de moderniser et revaloriser une filière d’avenir. De plus, se doter de la Computer Vision permet aux États membres de l’UE de réduire leur dépendance vis-à-vis des pays asiatiques pour devenir capables de recycler et gérer leurs propres déchets.

Une prise de conscience nécessaire

En l’absence de décision et de mesures concrètes, le monde pourrait se transformer en une énorme décharge. Pour réussir une transition de l’économie basée sur le jetable vers une économie circulaire, la Computer Vision s’avère être un soutien indéniable pour les usines. L’Europe se doit d’investir dans une technologie mature telle que celle-ci – sécurisée et performante - pour accélérer la transition numérique d’une industrie en difficultés afin d’en faire une filière d’excellence.

Néanmoins, la Computer Vision ne sera pas suffisante pour enrayer le changement climatique et une prise de conscience collective ainsi qu’une adaptation des comportements s’avèrent urgentes. Les pouvoirs publics doivent également prendre leurs responsabilités et s’investir davantage afin de permettre aux citoyens de vivre dans un environnement propre tout en réduisant leur dépendance énergétique et des matières premières vis-à-vis des pays asiatiques.

Alors que l’Asie ferme ses portes aux importations d’ordures non valorisables et impures en provenance d’Europe, il est urgent d’améliorer le traitement des déchets dans les pays occidentaux. En optant pour la Computer Vision, la France pourrait devenir - à plus long terme - un pays modèle et arriver un jour à gérer les déchets d’autres pays.
Augustin Marty, CEO de Deepomatic
Retrouvez toute l'information de cette rubrique dans le magazine Environnement Magazine.
Environnement Magazine, l'information de référence pour tous les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l'environnement.
Consulter le magazine
Offre digitale
à partir de
8,90 €

Je découvre
S'identifier
S'inscrire
  Environnement TV ouvre les vannes
Le 21e Carrefour des gestions locales de l'eau se tient en ce moment même à Rennes. Pour l'occasion, l'équipe d'Environnement TV vous propose une émission consacrée à l'Eau.
+ de vidéos Environnement TV
À lire également
Consigne pour les bouteilles en plastique : « 2023, c'est trop tôt », pour les collectivités
Consigne pour les bouteilles en plastique : « 2023, c'est trop tôt », pour les collectivités
Alors que la commission mixte paritaire a adopté le projet de loi antigaspillage pour une économie circulaire le 8 janvier dernier, l'association de collectivités territoriales, Amorce, fait le point.
Le Syctom diffère son investissement dans le centre de traitement des déchets ménagers de Romainville-Bobigny
L'agence métropolitaine des déchets ménagers de l'agglomération parisienne a décidé de suspendre l'investissement de plus de 300 millions d'euros dans le centre de traitement des déchets ménagers de Seine-Saint-Denis, en attendant l'élection du prochain exécutif, le 28 mai prochain.
Plastique : la fonte du gisement nuira au recyclage, selon les producteurs européens
Plastique : la fonte du gisement nuira au recyclage, selon les producteurs européens
En Europe, et à moindre échelle en France, la valorisation énergétique et le recyclage des plastiques progressent. Ainsi, leur mise en décharge passe, pour la première fois, sous la barre des 25 % à l’échelle européenne en 2018. En France, les objectifs « politiques » -comme la fin des emballages à usage unique en 2040 - s’opposent à un recyclage maximal, selon PlasticsEurope.
La lutte contre le gaspillage alimentaire est étendue à la restauration collective privée et à l'industrie agroalimentaire
La lutte contre le gaspillage alimentaire est étendue à la restauration collective privée et à l'industrie agroalimentaire
Depuis le 1er janvier dernier, une ordonnance élargit au secteur de la restauration collective privée et aux industries agroalimentaires, l'obligation de lutte contre le gaspillage alimentaire.
PET opaque : la filière du lait prête à investir dans le recyclage
PET opaque : la filière du lait prête à investir dans le recyclage
À la suite de la présentation des résultats des appels à projets pour le recyclage du PET opaque par Citéo, le 22 janvier dernier, un consortium d’industriels et de metteurs en marché de la filière du lait affirme être prêt techniquement et économiquement au retour à la bouteille, à la condition que les conditions de tri et de collecte apportent les quantités nécessaires.
[Tribune] Sacs biosourcés compostables et économie circulaire : pourquoi briser une dynamique vertueuse ?
[Tribune] Sacs biosourcés compostables et économie circulaire : pourquoi briser une dynamique vertueuse ?
Cette semaine, Christophe Doukhi de Boissoudy, président du Club Bio-plastiques, revient sur le rôle des sacs biosourcés et biodégradables dans le développement d'une économie circulaire. "Si l’objectif de sortir du « tout plastique » est louable et nécessaire, ne jetons pas pour autant le bébé avec l’eau du bain", alerte-t-il.
Des communes girondines banissent collectivement les plastiques à usage unique
Des communes girondines banissent collectivement les plastiques à usage unique
Cinquante-et-une communes du Smicval Libournais-Haute Garonne viennent de s’engager dans une démarche « zéro plastique à usage unique ». Une initiative originale autant que salutaire.
Tous les articles RECYCLAGE & RÉCUPÉRATION
En partenariat avec
Nos magazines
Accéder au kiosque
Événements
SALON AQUIBAT
26 Février 2020
SALON AQUIBAT
Confs'Amiante Bâti
27 Février 2020
Confs'Amiante Bâti
Confs'Amiante Navire
10 Mars 2020
Confs'Amiante Navire
+ d'événements
Emploi
- Technicien SAV froid industriel H/F
- Coordinateur(rice) Cybersécurité H/F
- Ouvrier / Ouvrière d'entretien des espaces verts
- COMPTABLE F/H
+ d’offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.