Offre Silver (à partir de 20 € / mois)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines
Menu
Pollutec 2021
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Eco-mobilier densifie ses points de réception des meubles et matelas usagés

Eco-mobilier densifie ses points de réception des meubles et matelas usagés
Avec la loi AGEC, les distributeurs devront dès 2022, reprendre gratuitement le mobilier et les matelas usagés. Crédits : Dokumol/Pixabay
Par A.A, le 4 octobre 2021.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
L’éco-organisme Eco-mobilier, spécialisé dans la collecte, le tri, le recyclage et la valorisation énergétique du mobilier usagé, lance un appel à candidatures en vue de renforcer son maillage territorial.

Augmenter les points de réception au profit d’une meilleure collecte de proximité. Tel est l’objectif d’Eco-mobilier qui lance un appel à candidatures auprès des fabricants et distributeurs de l’ameublement et de literies. L’éco-organisme, qui a collecté plus de 3 millions de tonnes de meubles usagés, dispose actuellement d’un réseau de 130 points de réception et souhaite renforcer son « maillage local pour accompagner ses adhérents dans leurs nouvelles obligations ».

Pour rappel, la loi Anti-Gaspillage pour une Économie Circulaire (AGEC) obligera à compter du 1er janvier 2022, les distributeurs à reprendre gratuitement le mobilier et les matelas usagés de leurs clients. Ce service sera proposé par les magasins de plus de 200 m2 lors des livraisons et ou de l’achat de biens similaires et ceux dépassant 1000 m2 offriront une reprise sans contrepartie.

Le commerce électronique est également concerné par cette mesure : « les enseignes et les vendeurs sur internet vont devoir proposer une reprise sans frais. Avant la conclusion de la vente, tous - magasins et sites internet - devront informer leurs clients des conditions de reprise soit en magasin, soit lors de la livraison, ou en le déposant sur un point de collecte de proximité », fait savoir Eco-mobilier dans un communiqué.

Les zones urbaines ciblées

L’éco-organisme prend de l’avance et souhaite densifier son réseau de points de réception afin de proposer une « solution de proximité aux vendeurs de mobilier et à leurs réseaux de livreurs ». Sont notamment ciblées par cet appel à candidatures, les zones commerciales et les zones d’activités, Pour être éligibles, les futurs partenaires d’Eco-mobilier devront être en mesure d’accueillir les déchets non dangereux (volume 30m3) et de disposer d’une bascule homologuée pour pouvoir peser les apports.

Pour être partenaire pendant un an, renouvelable, il est nécessaire de s’inscrire à la plateforme de consultation et envoyer la candidature à : consultation.eco-mobilier.

Recyclage de 93 % des déchets collectés

Par ailleurs, Eco-mobilier a présenté en 2020 un bilan globalement positif marqué par une stabilité de l’activité opérationnelle et ce, malgré l’interruption de la collecte en raison de la crise sanitaire. En chiffres, a collecté 842.000 tonnes de déchets d’éléments d’ameublement (DEA), soit une légère baisse de 4 % par rapport à l’année 2019.

Côté recyclage, 93 % de ces déchets collectés ont été soit recyclés en matières premières (46,1 %), soit valorisés en énergie (42 %), ou réemployés (4,9 %). A titre de comparaison, avant le démarrage d’Eco-mobilier en 2013, 55 % des meubles usagés « terminaient leur vie en enfouissement », a fait savoir l’organisme qui ambitionne d’atteindre le zéro déchet mobilier à l’horizon 2023.
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
Contenu de marque
  Dis ENGIE, ça se recycle les éoliennes ?
Contenu de marque
  Allison Transmission expose sur le salon Pollutec
Dernier numéro
Actu réglementaire
À lire également
Ordinateur de bord compact et léger pour véhicules de collecte
Ordinateur de bord compact et léger pour véhicules de collecte
Spécialiste de l’automation mobile depuis 1972, le groupe Moba développe des systèmes de commande de machines, des technologies d’identification et de pesage et des solutions logicielles flexibles.
Chloé Brumel-Jouan, en charge de l’expertise juridique d'ecosystem
Chloé Brumel-Jouan, en charge de l’expertise juridique d'ecosystem
Chloé Brumel-Jouan, rejoint l’éco-organisme ecosystem, spécialiste de l’allongement de la durée de vie et du recyclage des équipements électriques, au poste de « Directrice Relations institutionnelles, Juridique et Contrôle interne ».
Version autonome du robot collecteur de déchets flottants Jellyfishbot
Version autonome du robot collecteur de déchets flottants Jellyfishbot
Spécialisée dans l’IA et la robotique au service de l’environnement, Iadys (Interactive Autonomous Dynamic Systems) a consacré sa première gamme de produits au marché de la dépollution aquatique avec un ensemble de solutions matérielles et logicielles (véhicules marins, systèmes d’intelligence embarquée). C’est dans ce cadre qu’est né le Jellyfishbot, un robot capable de collecter les déchets et les hydrocarbures à la surface de l’eau.
Fairmat conçoit le premier matériau high-tech recyclé à bilan carbone négatif
Fairmat conçoit le premier matériau high-tech recyclé à bilan carbone négatif
La jeune pousse Fairmat lève 8,6 millions d’euros pour industrialiser sa technologie capable de rendre circulaire la production de composite à base de fibres de carbone.
[Tribune] La valorisation des déblais : différentes approches pour un objectif commun
[Tribune] La valorisation des déblais : différentes approches pour un objectif commun
La gestion optimisée des déblais dans le cadre de l’économie circulaire est à l’ordre du jour. Toutefois, des contraintes demeurent qu’il convient de dépasser. La recherche de la revalorisation des déchets est devenue aujourd’hui un sujet primordial. Les sols considérés comme des déchets dès qu’ils sortent d’un site, ne font pas exception. Adrien Simon, responsable développement chez Soler Environnement et David de Luca, directeur scientifique du groupe Builders & Partners, reviennent sur les enjeux de la gestion et de la valorisation des déblais.
La société adaptée Le Petit Plus renforce ses capacités de tri des déchets du tertiaire
La société adaptée Le Petit Plus renforce ses capacités de tri des déchets du tertiaire
La société adaptée « Le Petit Plus », entité du groupe Paprec, a officiellement inauguré son nouveau site à La Courneuve ce mardi 28 septembre. Cette agence spécialisée dans la collecte et le tri des déchets de bureaux contribue à l'inclusion professionnelle des personnes en situation de handicap.
Stéphane Leterrier dirige le nouveau pôle Paprec Energies
Stéphane Leterrier dirige le nouveau pôle Paprec Energies
Paprec se dote d’une division spécialisée dans la valorisation énergétique « Paprec Energies ». Elle sera dirigée par Stéphane Leterrier.
Tous les articles RECYCLAGE & RÉCUPÉRATION
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.