Certaines fonctionnalités de ce site reposent sur l’usage de cookies.
Les services de mesure d'audience sont nécessaires au fonctionnement du site en permettant sa bonne administration. Vous avez cependant la possibilité de vous opposer à leur usage.
REFUSER
ACCEPTER
CONNEXION
Valider
Mot de passe oublié ?
Accueil > Actualités > Recyclage & Récupération > Lancement d'un programme européen pour améliorer le recyclage des panneaux photovoltaïques
RECYCLAGE & RÉCUPÉRATION

Lancement d'un programme européen pour améliorer le recyclage des panneaux photovoltaïques

PUBLIÉ LE 29 MARS 2024
LA RÉDACTION
Archiver cet article
Lancement d'un programme européen pour améliorer le recyclage des panneaux photovoltaïques
Crédit : Pxhere
Que deviennent les panneaux photovoltaïques en fin de vie ? Le silicium qui les compose peut-il être réutilisé dans de nouveaux panneaux ? Le projet FORESi, financé par l’Union européenne et lancé en janvier, vise à développer une économie circulaire du silicium sur le sol européen. Recycler ce matériau permettrait de réduire la dépendance de l’Europe vis-à-vis de la Chine.

Les objectifs actuels en matière de souveraineté énergétique et de protection environnementale entraînent une croissance rapide du parc photovoltaïque européen. Pour cette raison, le recyclage des panneaux photovoltaïques, ainsi que l’approvisionnement en silicium, sont des questions de plus en plus prégnantes. À l’heure actuelle, le recyclage des cellules photovoltaïques est organisé au niveau national, avec des technologies différentes et des degrés de recyclage variables en fonction des pays.

Par ailleurs, la majeure partie du silicium utilisé dans les panneaux photovoltaïques installés en Europe est produite en Chine, créant une situation de dépendance vis-à-vis du silicium.

Recycler et produire du silicium 

FORESi est une collaboration de trois ans qui répondra à ces deux besoins : production de silicium et recyclage. L’équipe fera d’abord le point sur les pratiques européennes en matière de recyclage des panneaux photovoltaïques en fin de vie. Les partenaires développeront ensuite des méthodes et circuits de collecte durables des panneaux. Ceux-ci seront testés en vue d’une possible réutilisation ou de leur réparation. Lorsque cela ne sera pas possible, l’objectif sera de démanteler les panneaux afin d’en extraire la matière première qu’est le silicium. De nouvelles technologies seront utilisées pour purifier le silicium à un niveau suffisant pour produire de nouveaux panneaux photovoltaïques et batteries.

Le consortium rassemble 11 partenaires issus de 7 pays différents (la France, la Belgique, la Hongrie, l’Italie, la Lettonie, la Norvège et la Slovaquie), dont 6 industries et PME, 4 clusters industriels, des organisations à but non lucratif et centres de recherche, ainsi qu’une université.

À travers ce processus, FORESi couvrira chaque étape de la chaîne de valeur du recyclage photovoltaïque. L’objectif, à terme, est de reproduire ce concept dans d’autres pays européens.

FORESi a reçu un financement du programme Horizon de la Commission européenne.
 
PARTAGEZ
À LIRE ÉGALEMENT
Sophie Barbeau : « Nexans s’est engagé à réduire ses émissions d’au moins 90 % »
Sophie Barbeau : « Nexans s’est engagé à réduire ses émissions d’au moins 90 % »
Gillard met les bacs à l’abri
Gillard met les bacs à l’abri
Hubcycle valorise les coproduits de l’agroalimentaire
Hubcycle valorise les coproduits de l’agroalimentaire
Un nouveau directeur général pour Fert recyclage
Un nouveau directeur général pour Fert recyclage
Tous les articles Recyclage & Récupération
L'essentiel de l'actualité de l'environnement
Ne manquez rien de l'actualité de l'environnement !
Inscrivez-vous ou abonnez-vous pour recevoir les newsletters de votre choix dans votre boîte mail
CHOISIR MES NEWSLETTERS