Certaines fonctionnalités de ce site reposent sur l’usage de cookies.
Les services de mesure d'audience sont nécessaires au fonctionnement du site en permettant sa bonne administration.
ACCEPTER TOUS LES COOKIES
LES COOKIES NÉCESSAIRES SEULEMENT
CONNEXION
Valider
Mot de passe oublié ?
Accueil > Actualités > Territoires > Transition écologique : les collectivités gagneraient à mutualiser leurs actions
TERRITOIRES

Transition écologique : les collectivités gagneraient à mutualiser leurs actions

PUBLIÉ LE 31 AOÛT 2020
E.G
Archiver cet article
Transition écologique : les collectivités gagneraient à mutualiser leurs actions
France Stratégie a publié le jeudi 27 août dernier, une note de synthèse sur la transition écologique dans les territoires. Selon celle-ci, les collectivités doivent faire preuve de solidarité afin d’accélérer la transition.

France Stratégie a mené trois études de cas sur la transition écologique dans les territoires, dans le Grand Genève, le Pôle métropolitain du Pays de Brest et dans plusieurs collectivités albigeoises. « Les collectivités étudiées se sont saisies d’une ou plusieurs dimensions de la transition écologique pour en faire un « projet de territoire » », souligne France Stratégies. Des projets correspondant à des problématiques territoriales. « Les politiques sectorielles — mobilité, urbanisme, agriculture, etc. — sont censées être mises en conformité avec ce projet transversal. La concrétisation de telles initiatives se joue alors dans l’intégration des stratégies entre intercommunalités et dans la coordination à ce niveau des outils susceptibles de les mettre en œuvre », explique France Stratégie.

Simplification, clarification

Mais la note de synthèse attire l’attention sur la contribution de ces projets à la transition écologique : elle pourrait être renforcée. « Pour ce faire il semble essentiel de fiabiliser et de rendre plus robustes les données territoriales produites. Il s’agit d’objectiver et de rendre visibles les progrès à réaliser, et de suivre leur concrétisation », indique France Stratégie. Il s’agirait également de clarifier les objectifs et de simplifier la planification territoriale. « Une plus grande clarté sur les attributions des différentes collectivités et sur leur articulation contribuerait à la lisibilité et partant à la légitimité de leur action. En outre, l’association des parties prenantes et des citoyens eux-mêmes aux réflexions paraît désormais indispensable », ajoute la note de synthèse.

France Stratégie rappelle par ailleurs que les collectivités ont une responsabilité directe sur 15% des émissions de gaz à effet de serre (gestion des déchets, transport, bâtiment, éclairage public, etc.) « Quatre mesures sur cinq de la Stratégie nationale bas carbone ne se concrétiseront pas sans leur intervention, du fait de leurs compétences dans les domaines suivants : aménagement du territoire, urbanisme et voirie ; développement économique ; transports et mobilité ; restauration collective ; gestion de l’eau et assainissement ; éclairage public ; planification climat-énergie, etc », fait remarquer France Stratégie.

Lire la note de synthèse et l’étude de cas.
Pixabay / DR
PARTAGEZ
À LIRE ÉGALEMENT
Argentan se penche sur la production d'énergies vertes locales
Argentan se penche sur la production d'énergies vertes locales
Décryptage : Le moustique-tigre sous surveillance des autorités
Décryptage : Le moustique-tigre sous surveillance des autorités
Le gouvernement lance une « réserve territoriale citoyenne » pour s'engager dans sa commune
Le gouvernement lance une « réserve territoriale citoyenne » pour s'engager dans sa commune
L’agriculture bio perd encore du terrain
L’agriculture bio perd encore du terrain
Tous les articles Territoires
L'essentiel de l'actualité de l'environnement
Ne manquez rien de l'actualité de l'environnement !
Inscrivez-vous ou abonnez-vous pour recevoir les newsletters de votre choix dans votre boîte mail
CHOISIR MES NEWSLETTERS