Offre Silver (à partir de 20 € / mois)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines

TERRITOIRES
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

[Tribune] En finir avec les passoires thermiques grâce à l’exploitation des données

[Tribune] En finir avec les passoires thermiques grâce à l’exploitation des données
Gauche à droite : Bertrand Leclercq, directeur de la stratégie numérique chez Qualitel et Stéphane Briffod, directeur avant-vente de Qlik. Crédits : DR
Par Bertrand Leclercq, Stéphane Briffod, le 21 octobre 2021.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
La version améliorée du Diagnostic de Performance Energétique (DPE), en cours depuis le 1er juillet 2021, évalue l’énergie que consomme un logement et la quantité de gaz à effet de serre qu’il émet, allant de A à G. Pour Bertrand Leclercq, directeur de la stratégie numérique chez Qualitel et Stéphane Briffod, directeur avant-vente chez Qlik, l’utilisation des données du DPE constitue un levier efficace de lutte contre les passoires thermiques.

Bien que sujet à des remises en question, comme l’illustre l’actualité récente, cette dernière version est enrichie de nouvelles données autour de l’état du logement, telles que les équipements de chauffage, et a pour objectif de permettre à chacun d’obtenir une meilleure note. Ces données du logement représentent un nouvel enjeu pour le secteur, qui doit désormais réaliser un travail conséquent pour les collecter (il s’agit là du rôle des diagnostiqueurs) et les analyser afin de donner à toutes les parties concernées par le logement, tant les professionnels que les particuliers, les informations indispensables leur permettant d’agir afin d’améliorer la performance énergétique. Cet enjeu de taille intervient alors que le gouvernement français s’est donné pour mission d’éradiquer les passoires thermiques, ces logements trop « énergivores » et classés F ou G sur le DPE.
 
Le bâtiment, 2e source d’émissions de gaz à effet de serre
 
Cette ambition d’éliminer les passoires énergétiques vise un objectif double. Dans un premier temps, il s’agit de réduire considérablement la précarité énergétique et donc d’améliorer le confort des Français, alors qu’un rapport de l’ONPE estime que 15% des Français ont eu froid chez eux l’hiver dernier ; mais aussi de réduire les émissions de gaz à effet de serre produites par l’habitat, ce secteur représentant plus de 20% de celles-ci. Un logement dit « énergivore » est un logement pour lequel son occupant va devoir chauffer davantage (et donc dépenser plus) pour un même niveau de confort qu’un logement classé A sur le DPE. C’est cette surconsommation qui accentue la pollution. Selon une étude du ministère de la transition écologique, il existerait environ 5 millions de résidences principales qui sont des passoires thermiques.

Dans ce contexte, le gouvernement a clairement indiqué à travers la loi Climat & Résilience, adoptée fin juillet par le Parlement, sa volonté d’avoir recours au numérique pour faire évoluer les outils permettant de recenser et d’évaluer les données thermiques du logement, comme en témoigne le nouveau DPE. Néanmoins, qui dit numérique dit data et pour le secteur de l’habitat, cela se traduit par un travail de longue haleine pour transformer le DPE en mine d’or à la fois pour les particuliers et pour les pouvoirs publics.
 
De la collecte à l’analyse des données du DPE
 
Au-delà d’une meilleure ergonomie et compréhension de l’information, la première grande nouveauté du DPE réside dans l’uniformisation des méthodes de calcul. Il en découle alors une plus grande fiabilité dans les données collectées dans le cadre de l’exercice. Si lesdites données sont diverses, allant de l’estimation des coûts annuels en énergie au niveau de performance de l’isolation en place, en passant par un indicateur du niveau de confort d’été, et proviennent de différentes sources, toutes jouent un rôle clé. 
 
Avec les outils analytiques appropriés, capables d’agréger de grands volumes de données hétérogènes et de les trier rapidement sur tous les axes, il sera possible, pour les professionnels, d’obtenir une vision précise de l’état des logements, pour cibler ceux qui nécessitent des améliorations, sur chaque indicateur mesuré. Avec une visualisation cartographique, par exemple, on voit facilement des tendances se profiler, par zone géographique, par type d’habitat, etc.
 
La deuxième nouveauté concerne les scénarios de travaux, c’est-à-dire une série de conseils à destination du particulier en matière de rénovations à réaliser afin d’améliorer la performance du logement, tels que la toiture, l’isolement, le système de chauffage… Une fois les travaux effectués, il sera intéressant de comparer la progression des indicateurs et d’analyser ainsi l’impact réel des améliorations effectuées sur le logement. Là encore, une bonne exploitation des données, qui laisse libre cours à toutes les investigations, permettra de prendre des décisions essentielles pour les politiques d’amélioration de l’habitat.
 
Si les pouvoirs publics s’appuient déjà sur l’Observatoire national du DPE pour examiner la performance énergétique des logements, il est désormais nécessaire d’aller au-delà de l’observation et de croiser ces données avec celles récoltées directement par les partenaires afin de mettre à disposition des outils prospectifs et des scénarios de simulations qui favoriseront diverses actions informées. À titre d’exemple, les pouvoirs publics pourront, sur la base de ces enseignements, réaliser des investissements dans les régions qui en ont le plus besoin.
 
En définitive, le secteur de l’habitat doit tirer pleinement profit des avantages que présente la data, notamment dans un contexte où il est question de réduire la consommation d’énergie des logements. Cette volonté d’aller vers plus de numérique, et donc de data, s’illustre également par la mise en place en janvier 2023 d’un carnet d’information du logement transmis de propriétaire en propriétaire. Cet outil web servira à stocker certains documents et surtout à apporter un suivi, une traçabilité en temps réel de l’entretien d’un logement, mais aussi le suivi des données de consommation. L’usager sera alors incité à optimiser ses consommations à la fois dans sa phase courante, mais aussi pour des travaux d’améliorations. Autant d’indicateurs qu’il sera à même de suivre alors que l’IoT envahit peu à peu nos logements, à l’instar du déploiement des compteurs Linky pour l’électricité et Gazpar pour le gaz.
 
Les données collectées ou produites par le nouveau DPE :

Estimation des couts annuels en énergie
Niveau de performance de l’isolation en place
Indicateur du niveau de confort d’été
Présence de système de production d’énergies renouvelables
Répartition des consos d’énergie et couts associés en 5 postes : chauffage, eau chaude, refroidissement, éclairage, autre
Niveau d’isolation des murs, planchers, toiture et ouvrants
Descriptifs des principaux équipements en lien avec l’énergie
Des recommandations de travaux sous forme de scénarios classés en 2 groupes : travaux ‘essentiels’ / travaux ‘à envisager’
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
[Vidéo] Le bus amphibie se jette à l'eau
Dernier numéro
Janvier 2022
Sommaire
Découvrir
S'abonner
Les numéros
Actu réglementaire
Décret du 21 janvier 2022 accordant la prolongation de la concession de mines d'hydrocarbures liquides ou gazeux, dite « Concession de Tamaris » (Gironde), aux sociétés IPC Petroleum Gascogne SNC et Vermilion REP SAS, conjointes et solidaires Lire
Décret n° 2022-45 du 21 janvier 2022 modifiant le décret n° 90-75 du 17 janvier 1990 relatif à la prime d'enseignement supérieur attribuée à certains personnels enseignants ou exerçant des fonctions d'enseignement dans l'enseignement supérieur relevant du ministre chargé de l'agriculture Lire
Ordonnance n° 2022-43 du 20 janvier 2022 relative à l'organisation du réseau des chambres d'agriculture à l'échelle régionale Lire
Rapport au Président de la République relatif à l'ordonnance n° 2022-43 du 20 janvier 2022 relative à l'organisation du réseau des chambres d'agriculture à l'échelle régionale Lire
Décret du 17 janvier 2022 portant classement, parmi les sites du département des Alpes-de-Haute-Provence, du site de l'éperon de Lurs (commune de Lurs) Lire
Arrêté du 14 janvier 2022 modifiant l'arrêté du 26 décembre 2016 fixant les modalités d'application du complément de la part liée aux fonctions en application de l'article 7 du décret n° 2016-1869 du 26 décembre 2016 fixant le régime indemnitaire applicable aux corps techniques de la direction générale de l'aviation civile Lire
Décret n° 2022-33 du 14 janvier 2022 modifiant le décret n° 2016-1869 du 26 décembre 2016 fixant le régime indemnitaire applicable aux corps techniques de la direction générale de l'aviation civile Lire
Arrêté du 13 janvier 2022 modifiant l'arrêté du 10 décembre 2021 fixant un contingent exprimé en puissance et en jauge pour la réservation de capacités aux fins de délivrance de permis de mise en exploitation de navires de pêche au mois de décembre 2021 Lire
Arrêté du 10 janvier 2022 relatif à l'appel aux services d'élèves des écoles vétérinaires françaises remplissant les conditions prévues à l'article L. 241-6 pour lutter contre l'influenza aviaire hautement pathogène Lire
Décision du 6 janvier 2022 portant délégation de signature (direction générale des infrastructures, des transports et de la mer) Lire
Décision du 6 janvier 2022 portant délégation de signature Lire
Décret n° 2022-8 du 5 janvier 2022 relatif au résultat minimal de performance environnementale concernant l'installation d'un équipement de chauffage ou de production d'eau chaude sanitaire dans un bâtiment Lire
Décret n° 2022-2 du 4 janvier 2022 relatif aux situations permettant de déroger à l'interdiction d'acquisition par l'Etat de produits en plastique à usage unique Lire
Décret n° 2022-1 du 3 janvier 2022 fixant, en application du cinquième alinéa de l'article L. 130-9 du code de la route, la procédure d'expérimentation de la constatation des niveaux d'émissions sonores des véhicules en mouvement par des appareils de contrôle automatique fixes et mobiles et modifiant le code de la route Lire
Décret n° 2021-1942 du 31 décembre 2021 modifiant le décret n° 2013-611 du 10 juillet 2013 relatif à la réglementation applicable aux îles artificielles, aux installations, aux ouvrages et à leurs installations connexes sur le plateau continental et dans la zone économique exclusive et la zone de protection écologique ainsi qu'au tracé des câbles et pipelines sous-marins Lire
Décret n° 2021-1941 du 31 décembre 2021 relatif à la responsabilité élargie des producteurs pour les produits et les matériaux de construction du secteur du bâtiment Lire
Décret n° 2021-1906 du 30 décembre 2021 modifiant le décret n° 2020-1651 du 22 décembre 2020 relatif au label national « anti-gaspillage alimentaire » en application de l'article L. 541-15-6-1-1 du code de l'environnement Lire
Décret n° 2021-1905 du 30 décembre 2021 pris en application de l'ordonnance n° 2021-1325 du 13 octobre 2021 réformant l'évaluation des biotechnologies et simplifiant la procédure applicable aux utilisations confinées d'organismes génétiquement modifiés présentant un risque nul ou négligeable Lire
Décret n° 2021-1904 du 30 décembre 2021 portant diverses dispositions d'adaptation relatives à la responsabilité élargie des producteurs Lire
Décret n° 2021-1903 du 30 décembre 2021 pris pour l'application de l'ordonnance n° 2021-235 du 3 mars 2021 relative à la durabilité des bioénergies Lire
À lire également
RE2020 : la nouvelle réglementation environnementale des bâtiments neufs entre en vigueur
RE2020 : la nouvelle réglementation environnementale des bâtiments neufs entre en vigueur
La réglementation environnementale des bâtiments neufs, appelée RE2020, s'applique à partir du 1er janvier aux maisons individuelles et logements collectifs pour lesquels le permis de construire est déposé.
Le premier référentiel « culture » pour certifier les projets agrivoltaïques
Le premier référentiel « culture » pour certifier les projets agrivoltaïques
Le nouveau référentiel du label Projet Agrivoltaïque de Classe A sur culture d’AFNOR Certification permet d’assurer un développement responsable de l’agrivoltaïque.
L’usine d’incinération de Montauban Mo’UVE, triplement certifiée
L’usine d’incinération de Montauban Mo’UVE, triplement certifiée
L’usine d’incinération de Montauban (Tarn-et-Garonne), reprise par le groupe Séché Environnement en 2021 via sa filiale Mo’UVE, décroche la triple certification ISO environnement, santé-sécurité et énergie.
Des recommandations pour repenser l’habitat individuel
Des recommandations pour repenser l’habitat individuel
Pour tendre vers une sobriété foncière, l’Ordre des géomètres-expert a présenté, le 16 décembre dernier, son rapport à la ministre chargée du Logement, Emmanuelle Wargon. Au menu, des diagnostics et une vingtaine de propositions afin de faire évoluer l’habitat individuel.
HEC Paris lance son « Académie Biodiversité »
HEC Paris lance son « Académie Biodiversité »
Quantis, cabinet de conseil en développement durable, et l’École des hautes études commerciales HEC Paris inaugurent « l’Académie Biodiversité » pour former les étudiants à la préservation de la biodiversité.
Séverine Jouanneau Si Larbi, nouvelle Déléguée générale de Tenerrdis
Séverine Jouanneau Si Larbi, nouvelle Déléguée générale de Tenerrdis
Tenerrdis, le pôle de compétitivité de la transition énergétique basé en Auvergne-Rhône-Alpes, annonce la nomination de Séverine Jouanneau Si Larbi en tant que Déléguée générale.
Un démonstrateur agrivoltaïque vertical en expérimentation dans le Puy-de-Dôme
Un démonstrateur agrivoltaïque vertical en expérimentation dans le Puy-de-Dôme
Le démonstrateur agrivoltaïque baptisé « Camelia » sera construit par Engie Green en partenariat avec l’Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement (INRAE). Il vise à étudier le service rendu par l’installation de panneaux solaires bifaciaux verticaux sur un pâturage tout en analysant les répercussions sur la production électrique.
Tous les articles TERRITOIRES
En partenariat avec
Événements
RailTech Europe 2022
8 Mars 2022
Talents For The Planet
11 Mars 2022
AUTONOMY PARIS
16 Mars 2022
+ d'événements
Emploi
- Chef de projet développement photovoltaïque H/F
- Alternance - Technicien Supérieur de Maintenance des Systèmes de Production H/F
- Agent(e) aménagement des circuits pédestres, équestres, VTT
- Conducteur de Travaux F/H
+ d’offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.