EMPLOI
Construction Cayola
CONTACTS
INFORMATIONS IMPORTANTES
S'ABONNER
SE CONNECTER
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ
EMPLOI-FORMATION
À la une \ TERRITOIRES

L’utilité publique du projet d'enfouissement des déchets radioactifs « est avérée »

Par A.A. Publié le 21 décembre 2021.
L’utilité publique du projet d'enfouissement des déchets radioactifs « est avérée »
Vue des galeries du Laboratoire souterrain de Meuse/Haute-Marne. Crédit : Andra / Adrien DASTE
NEWSLETTERS
Archiver cet article
PUBLICITÉ
Après avoir examiné l’ensemble des critères relatifs à la déclaration d’utilité publique (DUP) du centre de stockage en couche géologique profonde des déchets radioactifs de haute et de moyenne activité à vie longue (Cigéo), la commission d’enquête rend « un avis favorable ». Toutefois, cet avis est assorti de cinq recommandations.

Les préfectures de Meuse et de Haute-Marne ont dévoilé les conclusions générales et le rapport d’enquête publique du projet Cigéo. À l’issue de l’enquête publique organisée, entre le 15 septembre et le 23 octobre 2021, la commission d’enquête émet un avis favorable à la déclaration d’utilité publique du projet.

La commission d’enquête, composée de cinq commissaires enquêteurs, déclare que l’enquête a enregistré une large participation du public avec 4 158 contributions. La plupart de ces contributions sont « fort argumentées, la majorité en faveur du projet », peut-on lire dans un communiqué. Toutefois, une part du public a exprimé son manque de confiance via des pétitions orientées contre le projet. « La pétition « ville sur terre » était accompagnée d’un argumentaire concis, «100 raisons de ne pas construire Cigéo », dupliqué à 555 exemplaires. Le texte a été traité dans le rapport selon ses thématiques », fait savoir la commission dans ses conclusions. Selon le rapport, certains habitants doutent de « l’efficacité de la protection passive de l’argilite et de la mémoire de l’existence du centre, à l’échelle multimillionnaire de la perte de l’activité des déchets. D’autres, plus proches de la vie courante, appréhendent les nuisances incidentes des travaux, des transports routiers, des pollutions, de l’image du secteur ».

A l’issue de ce travail d’enquête, la commission estime tout de même que « les avantages que présente le projet soumis à l’enquête l’emportent sur les inconvénients qu’il génère et penchent en faveur de la DUP. Pour la Commission d’enquête, l’utilité publique est avérée ».

Cinq recommandations pour le projet 

Les avis exprimés par les instances scientifiques, les autorités nucléaires, administratives « sont en faveur du projet, sous certaines conditions qui seront réexaminées pour les autorisations ultérieures ». Cet avis positif est également assorti de cinq recommandations :

- établir un échéancier prudent des aménagements préalables dans l’occurrence de l’obtention des autorisations ;
- veiller à une insertion paysagère harmonieuse avec le paysage rural ;
- procéder à un défrichement progressif du bois Lejuc, aux seuls besoins de la DRAC afin de préserver au maximum la biodiversité ;
- maintenir un écran visuel sur la partie sud pour préserver les vues depuis les villages environnants ;
- compléter la communication envers le public de son territoire proche et l’adapter en fonction de la phase opérationnelle de Cigéo, tout en reconnaissant l’importance de la communication déjà réalisée par le maître d’ouvrage.

Mise en comptabilité des documents d’urbanisme

En outre, la commission présente un avis favorable à la mise en comptabilité des documents d’urbanisme qui ne présente pas « d’inconvénients excessifs par rapport à l’utilité publique qu’elle présente ».

Une fois que les communes concernées par ce projet en Meuse et Haute-Marne auront donné leur avis sur la mise en comptabilité des documents d’urbanisme avec la DUP et après avis du Conseil d’État, le Premier ministre pourrait ensuite délivrer la déclaration d’utilité publique par décret. « La Déclaration d’utilité publique est un premier jalon préalable au dépôt d’une série de demandes d’autorisations nécessaires à l’avancement du projet de centre de stockage Cigéo », commente l’Andra dans un communiqué.

Plus de 100 ans de stockage

Pour rappel, Cigéo prévoit de concevoir un centre pour stocker les déchets hautement radioactifs et à durée de vie longue produits par l’ensemble des installations nucléaires actuelles, jusqu’à leur démantèlement, et par le traitement des combustibles usés utilisés dans les centrales nucléaires. Les recherches menées depuis 1991 ont abouti au choix du stockage géologique profond, en 2006, dont les études ont été confiées à l’Andra.

Le centre sera implanté en Meuse / Haute-Marne et sera composé d’une zone souterraine de stockage des déchets et d’installations de surface, ainsi que de liaisons entre la surface et le souterrain. Les déchets y seront stockés pendant plus de 100 ans.
Rejoignez-nous sur : LinkedIn, Youtube, Facebook et X.
À lire également
1er décembre 2023
Eau et redevances /1 | réforme des redevances, émulation ou sanction ? Simplification du système et rééquilibrage des contributions entre ménages et acteurs économiques : les objectifs de la réforme des redevances, qui financent les agences de l’eau, font consensus. Mais les correctifs avancés sont jugés modestes sur le plan financier. Et l’introduction des redevances de performance s’annonce un casse-tête pour les services publics locaux.
Eau et redevances /1 | réforme des redevances, émulation ou sanction ?
1er décembre 2023
2023, deuxième année la plus chaude en France L’année 2023 se hisse sur le podium des années les plus chaudes depuis 1900, après 2022, note Météo-France. L’automne a été marqué par des extrêmes, avec des tempêtes violentes et une quantité de pluie encore jamais mesurée sur 30 jours consécutifs.
2023, deuxième année la plus chaude en France
30 janvier 2024
Dunkerque intègre le premier groupe industriel mondial zéro émission nette L'initiative a été lancée par le World Economic Forum dans le cadre de la COP26, en 2021.
Dunkerque intègre le premier groupe industriel mondial zéro émission nette
Tous les articles TERRITOIRES
[Vidéo] Les entreprises s'engagent pour la biodiversité avec EcoTree
VIDÉO
[Vidéo] Les entreprises s'engagent pour la biodiversité avec EcoTree
Toutes les vidéos
Dernier numéro
Hydroplus
Le magazine des professionnels de l’eau et de l’assainissement. (supplément d’EM)
Actu réglementaire
Le coup d'oeil
Newsletters gratuites
- Gratuites
- Différents thèmes au choix
- Spécialisées dans votre secteur

Nous contacter
✎ Proposer des sujets, communiquer sur nos supports ou besoin d'aide ?
Nous contacter
En partenariat avec
Événements
+ d'événements
Emploi
- Ingénieur Qualité Produit/Projet F/H
- Chargé(e) de médiation et de prévention des contentieux (expérimenté) F/H
- Responsable Supply Chain F/H
- Fauniste, Chargé d'études naturalistes
+ d'offres
Information importante ▶
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola