EMPLOI
Construction Cayola
CONTACTS
INFORMATIONS IMPORTANTES
S'ABONNER
SE CONNECTER
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ
EMPLOI-FORMATION
À la une \ TERRITOIRES

892 établissements scolaires font flotter le drapeau Eco-Ecole en 2022 

Par A.A. Publié le 29 juin 2022.
892 établissements scolaires font flotter le drapeau Eco-Ecole en 2022 
892 établissements scolaires font partie du réseau Eco-Ecole. Crédit : Eco-Ecole
NEWSLETTERS
Archiver cet article
PUBLICITÉ
Le programme Eco-Ecole, dédié à l’éducation au développement durable, compte désormais 892 établissements scolaires labellisés, dont 317 nouveaux établissements inscrits. 

De la maternelle jusqu’au lycée, l’éducation au développement durable n’a pas d’âge. Le programme Eco-Ecole, lancé en 2005, vise à encourager les établissements scolaires à la création de projets collaboratifs et éducatifs autour de thématiques et enjeux phares de la transition durable. La 16e édition d’Eco-Ecole recense désormais 892 écoles labellisées, et 317 nouveaux établissements inscrits au programme. 

Créé par la Foundation for Environmental Education, le programme Eco-Ecole est développé en France par l’association Teragir. Chaque année les établissements scolaires engagés dans une démarche de sensibilisation de leurs élèves, choisissent une thématique principale de travail à approfondir. Huit thématiques sont désignées par le programme - biodiversité, déchets, énergie, alimentation, solidarité, eau, santé et climat – que les établissements sont encouragés à traiter au fur et à mesure de leur engagement. L’ensemble de ces établissements inscrits au programme bénéficie d’un accompagnement de l’équipe Eco-Ecole afin de faciliter la mise en démarche (manuel d’accompagnement, fiches, guides et un jeu collaboratif). 
 

Pour valoriser leur démarche de développement durable, les établissements inscrits au programme peuvent déposer à la fin de chaque année scolaire une demande de labellisation et ainsi devenir une Eco-Ecole, Eco-Collège ou un Eco-Lycée. Le comité de labellisation se réunit chaque année pour définir les modalités de labellisation. Les établissements labellisés reçoivent notamment un drapeau et un diplôme, symboles de l’aboutissement de leurs projets. 

En 2022, ils sont 892 à faire partie du réseau Eco-Ecole. Parmi les récentes écoles consacrées par le programme, 131 établissements scolaires sont situés en Île-de-France. Suivis par les Hauts-de-France avec 112 établissements et 101 ont été certifiés en Bretagne. 

Une labellisation évolutive 

Pour encourager davantage les établissements scolaires à approfondir et renforcer année après année leurs démarches de développement durable, Teragir a lancé quatre niveaux de labellisation : Bronze, Argent, Or, et Platine. Cette nouvelle forme de certification évolutive permet de mieux traduire la diversité des projets portés par les établissements scolaires et les inciter à se fixer des objectifs plus ambitieux « pour atteindre le plus haut niveau de labellisation Eco-Ecole », souligne l’association. 

Concrètement, les établissements fraîchement engagés dans le programme peuvent se voir récompenser d’une labellisation de niveau Bronze ou Argent en fonction de l’ampleur des projets. Quant aux écoles impliquées depuis plusieurs années, celles-ci peuvent prétendre à une labellisation de niveau Or. Les démarches les plus abouties et qui intègrent des actions sur les huit thématiques portées par Eco-Ecole, sont valorisées par une labellisation de niveau Platine.  
 

Au total, 514 ont obtenu le label Bronze, 296 ont été certifiés Argent, 78 ont reçu le label Or et 4 établissements ont décroché le label Platine.  
Rejoignez-nous sur : LinkedIn, Youtube, Facebook et X.
À lire également
28 novembre 2023
Décryptage : les élus locaux face au défi du ZAN Il y a un peu plus de deux ans, la loi Climat et résilience actait l'objectif de ZAN (Zéro artificialisation nette) pour 2050. Si beaucoup d'élus locaux approuvent le principe d'une plus grande sobriété foncière, ils se heurtent à des difficultés d'application et des enjeux contraires sur leurs territoires.
Décryptage : les élus locaux face au défi du ZAN
1er mars 2024
Enquête/2 | Feux de forêt : un risque démultiplié dans le Sud En matière de feux de forêt, en 2050, 35 % et plus de 40 % des territoires aquitain et méditerranéen seront à risque.
Enquête/2 | Feux de forêt : un risque démultiplié dans le Sud
23 février 2024
La Mayenne attribue 920 000 € à 13 projets bas carbone Pour la deuxième édition de l’Appel à Manifestation d’Intérêt (AMI) « Mayenne engagée pour le climat », le Conseil départemental de la Mayenne accompagnera, à hauteur de 920 000 €, 13 projets qui participent à l’engagement collectif de tout le territoire pour contribuer à la neutralité carbone d’ici 2040.
La Mayenne attribue 920 000 € à 13 projets bas carbone
Tous les articles TERRITOIRES
[Vidéo] Les entreprises s'engagent pour la biodiversité avec EcoTree
VIDÉO
[Vidéo] Les entreprises s'engagent pour la biodiversité avec EcoTree
Toutes les vidéos
Dernier numéro
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Actu réglementaire
Le coup d'oeil
Newsletters gratuites
- Gratuites
- Différents thèmes au choix
- Spécialisées dans votre secteur

Nous contacter
✎ Proposer des sujets, communiquer sur nos supports ou besoin d'aide ?
Nous contacter
En partenariat avec
Événements
+ d'événements
Emploi
- PREVENTEUR HSE SITES INDUSTRIELS F/H
- Ouvrier / Ouvrière d'entretien des espaces verts
- CHEF DE PROJET SÉCURITÉ & ERGONOMIE F/H
- Ingénieur Système d’Information H/F
+ d'offres
Information importante ▶
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola