EMPLOI
Construction Cayola
CONTACTS
INFORMATIONS IMPORTANTES
S'ABONNER
SE CONNECTER
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ
EMPLOI-FORMATION
À la une \ TERRITOIRES

Futura Gaïa met l’agriculture de précision au service de la souveraineté alimentaire

Par Abdessamad Attigui. Publié le 3 mars 2023.
Article réservé aux abonnés
Futura Gaïa met l’agriculture de précision au service de la souveraineté alimentaire
Le système Gigrow de Futura Gaïa. Crédit : Futura Gaïa
NEWSLETTERS
Archiver cet article
PUBLICITÉ
La startup française Futura Gaïa a levé 11 millions d’euros pour amorcer la phase de commercialisation de sa solution innovante de culture verticale automatisée sur terreau.

Dégradation des sols, stress hydrique, souveraineté alimentaire...les territoires sont de plus en plus confrontés aux effets du dérèglement climatique. Une startup française décide de s’attaquer à ces problématiques en mettant au point une solution de culture verticale automatisée sur terreau, complémentaire à l’agriculture en plein champ.

Fondée en 2018 dans le sud de la France, Futura Gaïa est pionnière dans le domaine de l’agriculture de précision et de la technologie de pointe. Quésaco ? Cette approche agronomique utilise les technologies de l’information pour optimiser la gestion des cultures, en maximisant les rendements tout en minimisant les coûts et l’impact environnemental de l’agriculture. Après trois ans de recherche, la société a conçu un mode novateur de « culture en géoponie rotative sur sol vivant ». Celui-ci permet aux exploitants de fermes verticales de cultiver tout au long de l’année, et sans pesticides, des végétaux aux qualités gustatives et nutritives irréprochables. Le petit plus, et non des moindre : cette technique réduit de 95 % la consommation d’eau comparée à une culture en plein champ.

La solution de Futura Gaïa répond aux besoins des industries pharmaceutique et cosmétique en ingrédients de grande qualité et sans pesticides. Celle-ci affirme également l’ambition de la société, celle de contribuer à l’amélioration de la souveraineté alimentaire des territoires face au dérèglement climatique en accélération et à la raréfaction de l’eau. « Notre solution permettra aux populations concernées de s’approvisionner en produits locaux et sains en complément des adaptations du monde agricole. Nos innovations seront également une source privilégiée pour des ingrédients de haute qualité environnementale à destination des industries pharmaceutique et cosmétique. Le soutien et la fidélité des investisseurs historiques ainsi que l’arrivée de nouveaux apporteurs de capitaux témoignent de la pertinence de notre approche », a commenté Pascal Thomas, co-fondateur et président de Futura Gaïa.

Une récente levée de fonds

Après une première levée de fonds de 2,5 millions d’euros en 2020, Futura Gaïa a bouclé en février un tour de table de 11 millions d’euros auprès d’investisseurs historiques de la société, tels que UI Investissement, Sofilaro, Région Sud Investissement, Caap Création filiale du Crédit Agricole Alpes Provence, Occipac, Elpis et Alain François Raymond, et de nouveaux investisseurs, tels que la Banque des Territoires, Abeille Impact Investing France, Colam Impact, InvESS’t PACA. Des dizaines de particuliers ont également participé via la plateforme de financement participatif Sowefund.

Avec cet investissement, qui témoigne de la pertinence de l’approche de Futura Gaïa, la startup entend renforcer ses capacités en R&D agronomique et technologique, lancer sa phase de commercialisation afin de déployer sa solution à grande échelle.
Rejoignez-nous sur : LinkedIn, Youtube, Facebook et X.
À lire également
1er décembre 2023
Eau et redevances /1 | réforme des redevances, émulation ou sanction ? Simplification du système et rééquilibrage des contributions entre ménages et acteurs économiques : les objectifs de la réforme des redevances, qui financent les agences de l’eau, font consensus. Mais les correctifs avancés sont jugés modestes sur le plan financier. Et l’introduction des redevances de performance s’annonce un casse-tête pour les services publics locaux.
Eau et redevances /1 | réforme des redevances, émulation ou sanction ?
4 octobre 2023
Méga-bassines : 15 constructions annulées par la justice C'est un séisme : le tribunal administratif de Poitiers a annulé deux projets autorisant la construction de 15 retenues d'eau, en raison de manquements dans l'étude d'impact et de la taille démesurée des réserves.
Méga-bassines : 15 constructions annulées par la justice
26 février 2024
Changement climatique : un appel à projets pour développer de nouvelles activités dans la station de Valdrôme La Drôme lance un appel à projets pour un nouveau portage d’activités de la station de Valdrôme, dans le but de faire face aux conséquences du réchauffement climatique. 
Changement climatique : un appel à projets pour développer de nouvelles activités dans la station de Valdrôme
Tous les articles TERRITOIRES
[Vidéo] Les entreprises s'engagent pour la biodiversité avec EcoTree
VIDÉO
[Vidéo] Les entreprises s'engagent pour la biodiversité avec EcoTree
Toutes les vidéos
Dernier numéro
Hydroplus
Le magazine des professionnels de l’eau et de l’assainissement. (supplément d’EM)
Actu réglementaire
Le coup d'oeil
Newsletters gratuites
- Gratuites
- Différents thèmes au choix
- Spécialisées dans votre secteur

Nous contacter
✎ Proposer des sujets, communiquer sur nos supports ou besoin d'aide ?
Nous contacter
En partenariat avec
Événements
+ d'événements
Emploi
- Ingénieur / Ingénieure agronome
- Pilote OPC F/H
- RESPONSABLE POLE ASSURANCE QUALITE F/H
- Chargé de projets gestion des déchets H/F
+ d'offres
Information importante ▶
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola