Certaines fonctionnalités de ce site reposent sur l’usage de cookies.
Les services de mesure d'audience sont nécessaires au fonctionnement du site en permettant sa bonne administration.
ACCEPTER TOUS LES COOKIES
LES COOKIES NÉCESSAIRES SEULEMENT
CONNEXION
Valider
Mot de passe oublié ?
Accueil > Actualités > Territoires > Contrats de plan État-Région : 1,5 milliard d’euros pour des transports durables en PACA
TERRITOIRES

Contrats de plan État-Région : 1,5 milliard d’euros pour des transports durables en PACA

PUBLIÉ LE 6 DÉCEMBRE 2023
LA RÉDACTION
Archiver cet article
Contrats de plan État-Région : 1,5 milliard d’euros pour des transports durables en PACA
370 millions d'euros seront consacrés au grand port maritime de Marseille. / CC BY-SA 2.0 fr
La somme permettra d’accompagner la région à développer et moderniser les infrastructures ferroviaires, cyclables, maritimes et les transports en commun. 

Dans le cadre des contrats de plan État-Région (CPER), près de 1,5 milliard d’euros seront investis pour les transports dans la région en Provence-Alpes-Côte d’Azur, d’ici la fin du quinquennat d’Emmanuel Macron, en 2027.  Un « montant record, largement supérieur aux crédits engagés lors du précédent exercice » précise Clément Beaune, Ministre délégué chargé des Transports, dans un communiqué de presse. Ces contrats de plan, signés entre l’État et les conseils régionaux, ont pour but de faire converger les financements en faveur de projets structurants pour l’aménagement du territoire.

Au total, 1,1 milliard d’euros seront ainsi engagés pour développer et moderniser les infrastructures ferroviaires, cyclables, maritimes et les transports en commun. Environ 370 millions d’euros seront réservés au grand port maritime de Marseille, « pour accélérer sa transition énergétique et accroître l’attractivité de sa zone industrielle ». 44 % des crédits seront consacrés au ferroviaire (644 millions d’euros) , 25 % au portuaire, 23 % au routier et 6 % au vélo.

S’adapter au changement climatique

Enfin, 15 millions d’euros sont prévus pour financer des études qui permettront d’analyser les risques pesant sur le système de transport régional et pour construire des plans d’actions territorialisés pour répondre à ces risques. La région a connu ces dernières années des évènements naturels qui ont fortement endommagé ses réseaux de transport et compromis l’accès à des territoires entiers, comme l’éboulement du tunnel du Chambon, le glissement du pas de l’Ours, l’éboulement de la Rochaille, la tempête Alex, et plus récemment la tempête Aline, dans les Alpes Maritimes.
 
PARTAGEZ
À LIRE ÉGALEMENT
Philippe Gourmain : « Malgré les discours, la biodiversité reste un impensé de la politique forestière actuelle »
Philippe Gourmain : « Malgré les discours, la biodiversité reste un impensé de la politique forestière actuelle »
Une opération pour accompagner les collectivités dans leur transition numérique
Une opération pour accompagner les collectivités dans leur transition numérique
Tribune | « Pour une transformation vertueuse de l'industrie agroalimentaire : la seconde main de l’agro »
Tribune | « Pour une transformation vertueuse de l'industrie agroalimentaire : la seconde main de l’agro »
Enquête/2 | Feux de forêt : un risque démultiplié dans le Sud
Enquête/2 | Feux de forêt : un risque démultiplié dans le Sud
Tous les articles Territoires
L'essentiel de l'actualité de l'environnement
Ne manquez rien de l'actualité de l'environnement !
Inscrivez-vous ou abonnez-vous pour recevoir les newsletters de votre choix dans votre boîte mail
CHOISIR MES NEWSLETTERS