Menu

Territoires

Un collectif d’avocats s’attaque aux impacts de Linky sur la santé

Partager :
     
Un collectif d’avocats s’attaque aux impacts de Linky sur la santé
Par E.G, le 11 avril 2018
Un collectif d’avocats saisit la ministre de la santé, le ministre de la transition écologique et le Premier ministre de recours précontentieux pour la réalisation d’évaluations scientifiques sur les effets des compteurs Linky et des courants poteurs ligne (CPL) sur la santé.

Lundi 9 avril dernier, un collectif d’avocats a décidé de saisir le Premier ministre, la ministre de la santé et le ministre de la transition écologique de recours précontentieux concernant les effets sur la santé des compteurs communicants Linky, déployés en France par Enedis depuis 2016. En plus de ce recours précontentieux, une procédure de référé représentant plus de 3.800 citoyens sera lancée devant 17 tribunaux de grande instance (TGI) le 5 juin prochain, contre les directions territoriales Enedis. Ceci, « afin de ne pas surcharger la juridiction centrale du TGI de Nanterre (Hauts-de-Seine) ».

L’action annoncée ce lundi 9 avril est notamment portée par l’avocate et ancienne ministre de l’environnement Corinne Lepage. Le collectif d’avocats annonce agir au nom de la commune de Bondy (Seine-Saint-Denis), de l’association Stop Linky Drôme Ardèche et de particuliers tels que l’eurodéputée écologiste Michèle Rivasi. Dans l’attente de la réalisation des études scientifiques, le collectif souhaite que « soit ordonnée par arrêté interministériel, la suspension du déploiement des compteurs Linky sur les territoires concernés ».

Une première étude de l’Anses controversée

Pour rappel, une étude de l’Anses datant de décembre 2016 et commandée par la Direction générale de la santé confirmait les conclusions de l’Agence nationale des fréquences (ANFR) : le rayonnement des ondes électromagnétiques du CPL serait bien en-dessous des normes françaises. Ce rapport estimait en effet le champ magnétique des compteurs Linky à 3,9  Volt/mètre, soit 22 fois moins que le maximum réglementaire, établi à 87 Volt/mètre. Les ondes ainsi émises par le compteur Linky seraient moins nocives que celles d’une plaque à induction. A peine publié, ce rapport avait très vite été accusé de faire le jeu des distributeurs, notamment par l’eurodéputée Michèle Rivasi. Elle dénonçait alors « les limites légales d’exposition aux ondes électromagnétiques, calculées sur des critères purement techniques et non sanitaires ». Elle demandait déjà à ce qu’une étude contradictoire soit menée avec des laboratoires indépendants, « pour affiner les premiers résultats obtenus par l’Anses ».

Un nouveau coup dur pour Linky, après la publication le 7 février dernier du rapport annuel de la Cour des comptes, qui estimait que le déploiement de ces compteurs était bénéfique à Enedis et non aux usagers ; et après la mise en demeure de Direct Energie par la Cnil, pour l’absence de consentement des usagers quant à la collecte des données personnelles de consommation.

A noter que huit millions de compteurs communicants Linky sont d’ores-et-déjà installés. 90% des nouveaux compteurs devraient être déployés d’ici 2021. En 2024, 100% des compteurs électriques français seront remplacés par des compteurs Linky.
Wikimedia Commons
Tous nos articles à partir de 8,99 €
JE M'ABONNE
DÉCOUVREZ NOS NEWSLETTERS GRATUITES
S'identifier S'inscrire
En partenariat avec
À lire également
Etude : selon l’Ademe, la transition énergétique sera bénéfique à l’économie et à l’emploi
Etude : selon l’Ademe, la transition énergétique sera bénéfique à l’économie et à l’emploi
Ce mardi 4 septembre, l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) publie les résultats de deux études menées dans les régions Hauts-de-France et Occitanie, selon lesquelles la transition énergétique « peut créer jusqu’à 900 000 emplois en France d’ici 2050 ».
EuropaCity : un projet à modifier selon l’Etat
EuropaCity : un projet à modifier selon l’Etat
D’après Le Monde, le nouveau protocole signé entre l’aménageur et le promoteur d’EuropaCity ne sera approuvé, par le premier ministre Edouard Philippe, qu’après la modification et l’amélioration de plusieurs aspects de ce projet de complexe de loisirs dans le Val-d’Oise. .
Paris et 22 autres villes mondiales s’engagent vers un objectif « zéro déchet »
Paris et 22 autres villes mondiales s’engagent vers un objectif « zéro déchet »
Ce mardi 28 août, 23 villes membres du réseau C40 cities ont signé une déclaration sur l’objectif « zéro déchet » : ces villes s’engagent, à l’horizon 2030, à diminuer de 15 % le volume de déchets produits par habitant, à réduire de 50 % le volume de déchets mis en décharge et incinérés, et d’augmenter 70 % le taux de récupération.
Paris s’engage à construire uniquement des bâtiments à zéro émission dès 2030
Paris s’engage à construire uniquement des bâtiments à zéro émission dès 2030
Jeudi 23 août, la ville de Paris s’est engagée, ainsi que 18 autres métropoles mondiales, à ne construire que des bâtiments à « zéro émission nette de carbone » à partir de 2030.
Une cour d’école résiliente pour faire face aux enjeux climatiques
Une cour d’école résiliente pour faire face aux enjeux climatiques
A quelques jours de la rentrée des classes 2018, la ville de Paris a inauguré la première cour « Oasis » à l’école maternelle Charles Hermite (18ème arrondissement) : une cour d’école « résiliente », qui constitue un îlot de fraîcheur pendant les périodes de canicule.
Huit lauréats pour l’appel à manifestation d’intérêt sur le « permis d’innover »
Huit lauréats pour l’appel à manifestation d’intérêt sur le « permis d’innover »
Le ministère de la cohésion des territoires a annoncé les huit lauréats de l’appel à manifestation d’intérêts des établissements publics d’aménagement Bordeaux Euratlantique, Euroméditerranée et Grand Paris Aménagement, dans le cadre de l’expérimentation du « permis d’innover ».
Les Cherbourgeois invités à donner leur avis sur le projet d’accueil de la plus grande éolienne du monde
Les Cherbourgeois invités à donner leur avis sur le projet d’accueil de la plus grande éolienne du monde
La ville de Cherbourg (Manche) a lancé le mardi 21 août auprès de ses habitants, une consultation publique au sujet de l’installation probable du prototype de la plus grande éolienne mondiale sur son port.
La métropole de Limoges lance son projet de ceinture maraîchère
La métropole de Limoges lance son projet de ceinture maraîchère
La communauté d’agglomération Limoges métropole a lancé un appel à participation pour la création d’une « ceinture maraîchère », dans le cadre de son plan climat énergie territorial (PCET).
Amorce investit le secteur de l'eau
Amorce investit le secteur de l'eau
Depuis quelques mois, l’association de collectivités Amorce, a ajouté l’eau à son portefeuille de thématiques.
Montagne d'Or en Guyane : le débat public souligne la méfiance et l'hostilité au projet
Montagne d'Or en Guyane : le débat public souligne la méfiance et l'hostilité au projet
Le bilan du débat public, publié vendredi 7 septembre dernier se montre guère favorable au projet de mine "La Montagne d’Or" en Guyane.
ACCÈS AU KIOSQUE
Événements
Artibat
24 Septembre 2018
Artibat
Cycl'eau
3 Octobre 2018
Cycl'eau
Journée anniversaire du CFMS
4 Octobre 2018
Journée anniversaire du CFMS
+ D'ÉVÉNEMENTS
Rubriques
Eau et Assainissement
Déchets et Recyclage
Énergie et Climat
Territoires et Politiques durables
Cleantech et Éco-Entreprises
Politiques, Développement durable et Responsabilité sociale des entreprises
Pollutions, Risques et Qualité, Hygiène, Sécurité et Environnement
Biodiversité et Aménagement
Mobilité et Transports propres
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Magazines
Environnement Magazine
Hydroplus
Mat Environnement
BTP Magazine
BTP Rail
Planète B
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Services
Pages d'aide (FAQ)
Newsletters
Agenda
Abonnés
RGPD 2018
CGV (digital)
CGV (magazines)
Nous contacter
L’équipe
Mentions légales
Publicité
CGV (pub)
environnement-magazine.fr est un site du Groupe Cayola.