Abonnements Découvrez nos formules print et numérique Accès abonnés Voir nos offres
Menu

Biodiversité

La barrière de corail du Bélize n’est plus en péril

Partager :
     
La barrière de corail du Bélize n’est plus en péril
Par E.G, le 27 juin 2018
Le comité du patrimoine mondial de l’Unesco a annoncé ce mercredi 27 juin, le retrait de la barrière de corail du Bélize de la liste du patrimoine mondial en péril.

« Inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1996, le réseau de réserves du récif de la barrière de Bélize est l’un des écosystèmes les plus riches et diversifiés au monde », rappelle le WWF dans un communiqué. Ce réseau de réserves abrite environ 1400 espèces de flore et de faune, « dont des espèces menacées telles que les tortues marines, les lamantins et le crocodile marin d’Amérique », est-il précisé. Ce récif représente aussi une ressource économique non négligeable pour le Bélize, via la pêche et le tourisme notamment. Depuis 2009, le récif du Bélize était inscrit sur la liste du patrimoine mondial en péril, en raison de la pollution engendrée par les activités industrielles et l’exploration pétrolière.

Des mesures importantes prises par le gouvernement

Ce jour, le récif sort de la liste du patrimoine mondial en péril, grâce notamment « à une série de mesures importantes prises par le gouvernement du Bélize pour la préservation de l’environnement », explique le WWF. Ces actions ont été coordonnées entre le gouvernement, l’Unesco et la société civile. « En effet, le gouvernement du Bélize a notamment adopté en décembre 2017 un moratoire permanent qui suspend toute activité d’exploration pétrolière dans ses eaux, faisant du Bélize l’un des trois pays au monde avec une législation de ce type », est-il détaillé. Depuis juin 2018, la protection des mangroves est également assurée par une nouvelle législation.

Marco Lambertini, directeur général du WWF - International explique que « nous avons constaté un incroyable changement de cap, par rapport à la situation dans laquelle se trouvait le récif il y a 18 mois seulement, menacé par des tests sismiques pour l’exploration pétrolière. Les Béliziens se sont mobilisés pour protéger leur récif, suivis par des centaines de milliers de personnes partout dans le monde qui ont rejoint la campagne du WWF pour protéger notre patrimoine commun. En intervenant rapidement, le Bélize a montré qu’il était possible de mettre un terme à la destruction de la nature et de créer un futur durable ».
Crédit photo : Anthony B. Rath / WWF
Tous nos articles à partir de 8,99 €
JE M'ABONNE
DÉCOUVREZ NOS NEWSLETTERS GRATUITES
S'identifier
S'inscrire
Article sponsorisé
Masternaut : des solutions de gestion de flotte respectueuses de l’environnement
En partenariat avec
Rubriques
Eau
Déchets et Recyclage
Énergie
Territoires
Cleantech
Politiques
Pollutions
Biodiversité
Mobilité
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Magazines
BTP Magazine
BTP Rail
Environnement Magazine
Hydroplus
Mat Environnement
Planète B
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Services
Pages d'aide (FAQ)
Newsletters
Agenda
Abonnés
RGPD 2018
CGV (digital)
CGV (magazines)
CGV (pub)
Nous contacter
L’équipe
Mentions légales
constructioncayola.com est un site du Groupe Cayola.