Offre Silver (à partir de 8,90 €)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines
Menu
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Une étude pour cartographier la végétation aquatique des rivières

Une étude pour cartographier la végétation aquatique des rivières
Par E.G, le 1er octobre 2020.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Les chercheurs du laboratoire d’Ecologie fonctionnelle et environnement et de la société Adict Solutions, du GET et Dynafor, ont mené une étude utilisant l’intelligence artificielle pour cartographier la végétation aquatique des rivières.

L’étude parue dans la revue Water Research, « montre le potentiel des images satellites à très haute résolution spatiale Pléiades, associées à des algorithmes d’apprentissage automatique, pour cartographier automatiquement le recouvrement des herbiers », souligne le CNRS dans son bulletin d’informations. « Appréhender la dynamique de ces herbiers et quantifier leur biomasse est une préoccupation majeure pour soutenir des programmes de gestion efficace des hydrosystèmes », expliquent les chercheurs. Aujourd’hui, le développement des végétaux aquatiques en rivière est souvent suivi sur des zones restreintes.

L’étude menée par des scientifiques du laboratoire d’Ecologie fonctionnelle et environnement et de la société Adict Solutions, du GET et Dynafor, avait pour objectif l’élaboration d’un nouvel outil « pour quantifier indirectement la biomasse végétale submergée en milieu fluvial à partir du recouvrement des herbiers, tel qu’il peut être observé depuis l’espace par télédétection optique », est-il expliqué. Elle a été menée sur un site de la Garonne. « Les données de terrain ont été mises en relation avec la signature spectrale des pixels correspondants issus d’une image Pléiades à 50 cm de résolution spatiale, grâce à des algorithmes d’apprentissage automatique, entraînés à prédire le recouvrement des herbiers sur la base du signal enregistré par le satellite », expliquent les chercheurs.

-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Investigations complémentaires

Avec cette méthode, le recouvrement des herbiers peut être prédit avec une erreur moyenne de 20%. « A l’échelle d’un tronçon de rivière, l’erreur sur l’estimation de la biomasse totale de la végétation aquatique ne dépasse pas 11 % », soulignent les auteurs. Les chercheurs mènent toutefois des « investigations complémentaires (…) pour rendre l’outil opérationnel dans des contextes hydrologiques variés et permettre ainsi un suivi multidates et multisites de la végétation aquatique ».

Herbiers de plantes aquatiques submergées sur un site d’étude de la Garonne (commune de Seilh, dans l’agglomération toulousaine). © D. Espel / CNRS.
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
Dernier numéro
Actu réglementaire
À lire également
Réchauffement climatique : les pertes de récoltes ont triplé en Europe depuis 1961
Réchauffement climatique : les pertes de récoltes ont triplé en Europe depuis 1961
Une récente étude publiée dans la revue Environmental Research Letters montre la gravité des impacts de la sécheresse sur la production agricole. Résultat : les pertes de récoltes ont triplé en Europe au cours des 50 dernières années.
Les Parcs naturels régionaux mobilisés dans la transition agroécologique
Les Parcs naturels régionaux mobilisés dans la transition agroécologique
Les Parcs naturels régionaux et trois acteurs de la recherche et de l’enseignement supérieur dans les domaines de l’agriculture, de l’environnement et de l’alimentation, renforcent leur collaboration au service du développement durable des territoires.
Les glaciers du monde fondent à grande vitesse depuis 2000
Les glaciers du monde fondent à grande vitesse depuis 2000
Des scientifiques sonnent l'alarme et alertent dans une étude sur l'accélération de la fonte des glaciers depuis 2000. Résultats : les pertes de glace seraient passées de 227 gigatonnes par an entre 2000 et 2004, à 298 gigatonnes par an entre 2015 et 2019.
Johanna Moreau nommée présidente de l'association Roseliere
Johanna Moreau nommée présidente de l'association Roseliere
La responsable biodiversité à Cemex France, Johanna Moreau, prend la tête de l'association Roseliere.
Kyanos Biotechnologies lève 2,6 millions d’euros pour la production de microalgues
Kyanos Biotechnologies lève 2,6 millions d’euros pour la production de microalgues
La jeune entreprise française, Kyanos Biotechnologies, spécialisée dans la production de microalgues via un procédé innovant, boucle un tour de table de 2,6 millions d’euros.
[Tribune] IFAW, le Fonds international pour la protection des animaux
[Tribune] IFAW, le Fonds international pour la protection des animaux
"Souvenons-nous que nous ne sommes pas les seuls à mériter les forêts", a déclaré Melissa Liszewski, responsable principale de programme Engagement des communautés IFAW. Elle revient sur la déforestation et les conséquences environnementales et sociétales qu'elle engendre. 
Une transition énergétique massive nécessaire pour la survie des coraux
Une transition énergétique massive nécessaire pour la survie des coraux
Selon une récente étude publiée dans la revue Biological Conservation, la survie des récifs coralliens dépendrait d’un engagement politique d’envergure internationale.
Tous les articles BIODIVERSITÉ
Inscrivez-vous aux Trophées de la Distribution de Matériels
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.